Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Rallye VHC : Quelques apparitions de Florian Gonon en 2020

Après une saison 2019 relativement discrète sur le sol helvétique, Florian Gonon n’aura pas été épargné par les ennuis mécaniques. Malgré ces quelques soucis, Florian Gonon a clôturé sa saison 2019 en beauté en remportant sa classe lors de l' »Escort Rally Special », en Belgique. Sport-Auto.ch a pu s’entretenir avec l’ancien champion de suisse des rallyes. Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ?

Florian Gonon : « Je m’appelle Florian Gonon, j’habite à Saxon. Depuis tout petit, je suis passionné par les automobiles. Aujourd’hui, j’en ai fait mon métier puisque je suis mécanicien de formation. J’ai débuté dans le monde du sport automobile en faisant l’assistance. Par la suite, je suis devenu copilote durant quelques courses. En 2000, j’ai débuté ma carrière en tant que pilote. J’ai remporté le titre de Champion de Suisse en 2009, j’ai été vice-champion de l’IRC (ex ERC) et mon dernier titre a été la Coupe Suisse Historique en 2013. »
Quel est ton plus beau souvenir en rallye ? [caption id="attachment_82817" align="alignright" width="300"] Florian Gonon – Tour de Corse 2011[/caption]
« J’en ai énormément et c’est vraiment dur d’avoir une préférence. Le premier souvenir qui me vient à l’esprit, ce sont mes deux rallyes en Corse. Le premier était en 2011, j’avais terminé à la 11ème place et premier du groupe N. Je m’étais battu durant tout le rallye face à Toshihiro Arai qui venait tester et mettre au point la nouvelle Subaru Impreza. Le rallye avait été remporté par Thierry Neuville. Ma seconde participation fut en 2015 avec une Ford Escort MK1. Nous avions terminé à une magnifique troisième place au classement général alors qu’il y avait plus de 170 partants. En plus de ce fantastique podium, nous avions remporté notre catégorie. »
Que gardes-tu de ton titre de Champion de Suisse ?
« Ça restera évidemment un souvenir incroyable de devenir Champion de Suisse des Rallyes. C’était seulement ma deuxième saison où je participais à l’intégralité du championnat. Ce titre, c’était vraiment le fruit du travail de toute mon équipe. Je n’ai probablement jamais été aussi bien entouré qu’à cette époque. »
Comment s’est déroulé ta saison 2019 ?
« Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce ne fut pas fantastique. Nous avons rencontré quelques problèmes mécaniques. Lors du Rallye du Chablais, nous avons eu des problèmes avec la mise au point de la voiture. Nous avons tout de même terminé la saison sur une note extrêmement positive puisque nous avons remporté notre classeà l' »Escort Rally Special ». C’est un rallye particulier qui réunit chaque année près de 100 Ford Escort. Nous avons donc remporté notre catégorie et terminé à la cinquième place du classement général. »
Verra-on un jour Florian au volant d’une R5 ?
« Il ne faut jamais dire jamais, mais je dois avouer que je n’ai pas la motivation de trouver des budgets aussi importants. Je n’ai pas le temps non plus pour rouler, car pour être performant avec une telle voiture, il faut des centaines de kilomètres de test pour la mise au point. Je me plais en historique et je sens mieux la voiture. »
Quel est ton programme en 2020 ?
« Le programme restera quasiment identique à 2019. Je participerai à quelques manches en Belgique et au Rallye du Chablais. »
Crédit photos : Sport-Auto.ch, eWRC.]]>

Related posts