Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

GT World Challenge – Le doublé pour Ferrari, Raffaele Marciello sur le podium

Disputée sur 6 heures de course, les 1000km du Paul Ricard allait se jouer par élimination au fil de la course et, à ce jeu, ce sont les Ferrari d’Iron Lynx qui sortaient grande gagnante.

Ainsi, le début de course allait être très serré les leaders roulant quasiment en file indienne sans que aucune voiture ne prenne réellement l’avantage jusqu’à la neutralisation à la fin de la deuxième heure, provoquée par la Lamborghini n°14 du Emil Frey Racing.

Et, si après la neutralisation, Daniel Juncadella, qui avait relayé Raffaele Marciello sur la Mercedes n°88 était en tête avec la Lamborghini n°63 du Emil Frey et la Ferrari n°71 dans son sillage, le meilleur ravitaillement d’Iron Lynx, aux pit-stop suivants, permettait à Davide Rigon, qui avait réalisé la pôle position sur la Ferrari, de prendre la tête.

Et, le pilote Ferrari allait ensuite creuser l’écart en tête prenant une avance de dix seconde sur la Mercedes et la Lamborghini. De plus, Daniel Juncadella recevait une pénalité de 15 secondes, à faire lors du ravitaillement suivant, en raison d’une infraction lors du pit-stop. Dans le même temps, Dries Vanthoor qui effectuait une remontée jusqu’à la troisième place partait au contact avec une autre auto et les dégâts sur l’Audi allait faire perdre toute chance de bons résultats.

Devant, malgré une neutralisation en fin de course, rien n’allait enrayé la course vers la victoire pour Davide Rigon, Antonio Fuoco et Daniel Serra qui reprenaient immédiatement l’avantage dès le drapeau vert à dix minutes de l’arrivée. En revanche, cette neutralisation permettaient à l’équipe Iron Lynx de s’offrir le doublé puisque Miguel Molina prenait le meilleur sur Jules Gounon, deuxième avant la neutralisation, au restart. Néanmoins, malgré la pénalité, Raffaele Marciello et ses coéquipiers Daniel Juncadella et Jules Gounon parvenaient à monter sur le podium avec la troisième place.

Après une course solide de Valentino Rossi en début de course, l’ancien pilote de Moto GP navigant dans le top 10, et malgré une perte de temps en raison de deux arrêts aux stands successifs, l’Audi n°46 terminait au cinquième rang puisque le Bernois Nico Müller et le Belge Frédéric Vervish effectuaient ensuite une superbe remontée. Juste derrière, la Lamborghini rescapé du Emil Frey Racing prenait la sixième place.

Auteures d’une course très solide, Rahel Frey et ses coéquipières Iron Dames montaient sur la deuxième marche du podium en Gold Cup derrière la McLaren n°7 d’Inception Racing. Enfin, notons les victoires de la Mercedes n°777 du Al Manar Racing by HRT en Silver Cup et de la Mercedes n°20 du SPS Automotive Performance en Pro-Am.

Classement de la course

Prochain rendez-vous pour le GT World Challenge fin juillet avec les traditionnelles 24h de Spa.

Crédit photo : GT World Challenge

Related posts