Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Le Trofeo Vega était dans son Enclos pour sa première manche

Un peu comme chez elle, la grande famille de Lilly et Jürg, accompagné de la fratrie DELLEY, du Trofeo Vega, avec 95 pilotes au départ, s’est retrouvée ce dimanche 24 avril pour la première épreuve de son championnat !

Tout ce beau monde s’était donc donné rendez-vous dans le Doubs, entre Pontarlier et Levier sur le circuit de L’Enclos à Septfontaines des fangins GIRARDET.

 

Ce circuit de 1200 mètres, nouvellement surfacé, se situe au centre de vastes prairies et de forets de conifères, au milieu des vaches ! D’ailleurs c’est à la fromagerie que l’on bifurque sur un petit chemin pour accéder à ce complexe dédié au karting !

 

Vous l’aurez compris le Trofeo Vega se trouve dans son jardin en Bourgogne-Franche- Comté…

 

L’ambiance, malgré le froid, la pluie, le vent et un timide et temporaire soleil, était comme d’habitude bon enfant comme si l’air de la campagne avait un effet reposant malgré les tensions de la compétition.

 

D’ailleurs, à la pause de midi, avant les manches finales, l’on a eu le plaisir de voir quelques « Puffo » à l’oeuvre sur la piste. Des bizules qui sortaient pratiquement de leur poussette et qui prenaient la volant de minuscules karts sous l’oeil bienveillant de leur papa ! Et il y avait du beau monde qui regardait leur progéniture prendre de plus en plus de vitesse comme l’ancien, très ancien, vice-champion Suisse de KZ2 Tobias BOREL, qui s’occupait également de son « grand » en X30 Waterswift avec succès, et également un vétéran qui est toujours présent en KZ2, Mathieu COCHAND, lui a qui remporté à plusieurs reprises le Trofeo Vega dans cette catégorie reine !

Les tentes bigarrées des teams se touchaient aimablement, paisiblement et souvent bruyamment lors de l’échauffement des moteurs ! Le « combat » se déroulaient « on the track » seulement, même si parfois l’on « espionnait » son adversaire sur les différents réglages d’axe, de pignons voire de pression des pneus…

 

Et les courses ? Passionnantes et parfois débridées avec cette incertitude due aux conditions de piste qui changeaient constamment passant d’humide à presque sec puis en quelques minutes suite à une grosse averse c’était totalement mouillé !

 

Les glissades, tête-à-queues et sorties de piste furent nombreux et les pilotes tentaient à chaque fois, s’il n’y avait pas de casse mécanique, de revenir sur le circuit pour tenter une fantastique remontée ou repartir à la faute…

 

Superminis CIK : finalement Janik BRECHBÜHL a eu le dessus

Essai           : 1) A. VOUTAT      2) J. BRECHBÜHL   3) K. AZIZA

Sprint          : 1) J. BRECHBÜHL 2) A. VOUTAT        3) S. DERUNGS

Préfinale      : 1) A. VOUTAT      2) S. DERUNGS      3) J. BRECHBÜHL

Finale          : 1)J. BRECHBÜHL  2) A. VOUTAT        3) J. DELLEY

Le pilote vaudois Arnaud VOUTAT s’est emparé fort logiquement de la pole position avec plus de 6 dixièmes d’avance sur son poursuivant Janik BRECHBÜHL et presque 1 seconde et demie sur le fougueux Kais AZIZA, un jeune pilote qui n’a pas froid aux yeux.

Puis lors de la course sprint, suivie de la préfinale, les pilotes de la première ligne se sont partagés les victoires avant que Janik BRECHBÜHL, sur une piste détrempée, signe une première place sans aucune discussion devant le poleman et le petit Jordan DELLEY, qui comme une poisson dans l’eau est sorti du diable vauvert pour s’emparer de la 3ème marche du podium ! Une sacrée perf qui a fait exploser de joie le clan DELLEY…

 

X30 Waterswift : Maxime NOEPPEL finalement facilement


Essai           : 1) L. BOREL         2) M. NOEPPEL      3) E. LEHMANN

Sprint          : 1) M. NOEPPEL    2) E. LEHMANN      3) A. CAMPOS

Préfinale      : 1) M. NOEPPEL    2) E. LEHMANN      3) A. CAMPOS

Finale          : 1) M. NOEPPEL    2) L. BOREL           3) N. BERGER

Si Lionel BOREL signait le meilleur temps des essais aussi surprenant que mérité sur son Parolin préparé par son champion de papa, son dauphin Maxime NOEPPEL ne se trouvait qu’à 33 millièmes, les autres pilotes étant distancés à plus d’une seconde.

