Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

24 H du Mans – Louis Delétraz : « Nous sommes dévastés par le résultat. »

Louis Delétraz faisait ses débuts avec le Team WRT aux 24 Heures du Mans la semaine dernière. Après des heures de course en tête de la catégorie LMP2, le rêve s’est arrêté pour le pilote et son team. L’Oreca 07 Gibson #41 s’est arrêtée en piste dans le dernier tour de la course.  

Quelques jours plus tôt, l’équipe avait réussi à se qualifier pour l’Hyperpole aux essais qualificatifs. Les essais libres avaient été convaincants, le pilote et son team réalisant le quatrième meilleur temps en LMP2 après avoir bouclé 33 tours avec un temps de référence à 3.29:441. 

Les essais libres 2 et 3 ont confirmé la bonne place de l’équipe, lors de séances à la tombée de la nuit. En hyperpole, enfin, le pilote suisse a montré une forme exceptionnelle en posant le marqueur à 3,28:470 et en terminant la séance en P2. 

Samedi, jour du lancement de la mythique course d’endurance, le paddock bourdonnait d’enthousiasme. Mais, quelques instants avant le début de la 89e édition, une soudaine averse a changé la donne, obligeant les pilotes à démarrer derrière une voiture de sécurité après le tour de formation.  

Le départ a été donné lorsque les conditions de piste se sont améliorées. Louis Delétraz a réussi à échapper aux incidents qui ont touché plusieurs véhicules tout au long des premières heures, au point de prendre la tête de la catégorie LMP2. Pendant l’intervention de la voiture de sécurité pour des débris sur la piste, le pilote suisse a choisi de rester sur des pneus slicks sur une piste humide, alors que de nombreux concurrents ont fait le choix de passer sur des pneus intermédiaires. Un choix payant puisque le pilote WRT a pris la tête de la course.  

A deux heures de la fin de la course, l’équipe a effectué son dernier changement de pilote avec Yifei Ye pour la clôture. Mais le drame s’est joué au dernier tour. Le numéro 41 menait toujours la course avec un écart de 30 secondes mais la voiture s’est soudainement arrêtée en piste. Un problème électrique a entraîné l’extinction complète de la voiture, sans possibilité de la redémarrer.  

Louis Delétraz, très touché, s’est exprimé au sortir de la course : « Bien sûr, nous sommes dévastés par le résultat. Mais je veux prendre le temps de remercier l’équipage et mes coéquipiers pour leur travail acharné. Nous avons tout donné et perdre la victoire à moins d’un tour de la fin après n’avoir fait aucune erreur pendant 24 heures est quelque chose d’horrible. Cependant, félicitations à la voiture sœur qui a pu sauver la victoire. Après notre arrêt, au moins le trophée reste dans l’équipe. Une équipe blessée mais nous reviendrons plus forts et je pense que nous devons être fiers. Tout le monde a vu notre performance. Merci. » 

Crédit photo : Louis Delétraz

Related posts