Yokohama 160×600
Vide

F1 : Le Chinois Zhou chez Alfa Romeo Sauber en 2022

ImageL’écurie suisse Sauber tient son deuxième pilote pour la saison 2022. Le Chinois Guanyu Zhou rejoint le Team de Hinwil aux côtés de Valtteri Bottas pour former un nouveau duo.

C’était pressenti depuis plusieurs jours, la nouvelle est maintenant officielle. Le premier Chinois à courir en Formule 1 sera bien dans le Team de Frédéric Vasseur. Pilote de Formule 2, Guanyu Zhou est actuellement 2ème au championnat derrière Oscar Piastri.

Un duo 100% nouveau

Cette annonce met aussi un terme au marché des transferts 2022 puisque les Suisses étaient les derniers à avoir encore un baquet disponible. Il ne s’agira donc ni du Britannique Calum Illot (pilote de réserve), ni du prodige Français Théo Pourchaire et encore moins de l’Américain Colton Herta poussé dernièrement par Andretti. Bottas et Zhou formeront donc un duo inédit après trois ans de stabilité Räikkönen-Giovinazzi. Cette titularisation met aussi fin au parcours de l’Italien au sein d’Alfa Romeo Sauber et vraisemblablement en Grand-Prix. 

Un Chinois à 25 millions de dollars

Ne croyez, toutefois pas, que Zhou arrive les mains vides. Hormis un potentiel sportif non discutable, le premier Chinois en Formule 1 apporte aussi près de 25 millions de dollars à Sauber. De quoi remplir les caisses après le rachat avorté par Andretti. Il reste maintenant au jeune homme de 22 ans de se défaire de cette étiquette de pilote payant qui collent à la peau de Latifi, Mazepin ou encore Stroll.

Un équilibre difficile

Sport-Aut.ch avait déjà donné son avis sur le recrutement de Valtteri Bottas. En ce qui concerne Zhou, il aura clairement le statut de no2 pour apprendre aux côtés du Finlandais. Il semble que les propriétaires n’avaient guère le choix que de lier ce baquet à un sponsoring. Une solution viable sur une saison mais pas sur le long terme. Et un duo tout neuf mais qui ne fait guère rêver ou enthousiasmer. On aurait préféré Mick Schumacher ou Théo Pourchaire. Quoi qu’il en soit, la Chine, le Japon et la Thaïlande auront donc un pilote chacun alors que le Brésil et l’Italie ont disparu.

Image

Credits Photos @Steve Domenjoz @Alfa Romeo Sauber @FIA @Liberty Media

Related posts