Et le jeune Maxime, avec son châssis LN, bien qu’accroché par le débutant Elias LEHMANN lors des deux courses du matin a facilement remporté la finale, devant Lionel BOREL, excellent sur le mouillé et Noé BERGER, avec plus de 6 secondes d’avance sur ses poursuivants ! De véritables équilibristes ces gamins avec comme point d’orgue la bataille pour la 4ème place entre Alejandro CAMPOS du Team Art Kart et Jarno KUMMER où les dépassements se sont succédés à un rythme infernal…

 

X30 Junior : Kevin RABIN devant ses copains du Spirit

Essai           : 1) K. RABIN         2) H. GERLING       3) M. PEMSING

Sprint          : 1) K. RABIN         2) H. GERLING       3) D. CORREIA

Préfinale      : 1) K. RABIN         2) H. GERLING       3) G. VOLPE

Finale          : 1) K. RABIN         2) H.GERLING        3) M. PEMSING

Que dire de la domination de Kevin RABIN ? Pratiquement totale…

Pole position, vainqueur de la course sprint, de la préfinale et de la finale, avec le meilleur tour, à chaque fois devant Hector GERLING, qui pourtant, n’a rien lâché bien au contraire !

Pourtant RABIN sur son Parolin a failli tout perdre au départ de la manche finale puisque un problème avec sa chaussure l’a empêché, momentanément, de prendre part au tour de formation et qu’il a du « s’employer », pendant le déroulement de celui-ci, pour remonter tout le peloton, pendant celui-ci comme le règlement le permet et se remettre en première ligne avant le drapeau vert du départ lancé !

Précisons que le vainqueur de la course a, chaque fois, dominé deux ou trois de ses coéquipiers de son équipe le  Spirit Karting de Bremgarten.

Mention spéciale à deux néophytes, qui sont passés dans les pattes de Nicolas ROHRBASSER, gérant sa propre école de karting et triple champion Suisse en KZ2 on le rappelle, soit Michael PEMSING, finalement extraordinaire troisième malgré des pénalités reçues en manches (comme le spoiler enfoncé) et Tiago LIARD finalement classé 5ème derrière Arthur NOEPPEL et qui, lui, a effectué une fantastique remontée après avoir « ratiboiser » le bac à sable en bout de ligne droite ! Never give up…

 

X30 Senior : l’expérience Martin HUBLER a parlé

Essai           : 1) M. HUBLER      2) R. VON ROHR    3) G. LE GALLAIS

Sprint          : 1) V. SENES         2) M. HUBLER        3) N. JOLLIET

Préfinale      : 1) R. AFFOLTER    2) V. SENES           3) N. JOLLIET

Finale          : 1) M. HUBLER      2) R. AFFOLTER      3) V. SENES

Cette catégorie est passée tout au long de la journée avec des conditions tellement changeantes que seul un pilote d’expérience pouvait conjuguer avec. Et ce fut le cas !

Avec son châssis Kart Republic, Martin HUBLER a fait valoir toute son expérience de la course..

Il ne s’est jamais démonté et surtout il savait que le temps jouait avec et pour lui. Tout d’abord en prenant le meilleur chrono des qualifications facilement puis en gérant la course sprint ensuite en surnageant en préfinale sur le sec en sauvant une 5ème place avant de « couler » ses adversaires en finale avec plus de 9 secondes d’avance sur ses dauphins Robin AFFOLTER et Valentin SENES toujours aux avant-postes.

Kilian STREIT vainqueur à Franciacorta en X30 Senior lors de la première journée du Championnat Suisse a joué de malchance puisque lors des essais qualificatifs, son transpondeur et ne répondait pas, et, sans chrono, il se retrouvait 25ème et bon dernier sur la grille !

