Yokohama 160×600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600

Formule E: DS Automobiles remporte les deux titres

La Saison 6 du championnat FIA de Formula E s’est terminée ce jeudi à Berlin et DS Automobiles y a remporté les deux titres. Déjà lauréate dans les deux championnats l’an dernier (pilotes et équipes), la marque française a en effet réédité pareille performance cette année. Après le Français Jean-Eric Vergne, titré aussi bien au terme de la Saison 4 que de la Saison 5, c’est cette fois-ci le Portugais Antonio Félix Da Costa qui a remporté le championnat avec un total de 158 points. Les Suisses Sébastien Buemi (Nissan, 84 points), Edoardo Mortara (Venturi, 41 points) et Neel Jani (Porsche, 8 points) ont respectivement terminé la saison en 4e, 14e et 20e positions. Quant à Nico Müller (Dragon), le quatrième Suisse engagé dans ce championnat réservé aux monoplaces électriques, il n’a marqué aucun point. Relevons encore que cette Saison 6 a été la dernière pour Neel Jani et Felipe Massa. Le Biennois sera en effet remplacé chez Porsche par l’Allemand Pascal Wehrlein, ancien pilote de Sauber en F1. On ignore encore qui succédera à Felipe Massa, le coéquipier du Genevois Edoardo Mortara chez Venturi.
 
 

Pour faire face à la crise sanitaire actuelle, les organisateurs du championnat FIA de Formule E avaient organisé, du 5 au 13 août, six courses sur le site de l’ancien aéroport de Berlin-Tempelhof. Déjà en tête au soir de la 5e épreuve du championnat disputée le 29 février à Marrakech, DS Automobiles a remporté le championnat par équipe devant notamment Nissan, Mercedes, Virgin, BMW, Audi, Jaguar et Porsche.

Du côté des pilotes, Antonio Felix Da Costa (DS Automobiles, 158 points) s’est imposé devant trois anciens pensionnaires de F1: le Belge Stoffel Vandoorne (Mercedes, 87 points), le Français Jean-Eric Vergne (DS Automobiles, 86 points) et le Vaudois Sébastien Buemi (Nissan, 84 points). Grâce à ses trois podiums obtenus à Berlin lors des 7e, 9e et 11e courses, Sébastien est remonté à la 4e place du championnat. Il avait déjà terminé 4e au terme de la Saison 4 du championnat de Formule E, une compétition dont il avait été le champion lors de la Saison 2 et le vice-champion lors des saisons 1, 3 et 5.

Avec quatre victoires, neuf podiums, cinq pole positions et trois meilleurs tours en course en onze E-Prix, les DS E-Tense FE20 ont fait nettement mieux que les Nissan, BMW, Audi, Mercedes, Jaguar et Porsche. Jamais une équipe (+ 77 points) et un pilote (+ 71 points) n’avaient terminé la saison avec un telle avance sur la concurrence et avec une moyenne de points aussi élevée par course (22,18 points par course pour DS Techeetah).

Grâce à sa technologie E-Tense et à la compétitivité de son équipe Techeetah, DS Automobiles a affiché une domination encore jamais vue en Formule E, battant plusieurs records durant ce sprint final comme celui du nombre de victoires d’affilée, trois. Unique constructeur à avoir gagné des E-Prix chaque année depuis 2016, DS Automobiles détient désormais le record du nombre de titres en deux saisons (2 Teams et 2 Pilotes), le record du nombre de pole positions (13) et de premières lignes d’une même équipe (2 avec DS Techeetah).

Xavier Mestelan Pinon, directeur de DS Performance: « Après avoir remporté les deux titres l’an dernier, nous voulions bien sûr renouveler cet exploit. Pour être honnête, nous savions que le défi était relevé mais nous étions persuadés que nous avions les moyens d’atteindre nos objectifs. Et nous l’avons fait! Au moment de tirer le bilan de cette Saison 6, notre équipe peut être fière: les deux titres sont la plus belle des récompenses pour tout le travail effectué par ces hommes et ces femmes d’exception. Alors que tous les nouveaux modèles de DS Automobiles seront électrifiés à partir de 2025, ces nouveaux titres obtenus au terme de la Saison 6 envoient un signal très fort. Ils démontrent le savoir-faire indéniable de la marque DS Automobiles. Nous avons battu huit autres constructeurs de renom dans la seule compétition automobile 100% électrique. Pour une jeune marque comme la nôtre, la Formule E est un fantastique banc d’essai qui stimule toutes nos équipes actives dans la recherche et le développement. Manifestement, la technologie E-Tense est efficace, performante et… dominatrice cette année sur les circuits de Formule E. Mais elle l’est aussi sur la route où cette technologie est transférée sur les modèles de série. C’est ce lien entre la compétition et la production qui est la raison d’être de notre engagement en Formule E! »

Depuis 2015, DS Automobiles s’appuie en effet sur les connaissances acquises en Formule E pour développer des modèles électrifiés. Les choix de technologies pour les machines électriques, les batteries et le contrôleur de puissance ainsi que la gestion logicielle sont hérités de l’expérience de la compétition.

Sébastien Buemi (Nissan): « Je suis très satisfait que Nissan ait réussi à terminer au 2e rang dans le classement final réservé aux équipes. Je l’aurais été encore plus si j’avais pu finir le championnat parmi les trois premiers dans le classement réservé aux pilotes. Mais une 4e place, ce n’est finalement pas si mal que cela dans cette compétition qui est chaque année toujours plus disputée. »

Neel Jani (Porsche): « Je suis vraiment très content d’avoir enfin réussi à marquer des points lors de l’avant-dernière épreuve. J’ai eu en outre la satisfaction d’y réaliser le 3e meilleur temps absolu lors de la Super-Pole. Cela a pris du temps pour que je parvienne enfin à me battre avec les meilleurs mais les modifications que nous avons apportées à ma monoplace ont été payantes. En course, j’ai pris un bon départ et suis resté longtemps en 3e position avant de perdre un peu de terrain lors du mode attack et de franchir finalement la ligne d’arrivée en 6e position. »

 

A cette occasion, Neel Jani était le meilleur Suisse car Edoardo Mortara (Venturi) et Sébastien Buemi (Nissan) ont dû respectivement se contenter des 8e et 10e rangs. Cette excellente course de Neel Jani ne lui a cependant pas permis de sauver sa place au sein de l’écurie Porsche de Formule E. Lors de la Saison 7 du championnat, c’est en effet l’Allemand Pascal Wehrlein qui lui succédera dans le baquet de la Porsche 99X Electric.

Neel Jani: « Le moment est venu pour moi de dire adieu à la Formule E. Parfois, les choses dans la vie ne se passent pas toujours comme espéré. Je pars cependant sur un bon résultat à Berlin. Un changement de châssis et de nouveaux réglages au niveau de la direction m’ont enfin permis de prouver que j’étais encore en mesure de me battre avec les meilleurs et de marquer des points. Je tiens ainsi à remercier Porsche de m’avoir fait courir en Formule E. Je souhaite à André Lotterer et à Pascal Wehrlein les meilleurs résultats possibles la saison prochaine. J’ignore encore exactement de quoi mon futur sera fait mais je peux d’ores et déjà vous annoncer que je resterai sous contrat avec Porsche et que j’y serai impliqué dans de nouveaux projets. Des informations détaillées sur mon futur programme seront dévoilées au cours de ces prochains mois. »

Classement final du championnat pilotes de la Saison 6 de Formule E: https://www.fiaformulae.com/en/results/standings/driver

Crédits des photos: FIA Formule E, Laurent Missbauer, Porsche et Nissan

]]>

Related posts