Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

F1 – GP de Singapour: Sergio Pérez le plus rapide

Sergio Pérez s’est imposé au bout de la nuit à Singapour, après pas moins de 5 interventions de voitures de sécurité. Charles Leclerc et Carlos Sainz compètent le podium. Pas de points pour Alfa Romeo Sauber

Dans une course qui a débuté avec plus d’une heure de retard à cause de la pluie tropicale s’abattant sur le circuit, Charles Leclerc a manqué son départ pour voir le Mexicain Sergio Pérez prendre les commandes. Le pilote Red Bull est bien le plus rapide ce dimanche et il prend vite les devants.

Les deux Alpine abandonnent 

Après une première intervention de la voiture de sécurité suite à un accident entre Zhou et Latifi, les deux Alpine rendent l’âme sur problème moteur. A nouveau, il faut une Safety Car et une virtuelle pour dégager les monoplaces. A chaque fois, Sergio Pérez relance la course.


La piste enfin sèche

Pour les derniers 25 tours prévus, les leaders rentrent au stand afin de chausser des gommes medium après avoir fait plus de 35 tours en intermédiaires. A nouveau, une sortie, celle de Tsunoda, provoque un regroupement derrière le Safety Car. Max Verstappen qui a passé toute l’épreuve en milieu de classement est alors remonté dans le Top 5 mais il va manquer son freinage en attaquant Norris au restart. Une dernière section de Grand-Prix qui sera raccourcie puisque la limite des deux heures est franchie et la course se termine avec la victoire indiscutable de Pérez. Son coéquipier Verstappen ne fait pour une fois mieux que 7ème et doit encore attendre pour fêter le titre de champion du monde.

Image

L’avis de Sport-Auto.ch

Ce qui a fait débat : La Safety Car

La grosse rumeur de la semaine est que Red Bull aurait enfreint le règlement en 2021 avec un dépassement du budget limite. Mercedes, Ferrari et d’autres crient au scandale voire l’annulation du titre. Première réponse et publications mercredi. A suivre de près.

La palme d’or de Sport-Auto.ch : Sergio Pérez

Souvent dans l’ombre du champion Verstappen, il remporte sa 2ème course de la saison et à nouveau sur un circuit urbain. Il semble que le Mexicain s’y sente à l’aise.

Le mauvais élève de Sport-Auto.ch : les dépassements

C’est connu de longue date mais que ce circuit en ville peut être ennuyeux au niveau des dépassements. Vous prenez un risque et vous voici déjà dans le rail ou sur une voiture. Maintenu pour le prestige, cette épreuve dans un calendrier à près de 25 courses n’a plus sa sportivement. Mais ce n’est pas cela qui décide.

Prochain Grand-Prix le 9 octobre à Suzuka pour le GP du Japon

Credit photos: Pirelli, Steve Domenjoz

Related posts