Mais moral au top, voyant ses coéquipiers du Team Spirit truster les premières places, Kilian a effectué une sacrée remontée, terminant à la 4ème place avec le deuxième meilleur tour derrière l’intouchable Martin HUBLER…

 

KZ2 : Norick LEHNER ne devait pas être au départ

Essai           : 1) P. FOURNIER    2) N. MUNNIER      3) M. COCHAND

Sprint          : 1) P. FOURNIER    2) N. LEHNER        3) N. MUNNIER

Préfinale      : 1) P. FOURNIER    2) N. LEHNER        3) N. MUNNIER

Finale          : 1) N. LEHNER      2) P. FOURNIER      3) D. BUNTSCHU

Incroyable l’aventure que Norick LEHNER a vécu à l’Enclos. Il avait prévu de rouler en X30 pour son retour à la compétition, mais pas à l’aise vu sa grande taille, il a demandé à son team du lui préparer un kart pour la catégorie reine, celle à boites à vitesse, le fameux KZ2 !

Et le Team SAEBA de Pablo QUINTEIRO s’est mis en quatre, bossant jusqu’à tard la nuit pour lui préparer un châssis Leclerc fabriqué à l’usine Birel…

Les essais furent dominés par les deux locaux de la région Paul FOURNIER et Noé MUNNIER devant le jeune vétéran Mathieu COCHAND qui, comme son compagnon d’écurie du WKR Marc WOLHAUSER, préfère rester avec les jeunes que de concourir en KZ Master et « se prendre » des kilos de plomb en plus puisque, c’est connu, quant on vieillit on devient plus lourd, le poids total passant en Master à 185 kilos contre 175 en KZ2 !

Norick LEHNER se pointait déjà en 4ème position au chrono avec son kart dont le moteur est préparé, bichonné par le passionné et pointilleux Gianni SAVA dans les locaux du GSK d’Echandens.

Les courses du matin ont donné le même verdict, FOURNIER, LEHNER et MUNNIER étant à chaque les plus rapides devant un trio composé de JAQUEMET, COCHAND et BUNTSCHU.

Lors de la finale le français FOURNIER, qui n’avait pas les bons réglages pour cette dernière manche humide, se fait « griller » la politesse rapidement et ne pourra rien contre le suisse alémanique. Une course presque tranquille pour Norick LEHNER avec le meilleur tour, et sa joie était décuplée par celle de son papa, journaliste et essayeur moto, qui a été longtemps le speaker du championnat suisse de karting commentant les courses et interviewant les pilotes, avec beaucoup de passion, en français et en allemand pour le bien et la compréhension de tous. Et c’était carrément tellement apprécié par le public sur place et ceux qui regardaient la course en Live Streaming.

Danny BUNTSCHU du Team Français BOURGEOIS, avec les frères Pierre, pilote-mécano, Quentin, mécano-cuistot et Nicolas le papa géo-trouvetout, absent ce dimanche, à la manœuvre, a pointé le bout du son capot au bon moment et en s’emparant de la 3ème marche du podium juste devant cet autre jeune vétéran Marc WOHLHAUSER, qui lui, avait trouvé les bons ajustements pour cette finale sur le une piste passablement mouillée !

Valentino DI DONATO qui courre pour les couleurs ROMEO avec son châssis Kosmic complète le quinté de tête, les autres étant distancé de presque 20 secondes…

 

La catégorie KZ Master, « accessible » dès 32 ans, avec ses pilotes en « surpoids » réglementaire ont roulé évidemment en queue de peloton et a vu la victoire de Jérémy BACH devant le toujours souriant Gehard SPYCHER et Daniel CORNU tandis que les catégories OK Junior et OK Senior, avec seulement 3 pilotes au départ a donné le classement suivant s’établir ainsi avec la première place Jérôme HUBER suivi de Timeo RUPPEN et de Chiara BÄTTIG.

Il sied de préciser que les Masters ont en quelque sorte remplacé la catégorie OPEN de l’année dernière tandis que les catégories OK, qui tournent à plein régime en Championnat Suisse, « souffrent » fatalement au fait que les  séries X30 du Trofeo Vega bénéficient cette saison du label « IAME CHALLENGE SWITZERLAND » et que les 3 premiers du classement se verront qualifiés directement pour la finale mondiale IAME du mois d’octobre au Mans qui se déroulera sur 13 jours !

 

La prochaine manche aura lieu à Mirecourt, le 29 mai, où l’on troquera l’apéritif Pontarlier-Anis pour une bouteille d’eau des Vosges !

« My Laps » pour les tous les résultats et le classement du championnat

Crédit Photos ©Fabien JOHNER

 

 

 

Related posts