Yokohama 160×600
Vide

Formule E: Mortara victorieux à Puebla

Le pilote genevois Edo Mortara était ravi au terme des 8e et 9e manches du championnat du monde de Formule E qui ont eu lieu les 19 et 20 juin sur le circuit de Puebla au Mexique: « C’était le meilleur week-end de course de ma carrière », devait en effet déclarer le pilote de l’écurie Venturi. Troisième à la première course et brillant vainqueur lors de la seconde, le Genevois s’est également installé en tête du championnat. La malchance continue en revanche d’accabler Sébastien Buemi. Le pilote vaudois de l’écurie Nissan n’a pas été classé à la première course et a dû se contenter du 14e rang lors de la seconde où son coéquipier Oliver Rowland s’est classé 3e.

Edoardo Mortara : « Marquer 40 points sur un seul week-end est incroyable. Lors de la deuxième course, j’ai été au commandement pendant 27 des 32 tours mais, dans les dix derniers tours, Pascal Wehrlein a exercé une très forte pression car il avait une plus grande réserve d’énergie. J’ai dû alors réussir à économiser de l’énergie sans sacrifier trop de vitesse. Je suis très heureux d’y être parvenu et de m’être ainsi imposé pour la deuxième fois de la saison. »

Pascal Wehrlein a toutefois été relégué de la 2e à la 4e place car, dans la phase finale de la course, le surcroît de puissance alloué par le «Fan Boost» n’avait pas été pleinement utilisé. Le pilote de l’écurie Porsche écopait ainsi d’une pénalité de cinq secondes qui le faisait passer derrière Nick Cassidy (Virgin) et Oliver Rowland. Cela était dur à accepter pour l’ancien pilote de Sauber en F1, brillant vainqueur la veille mais disqualifié pour une sombre histoire de pneus qui n’avaient pas été correctement enregistrés par son écurie. Un week-end donc à oublier pour Porsche. Celui de Sébastien Buemi (ici en action) n’était guère plus réjouissant avec une 14e place finale qui ne correspondait guère à son véritable talent.

Sébastien Buemi : « Je suis content que mon collègue d’écurie Oliver Rowland ait pu terminer 3e, après la pénalité infligée à Pascal Wehrlein, mais j’ai à nouveau joué de malchance. J’étais 7e en début de course avant de me faire pousser et de perdre huit ou neuf positions en un seul tour. J’espère réussir à prendre ma revanche les 10 et 11 juillet prochains lors des 10e et 11e manches du championnat du monde de Formule E à New York. »

On relèvera enfin que le Bernois Nico Müller n’était pas présent au Mexique car il a donné sa priorité au championnat DTM dont le coup d’envoi était agendé à la même date que le week-end mexicain de Formule E.

Résultats complets

Crédits des photos: Venturi, FIA Formula E et Nissan

Related posts