Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

FIA F3 – Grégoire Saucy sur le podium de Bahrain

 

Image d’illustration Formule 3 2022

Outre la Formule 1 et la Formule 2, la Formule 3 2022 débutait également le week-end dernier sur le tracé de Sakhir à Bahrain. Et, pour ces débuts dans la discipline, le jeune Grégoire Saucy a su se faire remarquer puisque le jurassien montait sur le podium de la course principale ce dimanche, malgré une pénalité de 3 places sur la grille de départ.

Ainsi, après de belles qualifications, le pilote suisse commettait une faute, et s’accrochait avec l’un de ses adversaires, lors de la première course du week-end. Et, reconnu coupable de l’accrochage par la direction de course, il recevait une pénalité de trois place sur la grille pour la course principale du dimanche, après avoir été contraint à l’abandon.

S’élançant de la sixième place sur la grille, il profitait des faits de course ce dimanche pour remonter au classement, et, quatrième sur la ligne d’arrivée, il profitait d’une pénalité de temps infligée à Fabio Colapinto et montait ainsi sur son premier podium dans la discipline dès sa deuxième course :

Grégoire Saucy : « Le week-end avait bien débuté en qualification pour mes coéquipiers et moi où nous etions 3, 4 et 5. Hier fut une journée plus difficile et il faut l’oublier. Victoir et moi sommes en très bonne relation et nous avons appris de notre erreur commune. Aujourd’hui nous étions plus fort et je suis vraiment content pour lui qu’il se soit imposé et bien sûr, je suis content d’être sur le podium. Ce fut une très bonne journée après celle d’hier. »

Cette course fut donc remportée par son coéquipier Victor Martins devant Arthur Leclerc qui fut l’auteur d’une remontée depuis la septième ligne. La veille Isack Hadjar s’était imposé devant Oliver Bearman et Alexander Smolyar.

Avec 15 points, Grégoire Saucy est quatrième du championnat. Prochain rendez-vous en Italie du 22 au 24 avril sur le tracé d’Imola, un circuit que Grégoire Saucy apprécie :

Grégoire Saucy : « J’ai remporté ma première course à imola l’an dernier et j’aime beaucoup ce tracé. En revanche, les dépassements seront plus compliqués que ici à Bahrain, car il n’y aura qu’une seule zone de DRS. Mais je pense que nous devons rester concentré au sein de l’équipe, et, avec mes coéquipiers, travailler comme nous l’avons fait ici pour faire de bonnes qualification et ensuite on verra bien. »

Crédit photo : Red Bull Media

Related posts