Vide
Jok 160X600

Porsche Sport Cup Suisse – Passionnant duel générationnel pour la Porsche 911 GT3 Cup

L’expérience face au talent de la jeunesse : c’est sous ce leitmotiv que s’est déroulé le deuxième week-end du Porsche GT3 Cup Challenge Suisse (GT3CC). Lors de la course de sprint sur le circuit Paul Ricard du Castellet, dans le Sud de la France, Jean-Paul von Burg, champion de longue date, ne s’est pas laissé déborder par son adversaire Antonio Teixeira, de 18 ans son cadet. Pour la course d’endurance qui a suivi, en revanche, c’est le nouveau jeune talent du GT3CC, soutenu par Porsche Schweiz et par la Fédération des Clubs Porsche Suisse (FCPS), qui a pris sa revanche en remportant brillamment la victoire au volant de sa Porsche 911 GT3 Cup de quelque 485 ch. Dans la catégorie Cayman GT4 Clubsport, disputée dans le cadre de la Porsche Sports Cup Suisse (PSCS), un nouveau venu a su assurer sa suprématie : au volant de sa 718 Cayman GT4 Clubsport, Linus Diener a remporté aussi bien le sprint que la course d’endurance sur le tracé du Grand Prix de 5,842 km. Lors de la deuxième course du Porsche Driver’s Challenge Suisse (PDC), c’est Robert Schwaller qui a gardé l’avantage et réalisé les dix temps au tour les plus constants pour cette épreuve de régularité. Quelque 125 véhicules participaient à cette course qui s’est déroulée sans incident et dans des conditions météo idéales sur la piste. Le troisième des six week-ends de course du GT3CC et de la PSCS se déroulera du 5 au 7 juillet à Imola, en Italie.

Porsche GT3 Cup Challenge La tradition revient en force : au Castellet, l’habitué des circuits Jean-Paul von Burg s’impose dans la course de sprint du Porsche GT3 Cup Challenge face au jeune talent prometteur, Antonio Teixeira (voir ci-dessous), remportant ainsi sa première victoire de la saison. Le pilote d’expérience a placé ses pions dès le départ : au premier tour, déjà, il détrône le jeune vainqueur des qualifications âgé de 18 ans et parvient à défendre sa position de leader jusqu’à l’arrivée. Victime d’un revers après le premier tiers de la course, Teixeira – qui réalise par ailleurs le meilleur temps au tour avec 2:07,937 minutes – se retrouve alors en dixième position. Au terme d’une coursepoursuite effrénée, le Portugais a pu remonter jusqu’en deuxième place, mais une pénalité de dix secondes pour ne pas avoir respecté les limites de la piste le renvoie à nouveau derrière Oliver Ditzler, avec qui il partageait la première ligne sur la grille de départ.

Alors qu’il a perdu trois places sur le positionnement au départ à cause de pneus jokers, Manuel Nicolaidis, parti en septième position, remporte finalement la bataille acharnée pour la quatrième place. À l’avant-dernier tour, la malchance de Carlo Lusser, passant de la quatrième à la onzième place, a joué en sa faveur. Les places cinq à dix sont occupées par Thomas Winkler, Dominik Fischli, Ricardo Burkard, Marco Sacchet et Leonard Rendulic, également victime de dix secondes de pénalité pour ne pas avoir respecté les limites de la piste, ce qui lui coûte sa sixième place.

La fougue de la jeunesse contre l’expérience de l’âge : le duel générationnel semble se répéter au Castellet dans la course d’endurance du Porsche GT3 Cup Challenge Suisse – cette fois avec un résultat inverse, puisque c’est Antonio Teixeira qui prend sa revanche après la course de sprint. Si les pneus jokers utilisés pour sa 911 GT3 Cup l’ont renvoyé au départ en deuxième place derrière Jean-Paul von Burg, le pilote a su rattraper ce désavantage au troisième des 28 tours de la course. Au onzième tour, von Burg parvient à se profiler à nouveau, mais après l’arrêt aux stands obligatoire, Teixeira le laisse loin derrière. Avec 2:09,324 minutes, il réalise le meilleur temps au tour et remporte la course avec presque 35 secondes d’avance, devant Andreas Corradina et le duo Josef Stengel / Joachim Günther. Von Burg se place quatrième. Derrière lui arrivent Dominik Fischli, Thomas Winkler, Leonard Rendulic, Ramon Werner et Benoît Bitschnau.

Porsche Sports Cup Suisse

Au Castellet, Linus Diener s’inscrit dans la parfaite continuité de sa prestation de gala lors du lancement de la saison de la Porsche Sports Cup Suisse sur le Red Bull Ring autrichien : il affiche une nette supériorité au volant de la nouvelle Porsche 718 Cayman GT4 dans sa version Clubsport. Pour commencer, le pro de la moto s’assure la pole position, puis il réalise le meilleur temps au tour dans la course de sprint d’environ 30 minutes et remporte une victoire magistrale avec 7,353 secondes d’avance – autant dire qu’il décroche le Grand Slam du sport automobile. Même chose pour la course d’endurance de plus d’une heure, dans laquelle Diener s’impose également.

