Yokohama 160×600
Vide

F1 – doublé Mercedes à Bahreïn : Hamilton devant Rosberg après un intense duel entre coéquipiers

Qui a dit que les Grand-Prix n’étaient pas passionnants et la dominance de Mercedes inintéressante ? Certainement pas Lewis Hamilton et Nico Rosberg qui nous ont offert une somptueuse fin de course, se dépassant tour à tour pour remporter la victoire, alors que la lutte pour le podium fut elle aussi intense.

Parti en deuxième position, Hamilton prit le meilleur sur son coéquipier au départ,  non sans un âpre combat. Il gérât ensuite intelligemment son avance, tout en maîtrisant de sa consommation. Ayant cru un instant pouvoir revenir sur lui peu avant la mi-course, Nico Rosberg dût vite se rendre à l’évidence que la bataille sera dure et acharnée. Elle fut toutefois correcte et intense dans les 10 derniers tours, suite à l’intervention de la voiture de sécurité. Ayant économisé du carburant et leurs pneus, les deux pilotes Mercedes AMG F1 luttèrent jusqu’à l’extrême limite de la piste parfois. Tout cela tout en laissant l’impression de maîtriser la donne et avec la bénédiction de leur équipe. Ce vrai combat fut donc,  comme le dirent les commentateurs de la BBC, « absolutely brillant, amazing and brillant ». En effet un combat de gentlemen, brillant et passionné. Bravo à eux et respect à l’équipe pour cette belle preuve de sportivité.

Mais revenons au reste des pilotes, qui ne furent pas non plus en reste. Derrière le duo Mercedes, on assista également à de très beaux duels entre les pilotes Force India, Williams et Red Bull qui se passèrent, dépassèrent et doublèrent tours à tours. Pris par la « mode Mercedes », ils finirent par se battre eux aussi entre coéquipiers. Ainsi Bottas et Massa longtemps en position de réaliser un beau podium, ne perdirent définitivement la 3ème place qu’après le nouveau départ lancé dû à la Safety Car. C’est ainsi que Pérez et Hülkenberg s’échappèrent, non sans eux aussi à la limite du raisonnable entre coéquipiers.  Finalement, la 3ème marche du podium reviendra à Pérez qui terminera juste devant Ricciardo (4ème), Hülkenberg et les deux Williams. Avec cette 4ème place, le jeune Australien marque enfin des points bien mérités, après une très belle course ponctuée d’une belle remontée. Comme évoqué plus tôt, belles places d’honneurs pour les Williams, bien qu’on a l’impression qu’ils aient manqué une belle opportunité de faire encore mieux. Quant aux Ferrari, elles terminent juste derrière un Sebastien Vettel en proie à des problèmes de DRS, avec Alonso 9ème et Raikonnen 10ème. Pas de quoi faire la fête de Ferrari et encore moins pour Luca di Montezemolo qui a quitté le circuit avant la course, très mécontent de ses éléments, alors que Fernando Alonso montrait lui aussi ses premiers signes d’agacements et de critiques. A surveiller de près dès le 20 avril avec le GP de Chine à Beijing.

Sauber à la renverse 

Pour conclure, n’oublions pas les pilotes de l’écurie Suisse Sauber. Après des qualifications encore une fois ratées, Adrian Sutil n’est pas parvenu à terminer la course, suite à un accrochage avec Jules Bianchi et un problème mécanique. Dominé tant en course qu’en qualifications, l’Allemand doit se ressaisir afin de pouvoir relancer l’équipe. Son coéquipier Estéban Gutierrez a lui terminé littéralement « chaviré » en parant en tonneaux et touché, renversé et heurté par l’incorrigible et incontrôlable Maldonado. Après un test à l’hôpital, il s’en sort heureusement mal.

Grosjean à l’arrivé, mais hors des points

Pour le dernier Suisse engagé, le franco-genevois Romain Grosjean, cela s’est un mieux passé, puisqu’il termine la course à une encourageante 12ème place. Il a donc sorti le maximum de cette insuffisante Lotus, mais ne soyons pas aveugle non plus, car il n’y a rien à fêter pour autant.

Prochain Rendez-Vous le 20 avril avec le GP de Chine à Beijing.

Credit Photo : Mercedes AMG

]]>

Related posts