Yokohama 160×600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600

Le coronavirus bouleverse les plans d'Ivan Ballinari

En remportant pour la seconde fois le titre de Champion de Suisse des Rallyes, Ivan Ballinari a démontré encore un peu plus son talent ainsi que sa pointe de vitesse. Ces sacres resteront à jamais dans sa mémoire puisque le Tessinois a réalisé son rêve en devenant champion. La question que l’on peut se demander est : va-t-il défendre sa couronne en 2020 ? Rien n’est sûr pour le moment, suite à la situation sanitaire actuelle, qui perturbe grandement son programme, mais « Bally » sera en principe de la partie au Critérium Jurassien. Sport-Auto.ch a pu s’entretenir avec le double Champion de Suisse des Rallyes. Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ? [caption id="attachment_83655" align="alignleft" width="300"] Ivan Ballinari avait remporté le Rallye du Pays du Gier 2019 au terme d’une bataille palpitante face à ses concurrents.[/caption]

Ivan Ballinari « Je m’appelle Ivan Ballinari, j’ai 43 ans et je suis Tessinois. Je suis responsable du service après-vente chez AMAG à Lugano. Je suis arrivé dans le monde du rallye grâce à mon père, Giorgio, qui m’a transmis la passion pour les moteurs. Il faisait du slalom et de la côte avec sa Simca Rallye. J’aimais le suivre sur chaque course. Ce sont des magnifiques souvenirs. »
Quel est ton plus beau souvenir en rallye ?
« Il est clairement très difficile de ne mettre en évidence qu’un seul souvenir. Je peux parler de mes débuts avec mon premier navigateur, Rupper Amstutz. Nous roulions avec une petite Peugeot 106 que nous avions construite. Ensuite, je garde en tête cette coupe Peugeot, la 206 CUP, qui était fantastique. Par la suite, nous avons continué de progresser et avons roulé avec des fantastiques voitures, comme les S1600 et les S2000. Après, il y a eu le début des R5 et là mon rêve s’est réalisé puisque nous sommes devenus Champion de Suisse des Rallyes. »
Que penses-tu du programme du Championnat de Suisse 2020 ?
« Je pense qu’ils ont bien fait de diminuer le nombre de manches et que la formule est bonne. Par contre, même si j’affectionne le Rallye du Mont-Blanc avec ses routes somptueuses et la possibilité de se confronter aux équipages du Championnat de France des Rallyes, j’aurais préféré une manche moins onéreuse. J’ai peur que ce championnat réunisse énormément de monde lors des deux premières manches et qu’ensuite plus personne n’ait le budget pour finir la saison. »  Comme j’ai déjà dit, pourquoi ne pas faire un championnat qu’avec des R2 ? On aurait une forte concurrence. »
Quel est ton programme 2020 ? [caption id="attachment_83656" align="alignright" width="300"] Rallye du Chablais 2019 – Ivan Ballinari[/caption]
« Mon programme 2020 a été modifié à cause du coronavirus. Le Salon de Genève était le premier rendez-vous de l’année sportive. Notre premier rallye prévu, c’était le Laghi, mais il est malheureusement annulé. Maintenant, je pense que cette histoire de coronavirus, nous devons la prendre plus au sérieux. La santé avant tout, même si j’espère pouvoir remettre le casque bientôt. Maintenant, il est dur de définir un programme avec cette situation. Je veux remplacer cette course par le Critérium Jurassien car il y aura une belle bagarre. »
Crédit photo : Baptiste Aebi ]]>

Related posts