Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Rally del Ticino 2022 – Le résumé de la course

 

VENDREDI NOCTURNE

Cette année, le ‘New Rally del Ticino’ comme l’appellent les organisateurs, était basé à Balerna/Chiasso. Après un passage des équipages par le centre de Chiasso, tous les participants se dirigent à nouveau vers Balerna pour y disputer une première spéciale nocturne, dans la zone industrielle où se situe le célèbre distributeur de café tessinois.

 

Malgré un parcours présentant peu d’intérêt, la spéciale ‘Chicco d’Oro’ a vu certains concurrents perdre de précieuses secondes avec des carrefours manqués et autres ‘tout-droit’. Ce sont les italiens Luchi-Mauri qui réalisent le meilleur temps avant de se voir infliger une pénalité de 5 secondes et de chuter à la troisième position provisoire. C’est donc Kévin Gilardoni et Chiara Giardelli qui se calent en tête devant la Citroën DS3 WRC de Puricelli-Medici.

 

Grégoire Hotz et Pietro Ravasi, les revenants sur le championnat suisse pour l’occasion, réalisent le quatrième temps. Parmi les prétendants au titre national, Jonathan Michellod et Stéphane Fellay réalisent le meilleur départ. A l’inverse, Jonathan Hirschi et Michaël Volluz ainsi qu’Ivan Ballinari et Marco Menchini loupent, littéralement, leur départ de spéciale. Mike Coppens et son nouveau navigateur pour l’occasion, Gaëtan Lathion se classent au dixième rang provisoire.

 

A noter encore le bon départ de la paire Girolamo-Bétrisey qui se classe 14ème, juste devant Pinto-Barras et leur Alpine A110 RGT.

 

SAMEDI MATIN, HOTZ PREND L’AVANTAGE

Dans le premier passage de ‘Penz’, Luchi-Mauri sont à nouveau les plus prompts au démarrage. Hotz et Hirschi suivent dans un mouchoir de poche. Sacha Althaus et Lisiane Zbinden réalisent le meilleur temps de la classe RC4 devant Battaglia – Della-Pina et Maret – Maitre.

 

Dans les 14 kilomètres de ‘Valcolla’, Gilardoni réalise un coup double. Il fait le meilleur temps de la spéciale et prend la tête provisoire. Après trois spéciales, le trio de tête se tient en seulement 2.2 secondes.

 

Cette année, les organisateurs ont prévu de réaliser la fameuse spéciale d’Isone en boucle. Le matin, ce sont trois passages tandis que l’après-midi, deux boucles sont réalisées. Au terme des 21 kilomètres du premier passage, Greg Hotz fait le scratch et prend du même coup la tête de course.

Partis avec des choix de pneus différents, Hirschi (soft) devance Michellod (medium) dans les deux premières spéciales du jour tandis que Michellod reprend du temps dans Isone et revient à moins de 5 secondes de l’autre Jonathan. Coppens et Ballinari se tiennent à 8 dixièmes de secondes l’un de l’autre mais déjà à quelques 20 secondes de leurs concurrents pour le titre.

 

Du côté des RC4, l’expérimenté Ivan Cominelli et son comparse Igor Fieni mènent devant les jeunes Althaus et Battaglia. Dans la classe RC5, composée exclusivement de Clio Rally5, ce sont les tout nouveaux champions suisses juniors, Girolamo-Bétrisey, qui se trouvent en tête, juste devant leur dauphins Yoan Loeffler et Mathieu Coppa.

 

A noter encore les abandons de Laurent Bérard – Audrey Zwahlen et Simone Tettamanti – Nicola Petraglio dans l’ES3. En VHC, Jean-Romain Crétegny et son amie Mandy Zwahlen doivent rendre leur carnet suite à un problème mécanique dans l’ES4.

LA VICTOIRE A GILARDONI-GIARDELLI, LE SACRE A HIRSCHI-VOLLUZ

L’après-midi, on démarre par un nouveau passage dans Isone où Gilardoni reprend le commandement pour ne plus le quitter. Dans Valcolla, il enfonce le clou et récupère encore 5 secondes sur Hotz. La spéciale de Penz fini de consacrer Gilardoni devant Hotz et l’italien Luchi.

 

Du côté des habituels animateurs du championnat, on retrouve Jonathan Hirschi au quatrième rang et ce malgré son manque d’expérience sur les spéciales tessinoises. Un nouvelle fois les auteurs d’une belle course, teintée de vitesse mais aussi de gestion, Jonathan Hirschi et son navigateur Michaël Volluz remportent le titre de ‘Champions suisses des rallyes 2022’. Malheureusement, en raison d’un certain flou à l’arrivée à Mendrisio, aucune célébration n’a rendu hommage à leur excellente saison. Gageons que les organisateurs du Rallye International du Valais et les autorités d’Auto Sport Suisse sauront rectifier ce manquement.

Champion suisse en titre, Mike Coppens finit dans le sillage de son successeur, au cinquième rang. Les tessinois Ivan Ballinari et Marco Menchini terminent juste devant Jonathan Michellod et Stéphane Fellay. Le duo valaisan a malheureusement dû composer avec un souci mécanique qui a entrainé la casse d’un disque de freins dans la spéciale d’Isone Double.

LES TROPHEES

Sergio Pinto et Sophie Barras ferment le ‘top ten’ du général, non sans avoir suscité un flirt entre le parechoc arrière de leur Alpine et les dégagements des épingles d’Isone. Ils remportent la catégorie Open du Michelin Trophy Alps. Seul ‘rescapé’ dans le Michelin Trophy Alps 2RM, Thomas Battaglia et Marc Della-Pina gagnent la catégorie.

La classe RC4 est remportée par le tessinois Ivan Cominelli tandis que ses poursuivants, Sacha Althaus et Thomas Battaglia (dans cet ordre) se sont ‘empoignés’ jusque dans la dernière spéciale pour finir avec seulement 2 secondes d’écart.

 

Après leur touchette contre une bordure dans le premier passage dans Isone, Girolamo – Bétrisey tentent de réparer leur train arrière à l’assistance de mi-journée. Ils pointent finalement en retard et écopent d’une pénalité de 20 secondes. Ils perdent du temps dans les ES5 et ES6 avec leur ‘train rectifié’ avant de devoir jeter l’éponge dans la dernière spéciale du rallye.

 

Après quelques années de rallye et parfois quelques galères, Yoan Loeffler remporte sa première victoire dans le classement Junior, dans le Clio Trophy Swiss mais aussi dans la classe RC5. Une juste récompense pour son abnégation et sa passion pour le rallye.

 

La prochaine manche du championnat suisse des rallyes, le Rallye International du Valais, clôturera déjà la saison 2022. Les principaux animateurs du championnat pourront pleinement s’exprimer pour la victoire scratch puisque le titre de champion est d’ores et déjà attribué. Nul doute que cela donnera place à un beau spectacle et de belles bagarres… Rendez-vous les 14 et 15 octobre !

 

Crédits photographiques : Nuno Ferreira / Sport-Auto.ch

Related posts