Yokohama 160×600
Vide

GT World Challenge – Les Helvètes brillent à Hockenheim

Un mois après l’épreuve d’Endurance disputé sur le Nürburgring, les concurrents du GT world Challenge retrouvaient l’Allemagne pour le troisième rendez-vous Sprint de la saison, le septième de la saison du GT World Challenge. Et, sur le tracé du Bade-Wurtemberg, les pilotes Suisses se sont distingués.

Ainsi, lors de la première course du week-end, Ricardo Feller et son coéquipier Mattia Drudi remportaient la victoire au terme de l’heure de course. Parti depuis la deuxième place sur la grille, Ricardo Feller conservait sa place au départ. Et, tout au long de son relais, le pilote suisse allait maintenir la pression sur la Lamborghini n°60. Et, lorsque la fenêtre de pit-stop était ouverte, il rentrait immédiatement aux stands pour laisser le volant à son coéquipier.

Mais, l’équipe n’allait pas réaliser un sans-faute lors du changement de pilote, et si l’Audi n°40 ressortait juste devant la BMW de Dries Vanthoor bien remontée, Mattia Drudi se retrouvait à trois secondes d’une autre Audi, la n°12 du ComeToYou Racing. Néanmoins, le pilote Italien ne lâchait rien et revenait au contact du leader avant de lui mettre la pression. Et, à 15 minute du drapeau à damier, le pilote de l’Audi n°40 trouvait l’ouverture et prenait la tête de l’épreuve jusqu’au drapeau à damier. Deuxième, l’équipage du ComeToYou Racing devançait la Ferrari n°69 du Emil Frey Racing sur la ligne, Thierry Vermeulen, à son volant, ayant pris le meilleur sur Dries Vanthoor en fin de course, après avoir mis la pression sur son compatriote. Mais, en soirée, la Ferrari Suisse était rétrogradé d’une place suite à une pénalité. Septième, Lucas Légeret et Christopher Haase terminaient dans le groupe qui était en chasse derrière la Ferrari Suisse, puisque seulement 2 secondes séparaient les 5 voitures classées de la troisième à la septième place. Quant à Alain Valente, il remportait la classe Silver (douzième au général), alors que Rolf Ineichen terminait à la quatrième place de la Silver Cup et au seizième rang final. En revanche, pour Patric Niederhauser et Raffaele Marciello, cette première course allait se conclure par un abandon.

Néanmoins, la deuxième course du week-end allait être un vrai festival Helvète puisque les 4 pilotes Suisses de la catégorie Pro allaient se classer au quatre première place. Ainsi, si Mattia Drudi, qui s’élançait de la pole position, conservait la tête au départ, Raffaele Marciello prenait la deuxième place à Patric Niederhauser, devant la BMW n°46 de Maxime Martin qui gagnait 4 positions au feu vert.

Après l’intervention de la voiture de sécurité suite à un accrochage, Marciello se retrouvait en position idéale derrière le leader et portait une attaque imparable avant de prendre un rapidement un avantage sur l’Audi de Mattia Drudi. Et, ce dernier recevait une pénalité de 5 secondes pour départ anticipé ce qui plaçait, un peu plus, Raffaele Marciello dans une position confortable.

Parmi les premières autos à s’arrêter, les BMW du Team WRT inversaient leurs positions, mais, surtout, voyait l’Audi de Lucas Légeret et Christopher Haase les dépasser, suite à un meilleur changement de pilote. Devant, Raffele Marciello et Patric Niederhauser étaient parmi les derniers à s’arrêter. Et, Timur Boguslavskiy ressortait en tête de la course, Erwan Bastard, qui avait pris le relais du pilote Bernois, ressortait derrière Lucas Légeret qui héritait de la deuxième place.

Quatrième et cinquième, les BMW du Team WRT voyaient le retour de Ricardo Feller, qui, malgré le handicap de la pénalité de 5 secondes, prenait le meilleur sur la M4 de Valentino Rossi avant de prendre en chasse la voiture sœur. Et, en fin de course, Ricardo Feller trouvait l’ouverture et se hissait au quatrième rang.

Devant, Timur Boguslavskiy terminait la course avec un problème de boite de vitesse, mais le pilote de la Mercedes d’Akkodis Asp parvenait à maintenir un rythme suffisant pour s’imposer devant les Audi n°11 et 25. Sixième, l’équipage de la Ferrari n°69 du Emil Frey Racing (Albert Costa – Thierry Vermeulen), se hissait de nouveau à une belle place d’honneur.

Quinzième au général, Alain Valente terminait deuxième de la Silver Cup alors que Rolf Ineichen terminait au pied du podium de la catégorie comme la veille.

Au championnat, Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy occupent toujours la tête, Mattia Druddi et Ricardo Feller se sont, eux, hissés au deuxième rang.

Prochain rendez-vous à Valencia les 16 et 17 septembre.

Crédits photos : GT World Challenge

Related posts