Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Rallye du Mont-Blanc: victoire sans liesse de Sarrazin – Toedtli meilleur Suisse

Jérémie Toedtl, 20ème au général et meilleur représentant helvétique. Jérémie Toedtli, 20ème au général et meilleur représentant helvétique[/caption] Stéphane Sarrazin l’emporte; Jérémie Toedtli meilleur Suisse. Sortie de route sans gravité pour Pascal Perroud. En VHC, podium pour Texier/Ollivier. Les visages sont fermés, l’ambiance est à l’image du ciel, sombre, triste. L’arrivée du Rallye du Mont-Blanc s’est faite dans le recueillement, hier soir samedi, à Morzine. Le podium, le sport, les résultats, sont passés au plan anecdotique tant l’émotion était vive, après le terrible accident qui a coûté la vie au pilote local Frédéric Comte, dans l’épreuve n°2. Le souhait de sa famille, relayé par son frère Mickaël Comte, qui était engagé en VHC, était que la compétition reprenne, « en mémoire de Fred ». Si nombre de concurrents rendaient là leur carnet, à l’instar de Julien Maurin/Nicolas Klinger, alors en lice pour une possible troisième victoire consécutive, nombre de voitures reprenaient la route, arborant, pour beaucoup, une marque en hommage au pilote décédé. Au final, Stéphane Sarrazin, copiloté par Jacques-Julien Renucci, sur Ford Fiesta WRC, inscrivait sans liesse pour la troisième fois son nom au palmarès de l’épreuve, devant Jean-Marie Cuoq/Jérôme Degout sur Citroën C4 WRC et Yoann Bonato/Denis Giraudet sur Peugeot 208 T16 R5. [caption id="attachment_24544" align="alignright" width="300"]Belles performances pour Pascal Perroud, navigué exceptionnellement par Melinda Beuret, mais il devra renoncer à quelques kilomètres de l'arrivée Belles performances pour Pascal Perroud, navigué exceptionnellement par Melinda Beuret; mais il devra renoncer à quelques kilomètres de l’arrivée.[/caption] Pour sa première participation au Rallye du Mont-Blanc Morzine, Pascal Perroud, actuel deuxième au Championnat de Suisse des Rallyes, était navigué, pour la première fois, par l’expérimentée copilote locale Melinda Beuret (Quentin Marchand étant indisponible pour ce rendez-vous). Sur le coup de midi, lors du regroupement, notre compatriote gardait le sourire, tout en déplorant un mauvais choix de pneus de sa part lors de la première boucle (la survenue brutale de la bruine en fin de matinée n’arrangeant rien, ndlr), lui faisant préférer « en garder sous le pied », et le faisant rétrograder d’une place au classement provisoire. A ce moment là, notre compatriote occupait tout de même le 9ème rang au général : « Je n’ai plus rien à jouer, je vais assurer jusqu’au bout », nous déclarait alors le pilote vaudois. Pourtant, dans l’après-midi, Perroud/Beuret signaient d’excellents chronos, les faisant remonter à la 7ème place au général et la 3ème de la catégorie R5. Avant de partir à la faute – heureusement sans mal pour l’équipage – dans « Joux-Verte », l’ultime chrono. Gageons donc que nous verrons comme prévu Pascal Perroud et Quentin Marchand dans 15 jours au Rallye du Suran, avant-dernière manche du Championnat de Suisse. [caption id="attachment_24545" align="alignleft" width="225"]Rallye en demi teinte pour Michael Burri Rallye en demi-teinte pour Michael Burri[/caption]

En Renault Clio R3T « Alps Trophy », au terme de la première étape, Mickaël Burri/Anderson Levratti comptaient 1’2 secondes d’avance sur Jean-Pierre Gatti/Bertrand Chagot. Mais samedi matin, le régional frappe un grand coup dans l’ES7, Côte d’Arbroz, 28.1 km. Olivier Courtois lui concède 12’9 secondes et Michaël Burri 35’6. « Mauvais choix de pneus, du mal à être dans le rythme ce matin », nous confiait le sympathique pilote jurassien à la mi-journée de la 2ème étape, lors du regroupement de Morzine. Il terminera 3ème de l’Alps Trophy, 5ème du R3 et 30ème au général.

