Yokohama 160×600
Vide

GT World Challenge – Victoires et titre pour Ricardo Feller

Dernier rendez-vous de la saison du GT World Challenge, les deux courses de Zandvoort allaient être décisives pour le titre de la Sprint Cup.

Lors de la première course du week-end, Ricardo Feller et Matia Drudi l’emportaient et se hissaient ainsi en tête de la Sprint Cup avant la dernière course. Parti de la pole position, Ricardo Feller maintenait Raffaele Marciello derrière lui avant que ce dernier ne fasse une petite faute et ne perde quelques positions. Mais, la suite de la course allait être très disputée et le duo Ricardo Feller – Mattia Drudi perdait le commandement de l’épreuve lors des arrêts aux stands au profit de la Ferrari n°69 d’Emil Frey Racing.

Mais, en fin de course, le pilote Audi prenait le meilleur sur Thierry Vermeulen et cette victoire pour l’équipage de la R8 du Tresor Orange1 leur offrait un avantage certain pour l’attribution du titre, malgré la remontée au quatrième rang de Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy.

Mais, le dimanche, le titre de champion allait vite être décerné. Ainsi, dès le début de course, Timur Boguslavskiy était poussé en tête à queue par Lorenzo Patrese qui pilotait l’autre Audi du Tresor Orange1. Et, si la Mercedes ne semblait pas avoir souffert de ce contact, plusieurs concurrents dans le peloton ne pouvaient éviter la Mercedes en perdition et si le pilote de l’AMG GT3 n°88 parvenait à repartir, s’était pour abandonner dans les stands.

Dans ces conditions, la Sprint Cup ne pouvait plus échapper à Mattia Drudi et Ricardo Feller, mais l’équipage italo-suisse ne s’en contentait pas. Ainsi, alors que de forte pluies faisaient irruption durant l’épreuve et obligeant la neutralisation, Ricardo Feller allait s’offrir un festival. Troisième après les arrêts aux stands, le pilote suisse prenait le meilleur sur Valentino Rossi peu après le restart et passait ainsi au deuxième rang avant de dépasser la BMW n°30 du Team WRT et ainsi prendre la tête de l’épreuve, avant le drapeau à damier et ainsi s’offrir la victoire en même temps que le titre.

Week-end compliqué pour Patric Niederhauser qui ne voyait aucun drapeau à damier du week-end, mais néanmoins classé dans la première course. Si le verdict était similaire pour Lucas Légeret le samedi, la course dominicale fut plus réjouissante avec une douzième place.

Crédit photo : GT World Challenge

Related posts