Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Ultimate Cup Series – Sept courses spectaculaires ce samedi sur le Circuit de Dijon-Prenois

Les conditions météorologiques sont estivales dans le Var pour la troisième manche de la saison 2021 de l’Ultimate Cup Series. Les choses sérieuses ont commencé ce samedi sur le Circuit Paul Ricard avec pas moins de neuf courses au programme, huit courses sprint et une endurance. Avec des plateaux renforcés, le niveau de compétition n’a jamais été aussi élevé, le tout sans la moindre intervention de la Safety Car !

208 Racing Cup, course 1 : Joran Leneutre s’impose au général

La première pole position est revenue à Alexandre Filkenstein qui s’est montré intraitable au volant de la Peugeot 208 Cup #23 du GPA Racing, juste devant Alexandre Botella (New Team Competition), premier chez les Juniors.

Le plateau 208 Racing Cup a ainsi ouvert le bal des courses ce week-end avec la première des quatre au programme de ce plateau. Le poleman a longtemps mené la course, suivi de très près par les pilotes Juniors Alexandre Botella et Joran Leneutre (JSB Competition). Ce dernier s’est d’abord emparé de la 2e place pour ensuite se montrer menaçant sur le leader. Le jeune pilote âgé de 16 ans, vainqueur de sa première course au général à Dijon, récidive au Castellet après un très beau duel face à Alexandre Filkenstein. Le leader du championnat s’incline pour 2 secondes sur la ligne d’arrivée, devant Viny Beltramelli (Ropars Racing Team), pourtant parti 9e sur la grille.

La victoire Gentleman revient à Thierry Blaise (New Team Competition).

KENNOL GT-Touring Sprint, course 1 : la première du week-end pour Marc Waechter

Cette grille de la première course du KENNOL GT-Touring Sprint du week-end a fière allure avec pas moins de 27 voitures alignées sous le magnifique ciel bleu varois.

En verve lors des qualifications matinales, les Renault R.S.01 ont monopolisé les deux premières lignes de la grille de départ. La pole était revenue à Charles-Henri Samani (Racetivity) au volant de la Renault #183, devant Lucien Crapiz (AB Sport Auto). Dès l’extinction des feux, c’est Gilles Colombani qui place sa Renault #1/Team Clairet Sport en 2e position, derrière le poleman, parvenu à conserver l’avantage.

Seulement 8e à l’issue de la Q1, Marc Waechter n’a point tardé à trouver le bon rythme pour remonter dans la hiérarchie et ce, dans le premier tour. Le pilote suisse du G2 Racing AG s’est ensuite défait de Charles-Henri Samani et Gilles Colombani, emmenant dans son sillage son équipier Christian Machate.

Marc Waechter s’est ainsi imposé pour la troisième fois cette saison, devançant Charles-Henri Samani et Gilles Colombani.

Vortex réalise un doublé en GT Classe 3B dont la victoire est à mettre au crédit de Karen Gaillard, juste devant Sébastien Lajoux.

La catégorie Porsche Cup a été remportée par Philippe Arrobio (2B Autosport) tandis que le Team Clairet Sport rafle la mise en 308 Cup avec Jimmy Clairet et en UTCR avec Sylvain Pussier.

Monoplace, course 1 : Jean-Baptiste Mela de bout en bout

Après un premier week-end réussi en F3R à Dijon-Prenois, avec deux victoires sur trois, Jean-Baptiste Mela (Autosport GP) rempile au Castellet. Le jeune pilote corse s’est adjugé les deux meilleurs temps aux qualifications lui permettant de s’élancer en pole de la course 1.

La première ligne est à l’image du duel qui a débuté en Bourgogne avec Jean-Baptiste Mela, poleman, aux côtés de Nicolas Prost (CMR). Le départ est parfaitement maîtrisé par le pilote corse au volant de sa F3R #1, avec la F3R #12 dans son sillage. Même si les pilotes étaient au-dessus du lot et se sont détachés du reste du plateau, Nicolas Prost n’a pas été en mesure de barrer la route de Jean-Baptiste qui remporte un nouveau succès et signe de surcroît le meilleur tour en course. Le pilote franco-suisse de CMR, leader du championnat, s’incline pour 1,2s sous le drapeau à damier. Venu d’Australie, Dylan Young (Graff) peut être satisfait de ses débuts en Ultimate Cup Series avec un premier podium.

La catégorie F3R Gentleman a été dominée par Eric Trouillet, pour le compte du Graff.

Cette première course du week-end varois marque la première victoire de la jeune carrière de Shannon Lugassy (CMR) en FR 2.0, devant Franck Seemann (Race Motorsport), vainqueur Gentleman FR 2.0.

KENNOL GT-Touring Sprint, course 2 : Bernard Delhez retrouve le chemin de la victoire

Après avoir connu un problème d’embrayage l’empêchant de boucler le moindre tour en course 1, Bernard Delhez prend sa revanche en course 2. Le pilote belge d’AB Sport Auto, 3e sur la grille, a bénéficié d’un espace devant lui, suite au départ du poleman Marc Waechter, de la voie des stands.