En s’imposant pour la première fois dans le Clio R3T Alps Trophy devant Olivier Courtois/Hubert Risser, Jean-Pierre Gatti passe de l’ombre à la lumière et confirme qu’il est plus que jamais en mesure de s’immiscer dans le duel que se livre Michaël Burri et Olivier Courtois depuis le début de saison. Rien n’est joué entre ces trois équipages, qui ont d’ores et déjà rendez-vous au Rallye International du Valais du 29 au 31 octobre 2015. Seuls deux seront qualifiés pour participer à la Finale du Clio R3T Alps Trophy, en janvier 2016 sur les routes du Rallye Monte-Carlo.

Bonne performance de Jérémie Toedtli/ »Slo », 20ème au général sur la 208 R2, 7ème de la catégorie R2, 6ème de la 208 Rally Cup et meilleur représentant helvétique. [caption id="attachment_24534" align="alignright" width="300"]les jeunes mariés, Ludovic et Christine Buono, terminent 39ème au général Les jeunes mariés, Ludovic et Christine Buono, terminent 39ème au général[/caption] [caption id="attachment_24540" align="alignleft" width="300"]Satisfaction d'être à l'arrivée pour Marc Isenegger/Nadia Gianuzzo (Peugeot 208 VTI) 106ème au général Satisfaction d’être à l’arrivée pour Marc Isenegger/Nadia Gianuzzo (Peugeot 208 VTI), 106ème au général[/caption] Pour Jonathan Scheidegger/Luc Santonocito, prudents sur la Citroën DS3, c’est le 38ème rang au général, et 11ème du R3. Juste derrière eux, on retrouve les jeunes mariés, Ludovic et Christine Buono, qui terminent donc 39ème au général, 15ème du R2 et 13ème de la 208 Rally Cup au volant de la voiture éponyme. Olivier Ramel/Pierre-Alain Forestier, aux commandes de la Clio Ragnotti N3, sont 53ème au général, suivis immédiatement par Yvan Thierrin/Sophie Chenevard, 54ème au général sur la Citroën C2 Max R2. Quant au couple valaisan Xavier Craviolini/Yannick Micheloud, ils sont eux aussi classés, à la 85ème place, sur la Honda Civic. Enfin, Marc Isenegger/Nadia Gianuzzo, sur Peugeot 208 VTI, ils terminent eux aussi, à la 106ème place au général. Abandon dans l’ES 7 par contre, pour Sylvain Fivaz/Julien Rebetez, sur Clio RS. [caption id="attachment_24573" align="alignleft" width="300"]Les Champérolains Julien Texier/Jeremie Ollivier sur le podium en VHC Les Champérolains Julien Texier/Jeremie Ollivier sur le podium en VHC[/caption] [caption id="attachment_24543" align="alignright" width="225"]Le Genevois Donald Jenny alterne les rôles de pilote et de copilote dans l'habitacle d'une Jaguar Mk2 3.8 Le Genevois Donald Jenny alterne les rôles de pilote et de copilote dans l’habitacle d’une Jaguar Mk2 3.8[/caption] En VHC, favori et leader dès le début des hostilités, les Monégasques Pierre-Manuel Jenot/Freddy Delorme sont victimes de la mécanique sur le routier, après l’ES7. Philippe Chevalier/Jean Paul Terrasse l’emportent logiquement, sur la Ford RS 1800, devant le régional Alain Philippe/Thierry Deage sur Porsche 930. Le podium est complété par une autre Porsche, celle des restaurateurs de Champéry Julien Texier/Jeremie Ollivier. Le Genevois Donald Jenny, qui alterne les rôles de pilote et de copilote avec son complice Jean Verrier dans la très élégante Jaguar Mk2 3.8, termine 20ème sur 24 classés. Crédits photos: ©Massimo Prati et ©Isabelle Crausaz]]>

Related posts