Vide
Jok 160X600

Rallye Monte Carlo Historique – Un équipage lausannois au départ de Glasgow à bord d'un Mini Cooper S

Michel Chatagny - Fabrice Redard (Mini Cooper S) ici au départ de l'édition 2014 Michel Chatagny – Fabrice Redard (Mini Cooper S) ici au départ de l’édition 2014[/caption] Le rideau est à peine tombé sur le Monte Carlo WRC, que se profile déjà le Monte Carlo Historique. Parmi les nombreux équipages helvétiques au départ, un équipage lausannois prendra le départ aujourd’hui de Glasgow. Composé de Michel Chatagny et Fabrice Redard, il roulera à bord d’une Mini Cooper S de 1963, mythique modèle qui avait permis à Paddy Hopkirk de remporter le Rallye Monte-Carlo 1964. Michel Chatagny a accepté de répondre aux questions de Sport-Auto.ch juste avant le départ pour l’Ecosse. Vous êtes un team basé dans la région lausannoise qui va disputer le Monte Carlo Historique. Peux-tu nous expliquer ce choix particulier de partir de Glasgow ?

Michel Chatagny : Le départ de Glasgow représente une difficulté et des risques supplémentaires, par contre c’est largement compensé par le côté mythique de cette compétition historique qui, dès ses premières éditions voilà déjà 100 ans, avait opté pour des villes de départ dans toute l’Europe jusqu’à Athènes…
Pied Gauche, c’est le nom du team. Qu’est-ce qui se cache là-dessous ?
Michel Chatagny : « Pied gauche » est  le nom donné à la technique de conduite, développée à l’époque par les pilotes nordiques, qui font appel au pied gauche pour actionner la pédale de frein pendant que le droit continue d’accélérer dans le but de bloquer les roues arrières et faire survirer la voiture.
Vous allez parcourir énormément de kilomètres, déjà dans le parcours de concentration. Comment préparez-vous un tel périple et qu’est-ce qui est indispensable à la réussite d’une telle épreuve ?
[caption id="attachment_14598" align="alignright" width="300"]Michel Chatagny - Fabrice Redard (Mini Cooper S) Michel Chatagny – Fabrice Redard (Mini Cooper S)[/caption] Michel Chatagny : La première des choses et de fiabiliser la voiture. Nous avons mis toutes les chances de notre côté…. En 2014 le rallye proprement dit comptait 2’500 km (routier + Zones de Régularité). Cette année, c’est 4’000 km qui nous attendent sans compter la montée vers Glasgow et le retour de Monte Carlo ! La deuxième est l’entente entre le pilote et le copilote. Sur ce point, pas de soucis, les innombrables rallyes et kilomètres effectués aux côtés de Fabrice font que l’ambiance reste excellente malgré la fatigue due au manque de sommeil et à la tension. Le troisième point est l’assistance. Cette année, un véhicule occupé par Claudio (mécanicien) et Rolf (logistique) nous assiste tout au long du parcours (quand c’est possible) 10915212_1580633008821997_2591869756116724312_nUne préparation minutieuse des parcours par l’étude des cartes (casse-tête) et la planification rigoureuse des points d’assistance et de ravitaillement devraient nous permettre de rallier Monaco au mieux. Mais tout ça dépendra en grande partie de la météo !
Avec Fabrice,  ton coéquipier, vous disputerez votre 2e « Monte » Historique.  Quels sont les points que vous abordez différemment par rapport à l’an passé ?
Michel Chatagny : La principale différence est l’assistance. En 2014, nous étions intégrés dans le Team Auto-BMC de François Windeck. Cette année nous avons monté notre propre structure.
Avant de participer à des courses historiques, aviez-vous déjà une expérience commune avec Fabrice en sport automobile moderne ?
Michel Chatagny : Fabrice a participé dans les années 70 au Championnat Suisse de Side-car en tant que pilote. Pour ma part, j’ai participé au début des années 80 comme copilote à deux saisons du Championnat de Suisse des Rallyes.
Le Monte Carlo Historique, c’est une épreuve de régularité; quel est votre secret pour viser le 00:00 à l’arrivée ? »
[caption id="attachment_14599" align="alignright" width="300"]Michel Chatagny - Fabrice Redard (Mini Cooper S) Michel Chatagny – Fabrice Redard (Mini Cooper S)[/caption] Michel Chatagny : Dans les points à améliorer suite à l’édition 2014, nous avons eu, avec notre Speedpilot et notre Tripmaster (tous deux mécaniques et d’époque) passablement de problèmes de précision… ces appareils étant prévus pour travailler à la minute. Pour 2015, nous avons équipé notre véhicule d’un cadenceur électronique « E-trip » qui nous permet de fonctionner à la seconde.
Si vous pouviez choisir la météo qui prédominera durant le rallye… neige ou pas neige ?
Michel Chatagny : Neige en Zone de Régularité et sec sur les routiers.
Dernière question avant de vous laisser prendre la route en direction de l’Ecosse : quelles sont vos ambitions pour cette course ?
Michel Chatagny : Terminer l’épreuve et ramener la Mini entière, se faire plaisir et améliorer notre classement de 2014.
C’est aujourd’hui mercredi 28 janvier dès 19h00 que sera donné le départ du parcours de concentration entre Glasgow et Monaco (2’142 km environ) Suivre le rallye via la page Facebook du « Team Pied Gauche » Liste des engagés aux Monte Carlo Historique 2015 Photos fournies par Michel Chatagny]]>

Related posts