Après s’être emparé du leadership dans le premier virage face à Gilles Colombani (Clairet Sport), Bernard Delhez a fait cavalier seul en tête de la course pour s’imposer une 7e fois cette saison. Lucien Crapiz termine sur la 2e marche du podium au général et offre le doublé à AB Sport Auto en GT Classe 3A. Christian Machate complète le podium pour le compte de la Renault #18 du G2 Racing AG. Marc Waechter est quant à lui remonté aux portes du top 5.

La catégorie Porsche Cup a une nouvelle fois été dominée par Philippe Arrobio au volant de 911 GT3 Cup aux couleurs de 2B Autosport, face à Maxime Mainguy (Breizh Motorsport 56), quelque peu en retrait ce week-end.

Comme en course 1, Team Clairet Sport n’a laissé que des miettes à la concurrence en UTCR et 308 Cup grâce à la victoire de Sylvain Pussier et Jimmy Clairet dans leur catégorie respective.

208 Racing Cup, course 2 : la première victoire de la saison pour Viny Beltramelli

Le format des grilles inversées a une nouvelle fois été vecteur de passes d’armes intenses pour la victoire finale. Pour cette course 2, le résultat de la course 1 a permis à Guillaume Blancardi de s’élancer en pole position.

Le pilote de la 208 Racing Cup #74 de FG Sport by Poissy aura longtemps tenu la dragée haute aux prétendants au tire, mais n’a pu résister au retour de Viny Beltramelli (Ropars Racing Team) en fin de course. Une fois en tête dans les derniers tours, ce dernier, parti 9e sur la grille, s’est échappé vers la victoire ; la toute première de la saison. La lutte pour le podium du classement général a fait rage jusque dans les derniers mètres. C’est d’ailleurs dans les derniers instants qu’Alexandre Finkelstein (GPA Racing) en a profité pour porter une attaque réussie pour le gain de la 2e place, à l’arrachée sur Joran Leneutre (JSB Competition).

Le jeune pilote du JSB Competition grimpe donc à nouveau sur le podium scratch et remporte une nouvelle victoire en Junior, face, notamment, à Alexandre Botella (New Team Competition).

Les honneurs de la catégorie Gentleman sont revenus à Thierry Blaise (New Team Competition).

Monoplace, course 2 : domination confirmée par Jean-Baptiste Mela

La double pole position décrochée par Jean-Baptiste Mela ce samedi matin lui permet une fois encore de s’élancer sur le meilleur emplacement de la grille de départ.

Cette deuxième des trois courses a vu le pilote Autosport GP enfoncer le clou en dominant très nettement Nicolas Prost (CMR). Il n’y a pas eu match entre les deux hommes, comme en témoigne le meilleur tour en course réalisé par le vainqueur en 2:01.524. Le top 3 n’a pas évolué du 1er au 10e et dernier tour de course et le podium est identique à celui de la course 1 avec la 3e place décrochée par Dylan Young (Graff).

Eric Trouillet, vainqueur Gentleman F3R, termine au pied du podium scratch. L’écurie française de Pascal Rauturier place ses cinq monoplaces aux sept premières places…

Shannon Lugassy (CMR) poursuit sur sa lancée avec une deuxième victoire consécutive en FR 2.0.

208 Racing Cup, course 3 : la première victoire de la saison pour Viny Beltramelli

Pour cette course 3, les 36 pilotes s’élancent dans l’ordre du classement de la deuxième session qualificative. Les pilotes GPA Racing, Alexandre Finkelstein et Pierre Monmaneix, séparés par seulement 39 millièmes, ont monopolisé la première ligne.

Le drapeau vert brandi et les pilotes s’élancent pour 25 minutes de course intense. La lutte pour le leadership débute dès les premiers virages, mais Alexandre Finkelstein maintient le cap. 3e sur la grille, Viny Beltramelli (Ropars Racing Team) gagne une position et a désormais le leader en ligne de mire. Pierre Monmaneix se retrouve ensuite sous la menace du Junior Joran Leneutre (JSB Competition) qui intègre le top 3 dans le 3e tour de course.

La lutte s’intensifie virage après virage en tête de course. La pression est palpable pour Alexandre Finkelstein qui se voit dépasser par Joran Leneutre à mi-course. Le vainqueur de la course 1 ne parviendra finalement pas à concrétiser sous le damier puisque Viny Beltramelli lui a damé le pion pour une deuxième victoire consécutive.

La 2e place scratch est toutefois une magnifique performance pour Joran Leneutre qui s’impose incontestablement en Junior. Le poleman Alexandre Finkelstein grimpe sur la 3e marche du podium.

Thierry Blaise (New Team Competition) est toujours imbattable en Gentleman.

