Yokohama 160×600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600

Rallye Monte-Carlo : Tanak en tête à l'issue de cette première journée, Burri 25ème

Deux épreuves spéciales étaient au programme de cette première journée du rallye Monte-Carlo. A l’issue des 40 km de cette première journée, c’est l’Estonien Ott Tanak qui s’est hissé en haut de la feuille des temps devant Kalle Rovanperrä, qui s’est montré le plus rapides des pilotes Toyota.

[caption id="attachment_90831" align="alignright" width="300"] La Toyota de Rovanperrä[/caption]

Malgré les fortes chutes de neige ces dernières semaines, une brutale hausse des températures avait simplifié les choix de pneumatiques pour cette journée, les deux chronos étant quasi uniformément détrempés, des plaques de glace ayant, néanmoins, subsisté à quelques endroits. Et, aussi bien dans la première, Saint-Disdier à Corps (20,58 km), que dans la seconde, Saint-Maurice – Saint-Bonnet (20.78km) c’est Ott Tänak qui allait réaliser le temps scratch devant Kalle Rovanperrä, le jeune finlandais créant une petite surprise sur un terrain où on ne l’attend pas forcément au vue de sa faible expérience.

 

Olivier Burri et Anderson Levratti se placent pour l’instant 25es au général :  » Une courte journée avec deux spéciales mais qui laisse un goût amer. Une première spéciale avec un set-up moyen et un calage moteur nous font perdre un peu de temps. Dans la seconde, tout était réuni pour que nous fassions un superbe temps (…) jusqu’à 8km de l’arrivée où une crevaison à l’avant nous oblige à ralentir jusqu’à la fin de la spéciale « , raconte Anderson Levratti à l’issue de cette journée. 

Mike Coppens et Fabrice Gordon terminent ce jeudi au 27ème rang, à 16 secondes d’Olivier Burri. Mais si le pilote de Verbier avouait avoir été prudent dans la première, il était déçu de sa prestation dans le chrono suivant : « Ce n’était pas bien. On a été freiné devant. On n‘est pas dans le rythme pour le moment. »

Philippe Roux et son fils, Christophe, sont 55ème sans prendre de risque comme avoué à l’arrivée de la première : « Ça glisse beaucoup ! C’est très difficile. Nous on se balade, on se promène. »

après avoir rattrapé la voiture qui s’élançait devant eux, Sacha Althaus et Lisiane Zbinden se situent à la 39e place du classement provisoire, mais surtout deuxième de la classe RC2, malgré les nombreuse voitures de la nouvelle catégorie Rally4 bien plus récentes. Et, le bilan de cette première journée aurait pu être encore meilleur sans une faute à la fin du deuxième chrono : « Ça se passait bien, même si on est sorti au dernier virage. On a alors calé et il a fallu repartir »

Découverte des pneus Pirelli

Pour la majorité des concurrents, cette première journée étaient aussi une découverte des pneus Pirelli en course :

Ott Tänak : « A première vue, on pouvait penser que ça allait être un début de rallye facile car de jour et des conditions de route uniformes. Mais la deuxième spéciale comportait pas mal de piège et de boue. Dans l’ensemble les pneus Pirelli se sont avéré efficace sur la route détrempée, mais dans la boue, il faut encore s’habituer. »

Derrière les deux hommes, Elfyn Evans termine cette première journée à la troisième place, à un peu plus de 8 secondes du leader, mais le pilote gallois avouait que cette première journée fut difficile :  » C’était très compliqué avec beaucoup de changements de gris, parfois vous en avez beaucoup, parfois plus rien. « 

Quatrième et cinquième, Thierry Neuville et Sébastien Ogier ont tous deux connu des problèmes techniques. Tout d’abord, dès la première spéciale, le champion du monde connaissait des soucis de frein :  » C’était difficile, j’ai fait attention au début et j’ai eu un petit problème de freins. La pédale s’enfonçait parfois sans que j’ai de freins, alors il faut que je regarde. «  En manque de confiance, il concluait cette journée à quelques dixième de Thierry Neuville. Le pilote Hyundai connaissait lui une meilleure entame de rallye et était en lutte pour le scratch dans la « 2 » avant de connaître des soucis d’intercom le reléguant à 16 secondes du leader à l’issue du deuxième chrono.

  [caption id="attachment_90832" align="alignleft" width="300"] Teemu Suninen quelques kilomètres avant la sortie de route[/caption]

Dani Sordo (à plus de 40 secondes) et Pierre Louis Loubet complètent le tir groupé des WRC alors que Andreas Mikkelsen et Adrien Fourmaux, huitième et neuvième au général, pointent au deux premiers rang du WRC 2. Enfin, le Top 10 est complété par Gus Greensmith, qui est le dernier pilote Ford WRC en lice. En effet, alors que ses temps intermédiaires le plaçaient devant Ott Tanak, Teemu Suninen est sorti à très haute vitesse dans les derniers mètres de la spéciale. Et, après deux tonneaux, la Fiesta de l’équipage a fini dans le fossé. Heureusement, Teemu Suninen et son co-pilote vont bien mais ne pourront pas repartir car leur Fiesta est trop endommagée. 

Programme du vendredi 22 janvier : 

  • 6h10 – ES3 : Aspremont – La–Batie–Des–Fonts 1
  • 7h28 – ES4 : Chalancon – Gumiane 1
  • 9h01 – ES5 : MontaubansurlOuvèze – Villebois–Les–Pins
  • 12h17 – ES6 : Aspremont – LaBatieDesFonts 2
  • 13h38 – ES7 : Chalancon – Gumiane 2
Crédit des photos : Hyundai Motorsport, Toyota Gazoo Racing, M-Sport Ford ; citations : ACM ]]>

Related posts