Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Intercontinental GT Challenge – Porsche et Dennis Olsen champions, Top 6 pour Alexandre Imperatori

Disputé sur 9h, la dernière manche de l’Intercontinental GT challenge se disputait en Afrique du Sud sur le tracé de Kyalami.

Si la majorité de la course voyait les Porsche du Frikaelli Racing et GPX Racing mener la danse, malgré une touchette des deux voitures envoyant les deux 911 en tête à queue et valant à l’équipe allemande une pénalité.

Mais, si le temps était printanier de jour, des orages éclataient la nuit tombée provoquant l’entrée en piste de la voiture de sécurité en raison des grosses quantités d’eau sur la piste. Heureusement, après une longue neutralisation, la course reprenait ses droits à une demi-heure de l’arrivée avec en tête la Mercedes n°10 devant un peloton d’une dizaine de voitures dans le même tour.

Mais, dans ces conditions de piste, le pilote de la Mercedes ne pouvait contenir ses adversaires notamment les deux Porsche et la BMW n°34 du Walkenhorst Motorsport. Premier à prendre l’avantage, Nick Tandy sur la Porsche du Frikadelli Racing s’envolait en tête avant que la BMW et la Porsche du GPW Racing ne dépassent aussi l’AMG GT3, mais entre temps le leader avait déjà plus de 5 secondes d’avance et ne pouvait plus être rejoint.

Et, au terme des 9 heures de course, Nick Tandy, Mathieu Jaminet et Dennis Olsen remportaient l’épreuve et offrait le titre constructeur à Porsche alors que le pilote norvégien glanait le championnat pilote. Deuxième, la BMW n°34 du Walkenhorst Racing précédait la Porsche du GPX Racing gagnante cette année aux 24 h de Spa, l’Audi du Team Land terminait au pied du podium devant la Mercedes n°10 du SPS Automotive Performance alors que Alexandre Imperatori, qui s’était offert un superbe duel avec la BMW n°34 plus tôt dans la course, et ses coéquipiers de la Nissan n°18 complétaient le top 6 malgré le handicap du moteur avant sous la pluie.

Engagé sur l’une des deux Aston-Martin du R-Motorsport, Hugo de Sadeleer (accompagné de Ricky Collard et Marvin Kirchöffer) se classait dixième, après avoir occupé le sixième rang avant l’orage, dans le tour des vainqueurs alors que l’autre Aston-Martin Vantage de l’équipe suisse (Maxime Martin – Enaam Ahmed – Jake Dennis) prenait la quatorzième place à trois tours des vainqueurs.

Engagé sur la Mercedes n°999 du GruppeM Racing, le natif de Zürich Raffaele Marciello pouvait espérer un bon résultat après des essais encourageant avec une qualification en deuxième ligne. Mais la course de l’AMG GT3 jaune et verte s’arrêtait au bout de quelques virages sur un soucis mécanique, le pilote ayant pris le départ étant contrant de ranger la voiture sans être parvenu à boucler le premier tour de course.

Classement de la course Classement championnat pilote Classement championnat constructeur

Credit photo : Porsche]]>

Related posts