KENNOL GT-Touring Sprint, course 3 : Bernard Delhez l’emporte de nouveau

La grille de départ a quelque peu évolué par rapport à celle attendue. Poleman grâce à son deuxième meilleur tour en Q1, Charles-Henri Samani (Racetivity) a déclaré forfait avant la course 3. C’est donc Lucien Crapiz (AB Sport Auto) qui a hérité de la première place sur la grille, aux côtés de Gilles Colombani (Team Clairet Sport).

Malgré une première partie de course menée d’une main de maître, Lucien Crapiz a cédé à Bernard Delhez, son équipier chez AB Sport Auto. A quelques minutes de l’arrivée, le pilote belge a pris les commandes de la course et s’en est ensuite allé vers sa deuxième victoire de rang. Le duel a animé toute la course et les deux Renault R.S. 01 #30 et 23 ne sont séparées que par 1,2 secondes sur la ligne d’arrivée. Marc Waechter (G2 Racing AG) est revenu du diable vauvert pour terminer sur le podium et marquer de précieux points pour le championnat.

La catégorie GT Classe 3B a été dominée par la seule féminine du plateau KENNOL GT-Touring Sprint, Karen Gaillard, au volant de la Vortex #701.

Nouvelle victoire de Philippe Arrobio et 2B Autosport en Porsche Cup devant Maxime Mainguy (Breizh Motorsport 56) qui a bien failli l’emporter.

Relais 208, course (4h) : Gehin, Blaise et FG by New Team sur le fil

Avec un départ diurne et une arrivée en pleine nuit, cette course de 4 heures de Relais 208 s’annonçait particulièrement spectaculaire d’autant que les chronos en qualifications étaient très serrés. En effet, les trois premiers équipages se sont tenus en moins d’un dixième, à l’avantage Danick Rahard et David Henry (Danracing), évoluant en Gentleman.

Les tendances observées à l’extinction des feux ce samedi à 19h40 sont loin d’être définitive. Et pour cause, les changements de leaders ont été nombreux et même si la météo est radieuse, une pluie de pénalité s’est abattue durant la course, notamment pour le non-respect des limites de la piste.

Les pénalités et les arrêts obligatoires à effectuer ont une place prépondérante dans l’issue de la course. Ce n’est d’ailleurs que dans les 10 dernières minutes de la course que la victoire s’est jouée.

Alors en tête depuis 16 tours durant, la Peugeot 208 #274 (Gemo Sport) emmenée par Bastien Pasquier et Guillaume Blancardi, doit effectuer son 5e pit stop et s’arrête à 10 minutes de la présentation du drapeau à damier. La Peugeot #154 (FG Sport by New Team) est propulsée en tête et ce sont finalement Sébastien Gehin et Thierry Blaise qui coupent la ligne d’arrivée les premiers après n’avoir mené que 4 des 77 tours. Le duo Pasqiuer/Blancardi concède 38 secondes de retard après avoir été les plus longtemps en haut de la hiérarchie. Le podium est complété par l’équipage Jean Pat Racing, composé de Denis Andres et Hervé Sivignon.

Les polemen Rahard/Henry n’ont pas démérité loin de là puisque cet équipage Gentleman échoue au pied du podium scratch. Cette performance du duo Danracing est à souligner d’autant qu’ils n’ont jamais été inquiétés.

NAPA GT-Touring Endurance, qualifs : première pole position de la saison pour Racetivity

Trois voitures différentes ont trusté le haut du classement de chacune des trois sessions qualificatives ; la Ferrari 488 GT3 #1/Visiom en Q1, la Mercedes-AMG GT3 #83/Racetivity et la Renault R.S.01 #45/AB Sport Auto.

La performance individuelle n’est pas la plus importante puisque c’est la moyenne de l’équipage qui détermine la grille de départ. A ce jeu-là, Charles-Henri Samani et Emmanuel Collard ont été les plus rapides avec une moyenne en 2:03.872 pour le compte de la Mercedes #83. La Renault #5/FIT ITBC by 2SM Pilotage concède seulement 163 millièmes à la pole, contre 225 millièmes pour la Ferrari #1.

Endurance Proto, qualifs : Team Virage verrouille la première ligne

C’est un sans-faute en qualifications pour Julian Wagg, Mathis Poulet et Miguel Cristovao qui s’adjugent leur troisième pole en trois courses. Le trio de la Ligier JS P320 #88 du Team Virage a réalisé la meilleure moyenne des qualifs LMP3 en 1 :57.748, devançant l’équipage de la voiture sœur Fredericsson/Bracalente. Malgré le meilleur temps absolu de la séance signé en 1 :55.623 par Mathias Beche, la Ligier #13 de Mirage Racing s’élancera en 3e position devant la Duqueine D08 #21 de DB Autosport.

La catégorie CN a été dominée par ANS Motorsport qui place ses trois Norma CN aux trois premières places ; la pole pour Nicolas Schatz et Alexandre Yvon.

Tous les classements sont à retrouver sur ITS Results

Communiqué Ultimate Cup Series ; crédit photo Sacha Tisserand

Related posts