Yokohama 160×600
Vide

24 Heures du Mans – Trois questions à Benoît Morand

Après les deux premières manches European Le Mans Series (ELMS) à Silverstone et Imola, NewBlood by Morand Racing se prépare pour la Journée Test (1er juin) de la 82e édition des 24 Heures du Mans, le grand rendez-vous de l’année de l’endurance.

La Morgan-Judd BMW n°43 chaussée de pneus Dunlop de NewBlood by Morand Racing s’est régulièrement battue en tête en ELMS, avec la troisième place en Grande-Bretagne et un solide leadership en Italie. Cette année, Benoît Morand et son team rejoignent les 24 Heures du Mans avec un équipage entièrement renouvelé. Christian Klien (Autriche, né en 1983) va renouer le fil de son histoire mancelle (trois participations en 2008, 2009 et 2011), Romain Brandela (France, né en 1973) disputera les 24 Heures pour la deuxième fois et Gary Hirsch (Suisse, né en 1989) sera l’un des rookies de cette édition 2014.

Rétrospectivement, quel regard portez-vous sur les deux premières courses ELMS de Silverstone et Imola avant de rejoindre la Sarthe pour les 24 Heures du Mans ?

Benoît Morand : Nous sommes là au niveau performance, malgré encore un manque de vitesse en qualification, et en course nous avons été dans le rythme aussi bien à Silverstone qu’à Imola pour nous battre aux avant-postes.  Je pense que rien n’est perdu en ce qui concerne la saison European Le Mans Series, mais il est certain que nous n’avons plus de joker. Pour les 24 Heures du Mans, je pense que nous serons performants. C’est à nous de mettre toutes les pièces du puzzle en place pour réussir une belle course, en espérant que « Dame chance » soit dans notre camp. 

Votre nouveau trio de pilotes a rapidement trouvé son rythme et son homogénéité. Comment les choses se passent-elles ?

De ce côté-là les choses se passent très bien. Chacun tient son rôle, et pour Le Mans j’ai pleine confiance en Christian, Gary et Romain. 

Après la cinquième place en catégorie LM P2 l’an dernier pour la première participation de l’équipe, qu’attendez-vous de ces 24 Heures du Mans 2014 ?

Nous espérons faire mieux qu’en 2013, mais tellement de facteurs rentrent en compte pour ce qui à mon sens reste la course la plus difficile au monde. Nous allons tout faire pour préparer notre voiture et nos pilotes au mieux, mais tout gérer est impossible. Je suis confiant pour faire un bon résultat et viser le podium.

Credit photo : Morand Racing/ Vision Sport Auto

]]>

Related posts