Yokohama 160×600
Vide

Neel Jani en vedette avec Patrick Dempsey au GP d’Allemagne de F1

Pour de nombreux passionnés, le Grand-Prix d’Allemagne de F1 de ce week-end compte deux attractions de choix: la présence de l’acteur Patrick Dempsey, qui interprète le Docteur Mamour dans la série télévisée américaine Grey’s Anatomy et qui a terminé 22e aux dernières 24 Heures du Mans, et la venue du pilote d’usine Porsche, le Biennois Neel Jani, qualifié en première ligne de ces mêmes 24 Heures du Mans au volant de la nouvelle 919 Hybrid. Neel Jani nous l’avait confié mardi passé au Centre Porsche de Lausanne. Ce week-end, il assisterait à nouveau au Grand-Prix d’Allemagne de F1. Longtemps membre à part entière de la filière Red Bull, le pilote biennois en a profité pour discuter avec Patrick Dempsey chez Red Bull, une écurie qu’il connaît bien pour avoir notamment été aligné lors des essais du vendredi chez Toro Rosso pendant la saison 2006 de F1. En tant que pilote Porsche, Neel Jani est également allé encourager les pilotes de la Porsche Mobil 1 Supercup et a posé avec Sven Müller (All), Earl Bamber (NZ), Alex Riberas (Esp), Klaus Bachler (Aut) et Connor de Phillippi (Etats-Unis). L’acteur Patrick Dempsey était aligné lui aussi en Supercup et y pilotait la 911 habituellement confiée aux VIP comme cela avait été le cas par le passé des deux Vaudois d’adoption Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, ainsi que par Neel Jani en ouverture du Grand-Prix d’Allemagne de F1 en 2008! Gageons que Neel Jani aura prodigué quelques précieux conseils pour la course à Patrick Dempsey. Pour les essais, le Docteur Mamour a dû se contenter de la 26e place sur un total de 28 concurrents. Troisième en commençant par la fin lors des essais de la Porsche Carrera Cup disputée en ouverture du Grand-Prix d’Allemagne de F1, c’est également le résultat qu’avait obtenu en 1991 l’auteur de cet article.

Patrick Dempsey : « Je suis très satisfait de mes qualifications. J’ai essayé de retarder au maximum mes freinages et ai considérablement amélioré mes temps des essais libres mais cela ne m’a pas permis de me qualifier parmi les premiers dans une série extrêmement concurrentielle comme peut l’être la Porsche Mobil 1 Supercup. Je me réjouis cependant la course. J’ai pu m’entretenir avec Neel Jani et il s’agira de mon premier départ arrêté étant donné que les courses d’endurance auxquelles j’ai participé jusqu’ici aux Etats-Unis et aux 24 Heures du Mans s’effectuaient avec des départs lancés. »

Patrick Dempsey et l’auteur de cet article ne sont pas les seuls à avoir fait l’amère expérience de l’extrême compétitivité des courses de Porsche disputées en lever de rideau des grands-prix de F1. Neel Jani devait également le découvrir à ses dépens. Lorsque Porsche AG lui demanda de piloter la 911 réservée aux VIP en ouverture du Grand-Prix d’Allemagne de F1 en 2008, le pilote biennois ne se qualifia qu’en milieu de grille alors qu’en monoplace il luttait pour la victoire et avait battu à plusieurs reprises des pilotes de la trempe de Lewis Hamilton.

Neel Jani : « Le niveau de la Supercup est très élevé et il faut avoir une grande expérience du pilotage d’une voiture avec beaucoup de poids à l’arrière pour pouvoir véritablement tirer son épingle du jeu. Comme je n’avais couru jusque-là qu’en monoplace, j’avais dû me contenté d’une place dans la première moitié du classement aux essais. En course, au milieu d’un peloton de furieux, j’avais eu en outre la malchance de me faire sortir en début de course par un autre concurrent. Je me suis retrouvé en dernière position et le seul bon souvenir que je garderai de cette expérience est que j’avais effectué une très belle remontée avec beaucoup de dépassements. En fait, il y a eu un autre bon souvenir lié à cette expérience, c’est celui d’avoir pu rouler deux semaines avant la course avec une 911 GT3 RS qui m’avait été prêtée par Porsche. Elle était très voyante avec sa couleur orange, mais également redoutablement efficace. C’était certes une sportive pure et dure, mais elle était néanmoins utilisable au quotidien. Je l’avais adorée. »

On relèvera encore que la passion de Patrick Dempsey pour l’automobile ne date pas de hier. Son père lui offrait des modèles Matchbox quand il était enfant et, plus tard, il suivait toujours assidument les courses automobiles à la télévision. Avec son premier cachet d’acteur, il s’est offert une Porsche 356 Cabriolet qu’il possède toujours et a commencé à courir il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui, à 48 ans, il possède sa propre écurie de course avec laquelle il a participé à de nombreuses courses d’endurance aux Etats-Unis, ainsi qu’à trois reprises aux 24 Heures du Mans. On notera encore que Patrick Dempsey a été l’invité de la plus importante émission sportive du samedi soir de la télévision allemande. Diffusée sur ZDF devant des millions de téléspectateurs, l’interview du Docteur Mamour a été précédée par des images tournées dans l’hospitality de Toro Rosso où l’on voit Patrick Dempsey s’entretenir avec Neel Jani.


Crédits des photos @Laurent Missbauer (2), Porsche AG (4) et DR (2)

]]>

Related posts