Yokohama 160×600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600

Formule E: Sébastien Buemi 3e à l’ePrix de Mexico

Sébastien Buemi est remonté sur le podium dans la nuit de samedi à dimanche. Au volant de sa Nissan E.Dams, le pilote vaudois a en effet terminé l’ePrix de Mexico au 3e rang derrière le Néo-Zélandais Mitch Evans (Jaguar) et le Portugais Antonio Felix Da Costa (DS Techeetah) qui se sont classés dans cet ordre aux deux premiers rangs, séparés par seulement quatre secondes. A l’occasion de cette course – la 4e de la saison 6 de Formule E – Sébastien Buemi n’a concédé que 1’’910 de retard à Antonio Felix Da Costa. Porsche, pour sa part, a signé sa toute première pole-position dans ce championnat réservé aux monoplaces électriques grâce à une belle démonstration de l’Allemand André Lotterer.

Sébastien Buemi, champion de la saison 2 de Formule E, a marqué à Mexico occasion ses premiers points de la saison. Il ne cachait pas sa satisfaction à l’arrivée.

Sébastien Buemi: « Je suis satisfait de ma course même si les premiers tours ont été particulièrement difficiles. J’ai dû en effet consommer passablement d’énergie pour contenir les assauts d’André Lotterer qui avait réalisé la super-pole sur sa Porsche et qui tenait à tout prix à revenir sur le duo de tête après avoir été touché au premier freinage par le futur vainqueur Mitch Evans. J’ai réussi ensuite à dépasser la Mercedes de Nyck de Vries mais je n’ai pas pu résister au retour de la DS d’Antonio Da Costa qui était vraiment très rapide. Je suis néanmoins très satisfait d’avoir pu remonter sur le podium. Cela ne m’était plus arrivé en Formule E depuis la dernière course de la saison précédente à l’ePrix de New York. »

Outre Sébastien Buemi, un autre pilote suisse est parvenu à terminer dans les points à Mexico. Il s’agit d’Edoardo Mortara, le coéquipier de l’ancien pilote de Ferrari en F1 Felipe Massa chez Venturi. Le pilote genevois s’est en effet classé au 8e rang, à 30’’204 de la Jaguar du vainqueur Mitch Evans.

Edoardo Mortara: « Nous n’avons pas réussi à tourner aussi rapidement que les monoplaces qui nous précédaient et nous devons analyser ce qui s’est passé. La voiture n’était pas suffisamment équilibrée, notamment lors des essais. Malgré cela, nous avons réussi à marquer des points et ceux-ci sont toujours bon à prendre. » Le pilote genevois avait parfaitement raison. Marquer des points, c’est tout sauf évident dans une série aussi disputée que la Formule E. Les deux pilotes bernois Neel Jani (TAG Heuer-Porsche 99X Electric) et Nico Müller (Dragon) en savent quelque chose puisque leur score est encore vierge de tout point. Neel Jani n’a en effet terminé la course qu’à une 14e place qui reflète mal son véritable talent alors que Nico Müller, excellent 7e sur 24 aux essais, a été victime d’une très violente sortie de route en début de course.

Neel Jani: « J’ai pris un bon départ et cela m’a immédiatement permis de passer du 14e au 13e rang malgré le fait que je m’étais élancé depuis le côté sale de la piste. Malheureusement, j’ai été plusieurs fois tamponné à l’arrière pendant les premiers tours. J’étais cependant dans le coup et pouvais envisager de terminer parmi les dix premiers et de marquer ainsi mes premiers points. Il n’en a toutefois rien été. Après l’entrée de la voiture de sécurité, qui avait fait son apparition à la suite de la sortie de route de Nico Müller, on m’a en effet infligé une pénalité drive-through sans que je ne sache pourquoi. Le seul point positif est que j’ai pu terminer la course, ce qui m’a permis d’engranger encore un peu plus d’expérience au volant d’une monoplace qui est particulièrement prometteuse. J’en veux pour preuve la super-pole réalisée par André Lotterer. »

Nico Müller: « Tout avait très bien commencé. De 7e sur la grille, j’ai immédiatement gagné un rang. J’étais même en train de passer en 5e position lorsque je me suis laissé distraire par un problème de logiciel au tableau de bord. Je suis ainsi sorti trop large dans un virage et suis allé violemment heurter un mur de protection, ce qui a nécessité l’intervention de la voiture de sécurité. »

Inutile de préciser que Neel Jani et Nico Müller espèrent avoir davantage de réussite lors de la prochaine course. Celle-ci se tiendra à Marrakech, le 29 février.

Résultats de la course

Crédits des photos: FIA Formula E, Porsche, Venturi et Dragon

]]>

Related posts