Vide
Jok 160X600

WRC – Kalle Rovanperä déjoue les pièges et reprend l’avantage au championnat

Reconnu comme très difficile pour la mécanique, le rallye de l’Acropole en Grèce n’a pas failli a sa réputation le week-end dernier. Et, à ce jeu, Kalle Rovanperä sortait grand gagnant en réalisant le carton plein.

Ainsi, si le champion du Monde en titre ne semblait pas le plus rapide sur les deux premières journées, notamment en raison d’une position sur la route désavantageuse, les abandons de Thierry Neuville puis de Sébastien Ogier, le samedi après-midi, offraient une voie royale pour le pilote Toyota. Leader le vendredi soir puis le samedi jusqu’en début d’après-midi malgré la pression de Sébastien Ogier, Thierry Neuville brisait sa suspension dans un trou alors que les spéciales devenaient de plus en plus compliqués, notamment en raison des pluies les jours précédents.

Et, si Sébastien Ogier héritait de la première place, ce fut de course durée puisque l’octuple champion du Monde allait, lui aussi, casser sa suspension sur ces pistes très cassantes laissant la place de leader à son coéquipier. Dès lors, avec plus de deux minutes d’avance à l’entame du dernier jour, Kalle Rovanperä et son coéquipier Jonne Halttunen assuraient lors des deux premiers chronos du jour avant de signer le meilleur temps dans la Power Stage et ainsi prendre les 5 points bonus en plus des 25 de la victoire :

Kalle Rovanperä : « Ce fut un bon week-end, c’est sûr. Ce rallye est toujours aussi délicat et ce fut une semaine compliquée avec toutes les conditions difficiles, dès les reconnaissances. C’était un grand défi, et en partant premier sur la route, je ne m’attendais pas à finir premier, et donc de prendre les 30 points, c’est incroyable. L’année dernière, nous avons eu du mal du début à la fin en Grèce, et cette année, même en tant que première voiture, nous avons pu au moins nous battre avec les autres. Un grand merci à l’équipe, car la voiture était super efficace. Nous avons pu bien riposter samedi, tout en évitant les ennuis et en essayant de prendre soin de la voiture et des pneus, ce qu’il faut toujours faire sur ce type de rallye. Ensuite, je me suis vraiment lancé sur la Power Stage, comme nous essayons toujours de le faire. Maintenant, nous devons rester sur le même rythme et nous concentrer sur les prochains rallyes. »

Dans la lutte pour la deuxième place finale, et après avoir perdu du temps le samedi suite à une surchauffe mécanique, Elfyn et Scott Martin coiffaient Daniel Sordo et Candido Carrera pour une poignée de seconde puisque moins de 5 secondes les séparaient à l’arrivée, à l’avantage de l’équipage Toyota. Quatrièmes au général, mais à plus de 4 minutes des vainqueurs, Ott Tänak et Martin Järveola assuraient des gros points malgré le temps perdu à réparer une pompe à eau et qui leur privait de toute chance de bon résultat. Esapekka Lappi – Janne Ferm et Takamoto Katsuta – Aaron Johnston complétaient le top 6 au classement.

Septième au général, Andreas Mikkelsen et Torstein Eriksen remportaient la catégorie WRC 2 devant la paire Gus Greensmith – Jonas Andersson, Yohan Rossel et Arnaud Durand, neuvième au général, complétant le podium de la catégorie. Enfin, le top 10 était complété par Sébastien Ogier et Vincent Landais, repartis après l’abandon dans la dernière spéciale le samedi.

Au championnat, Kalle Rovanperä compte désormais 200 points soit 33 de plus que son coéquipier Elfyn Evans, Thierry Neuville, troisième comptant déjà un retard de 66 longueurs. Et, si Ott Tänak, quatrième avec un retard de 81 points, peut encore mathématiquement être titré, il ne lui reste que très peu de chance car seulement 90 points restent à attribuer.

Prochain rendez-vous au Chili du 28 septembre au 1er octobre.

Classement final

  1. K. Rovanperä J. Halttunen Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid 3:00:16.7
  2. E. Evans S. Martin Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid +1:31.7
  3. D. Sordo C. Carrera Hyundai i20 N Rally1 Hybrid +1:35.9
  4. O. Tänak M. Järveoja Ford Puma Rally1 Hybrid +4:28.4
  5. E. Lappi J. Ferm Hyundai i20 N Rally1 Hybrid +6:22.3
  6. T. Katsuta A. Johnston Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid +7:20.9
  7. A. Mikkelsen T. Eriksen Škoda Fabia RS +9:41.0
  8. G. Greensmith J. Andersson Škoda Fabia RS +9:51.3
  9. J. Rossel A. Dunand Citroën C3 +11:07.0
  10. S. Ogier V. Landais Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid +11:43.4

Power Stage

  1. K. Rovanperä J. Halttunen Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid
  2. E. Evans S. Martin Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid
  3. O. Tänak M. Järveoja Ford Puma Rally1 Hybrid
  4. D. Sordo C. Carrera Hyundai i20 N Rally1 Hybrid
  5. E. Lappi J. Ferm Hyundai i20 N Rally1 Hybrid

Championnat du Monde Pilote après 10 manches

  1. K. Rovanperä 200
  2. E. Evans 167
  3. T. Neuville 134
  4. O. Tänak 119
  5. S. Ogier 99
  6. E. Lappi 98
  7. T. Katsuta 66
  8. D. Sordo 63
  9. T. Suninen 34
  10. P.L Loubet 28

Championnat du Monde Constructeurs après 10 manches

  1. Toyota Gazoo Racing World Rally Team 430
  2. Hyundai Shell Mobis World Rally Team 339
  3. M-Sport Ford World Rally Team 220

Citation : Toyota Gazoo Racing WRC ; crédits photos : Baptiste Aebi/Sport-Auto.ch

Related posts