Derrière lui, les 24 participants de la course de sprint GT4 se livrent une bataille d’autant plus passionnante. Amedeo Pampanini, deuxième aux qualifications, ne parvient pas à briller pendant ce week-end dans le Sud de la France. Au troisième tour sur douze, il doit laisser l’avantage à Laurent Misbach, parti cinquième, qui arrive en trombe et vient de remporter un duel contre Patrick Schetty. Au onzième tour, Schetty, en bonne forme depuis le départ, le dépasse également. Jusqu’à l’arrivée, Pampanini, désormais en quatrième position, parvient à maintenir Marcel Wagner derrière lui. Mais à la fin de la course, il est pénalisé de 20 secondes pour ne pas avoir respecté les limites de la piste et se retrouve en neuvième place. Wagner remonte dans le classement. Derrière lui : Eric Schmid, Thomas Brauch, Corentin Surand et Giacomo Riva, pilote le mieux placé au volant d’un modèle antérieur de Cayman GT4. Emmanuel Bello joue quant à lui de malchance : parti troisième, il voit dès le premier tour un véhicule après l’autre le dépasser et se retrouve en douzième position. À l’arrivée, il décroche finalement la onzième place.

Lors de la course d’endurance, Marcel Wagner ne tire aucun profit des douze secondes de pénalité dont écope a posteriori Linus Diener à cause d’un arrêt obligatoire aux stands trop bref. Parti quatrième dans la catégorie GT4, il s’était glissé dès le premier tour en position de dauphin, place qu’il maintient jusqu’à l’arrivée. À la troisième place, le duo Alexandre Mottet / Emmanuel Bello profite d’un total de 13 secondes de pénalité infligées à Amedeo Pampanini. Suivent Laurent Misbach, cinquième, la Porsche de Paul et Corentin Surand, ainsi que Patrick Schetty et Thomas Herbst.

Porsche Driver’s Challenge

Affichant la conduite la plus constante parmi les 16 participants, Robert Schwaller s’assure sur le circuit Paul Ricard la première place du Porsche Driver’s Challenge (PDC). Sur dix tours, le pilote de la Porsche 911 GT3 ne s’autorise qu’un total de 4,07 secondes d’écart positif ou négatif par rapport à son temps moyen au tour de 2:25,10 minutes. Il renvoie ainsi en deuxième place Massimo Salamanca au volant de sa 911 GT3 RS. Le vainqueur du PDC lors du lancement de la saison voit disparaître ses chances de victoire au dixième et au dernier tour, quelque deux secondes lui manquant par rapport à son temps moyen au tour de 2:22,82 minutes. Le vicechampion Peter Meister arrive troisième devant Alain Dutronc et le tenant du titre, Peter Gafner. Derrière eux dans l’épreuve de régularité : Sandra Auer dans la Porsche 718 Cayman, ainsi que les pilotes des 911 GT3 RS, Franco Castellazzi, Andreas Ritzi et Jochen Weirich.

« Au Castellet, les courses du Porsche GT3 Cup Challenge et des différentes catégories de la Porsche Sports Cup ont une fois de plus proposé du sport automobile de haut niveau », résume Xavier Penalba, de la FCPS. « Les facteurs extérieurs étaient absolument parfaits pour les 125 véhicules qui ont pris le départ sur le circuit Paul Ricard, pas moins de 52 d’entre eux participant à la course d’endurance. Le déroulement sans faille du week-end souligne si besoin était qu’avec ce concept, nous sommes sur la bonne voie en proposant à nos participants un événement passionnant et riche en moments forts. »

Le Porsche GT3 Cup Challenge et la Porsche Sports Cup Suisse encouragent les nouveaux talents

Antonio Teixeira est le premier jeune espoir du nouveau programme destiné aux pilotes juniors. Le Portugais de 18 ans qui réside à Bilten a déjà démontré son talent avec force en 2018 lors de ses premières incursions dans la catégorie Cayman GT4 de la Porsche Sports Cup Suisse (PSCS), où il a remporté deux victoires et une deuxième place sur quatre départs. En 2019, Teixeira est en piste pour le Porsche GT3 Cup Challenge Suisse (GT3CC). Avec trois places sur le podium et une victoire lors des deux premiers week-ends de la saison, il se place d’emblée en tête du championnat.

Le programme de soutien aux pilotes juniors vient d’être lancé par la Fédération des Clubs Porsche Suisse (FCPS) et Porsche Schweiz. Prévu à l’heure actuelle pour 2019 et 2020, ce projet pilote s’appuie sur une démarche globale. Par saison, deux jeunes talents peuvent intégrer le programme pour chacun deux années, si bien que jusqu’à quatre jeunes pilotes peuvent profiter de ce soutien. Au-delà de financements et de prestations en nature à hauteur respective de 40 000 CHF, le programme comprend également un coaching réalisé par des professionnels expérimentés aussi bien sur la piste qu’en marge de celle-ci. Au début du programme, les participants doivent être âgés de moins de 23 ans, disposer d’un lieu de résidence en Suisse et être détenteurs de la licence de pilote adaptée. La participation à toutes les courses de sprint et d’endurance du GT3CC ou de la catégorie Cayman GT4 Clubsport de la PSCS est obligatoire. Les candidatures en ce sens pour la saison 2020 peuvent être adressées à la FCPS jusqu’à fin décembre. Les documents à télécharger pour le dossier de candidature sont disponibles sur le site Internet de la FCPS.

Communiqué Porsche

]]>

Related posts