Yokohama 160×600
Jok 160X600

F1 – GP de de Chine : Nouvelle victoire pour Rosberg- Grosjean fantomatique

GP CINA F1/2016Au terme d’une course passionnante et pleine de rebondissements, Nico Robserg signe sa troisième victoire de la saison en autant d’épreuves. Sebastien Vettel sur Ferrari et Daniil Kvyat complètent le podium. Grand-Prix à oublier pour Romain Grosjean et les Sauber. Parti de la première position sur la grille de départ, Nico Rosberg ne réussit pourtant pas un départ extraordinaire. Surpris par Daniel Ricciardo, il doit céder le commandement à l’Australien au premier virage. Derrière les deux hommes de têt, on assiste véritablement à des touchettes en cascades, Vettel coincé par Kvyat harponnant Räikkönnen, et en fond de grille le pilote Sauber Marcus Ericcson percutant Romain Grosjean et Lewis Hamilton. Avec tous ces contacts, les pilotes laissent une multitude de débris sur la piste et Ricciardo finit par voir un de ses pneumatiques crever avant que la Safety Car n’entre en piste pour remettre un peu d’ordre sur le circuit. A ce moment-là, tous les pilotes chaussent de nouvelles gommes et c’est une nouvelle course qui commence pour la plupart d’entre eux. Une course où il faut gérer ses poursuivants avec une confortable avance du côté de Nico Rosberg ; et une folle pour remonter toutes les places perdues à l’instar de Vettel, Ricciardo, Räikkönnen ou Hamilton. Et à ce petit jeu-là, ce sont donc Vettel et GP CINA F1/2016Ricciardo (4ème) qui ont le mieux réussi leur travail, Lewis Hamilton ne terminant que 7ème derrière Kimi Räikönnen(5ème). Quant à Romain Grosjean, le jour de ses 30 ans ne restera pas dans ses meilleurs souvenirs, sa voiture ne se remettant jamais de son accrochage au premier virage avec Marcus Ericsson (Sauber). Il termine à un discret 19ème rang. En clôture de ce Grand-Prix de Chine, la rédaction de sport-auto vous décrypte les tops et les flops de cette troisième épreuve du calendrier championnat du monde, avec des Suisses qui n’ont pas tellement brillé par leurs performances.

Les Tops

Nico Rosberg : vainqueur 3 courses et 3 victoires. Le pilote Allemand aurait certainement signé avant le début de saison pour de tels résultats. Non seulement il domine, mais en plus il parvient à distancer son coéquipier au classement du championnat du monde. Mis à part son départ plutôt moyen aujourd’hui, il a fait tout juste tout au long du weekend. Dominant les débats durant toute la course, il a paru presque intouchable sur et en dehors de la piste. Jusqu’à quand ? Daniel Ricciardo : 4e Auteur d’un superbe départ et de très belles qualifications, le pilote australien a joué de malchance et roulant sur des débris en début de course. Sa crevaison lui coûte sans nul doute le podium voire encore une meilleure performance. La manière avec laquelle il est remonté en s’offrant Hamilton et Räikkönnen témoigne du potentiel du jeune homme. Du bon et du moins bon : Sebastian Vettel 2e Si son départ n’est pas sans histoire (il touche Räikönnen), le reste de sa course s’apparente à une course folle. Totalement survolté et remonté, il passe à un à un ses adversaires, quitte à prendre de gros risques à l’entrée des stands. Un peu fautif dans le premier virage, il semble mettre la totale culpabilité du crash à Daniil Kvyat qu’il traite de suicidaire. A méditer… Parmi les mauvais élèves et surprises du Grand-Prix de Chine, on retrouve une brochette presque 100% suisse avec Romain Grosjean et les pilotes Sauber. Les courses se suivent et ne se ressemblant pas pour certains…

Les Flops

Marcus Ericcson : 16e Coupable d’avoir détruit sa course selon Romain Grosjean, le pilote suédois a aussi bien compliqué les choses pour Lewis Hamilton. En lui touchant l’aileron avant, il a obligé le pilote britannique à passer pas moins de deux fois supplémentaires aux stands. Le pilote Sauber s’est justifié en disant que tout était allé un peu trop vite… GP CINA F1/2016Romain Grosjean : 19e Avec une course totalement ratée le jour de ses 30 ans, le Franco-Suisse fulminait contre Marcus Ericcson. »Cet imbécile d’Ericsson me tombe dessus au virage 1 et casse mon aileron avant. Il dit qu’il n’a rien vu, il n’a rien compris, je pense juste qu’il doit ouvrir les yeux. » Cependant le Suédois ne peut pas être le seul responsable de la mauvaise journée de Grosjean. Le Genevois avouera aussi par la suite n’avoir pas compris la voiture ce weekend et ne pas avoir trouvé le rythme avec sa VF tout au long de la course. « L’équilibre de la voiture a été catastrophique du début à la fin », regrette-t-il. « Il faut qu’on analyse, qu’on comprenne, il y a peut-être un problème physique. On ne peut pas être passé de là où on était à ici sans raison. » Après un tel début de saison, dur retour à la réalité pour le pilote Hass. Felipe  Nasr 20e Tout comme Romain Grosjean, le Brésilien n’a pas existé dans cette course. Avec un tel résultat, il ne pouvait se montrer satisfait de son weekend. « Je suis convaincu à 100% que la prise en main n’est pas comme elle devrait être » déclare-t-il. Alors effectivement, nous n’avons pas vu le pilote Brésilien sur la piste ou si peu. Espérons pour lui que les prochaines courses se déroulent mieux, sinon sa saison risque d’être très longue, lui qui se plaint de son matériel et qui n’est que l’ombre du pilote rempli de talent que l’on a vu l’an dernier. Enfin, un petit commentaire négatif pour l’organisation du Grand-Prix, qui a mis beaucoup trop de temps à évacuer les débris et sortir la Safety Car. On attend mieux à ce niveau de catégorie. Prochain Grand-Prix le 1 er mai en Russie pour le début de la tournée européenne. Crédit Photos @Pirelli]]>

Related posts