Yokohama 160×600
Vide

Jo Siffert de retour sur l’Österreichring


En voyant Natacha Gachnang monter, le week-end dernier, sur le podium des 3 Heures du Red Bull Ring avec sa combinaison arborant les couleurs des «Jo Siffert Swiss Watches», nous avons eu une pensée émue pour Jo Siffert. L’Österreichring, l’ancien nom du Red Bull Ring, est, il est vrai, un circuit qui a eu beaucoup d’importance pour le pilote fribourgeois. C’est en effet sur ce tracé qu’il a remporté quelques-unes de ces plus belles victoires. On pense avant tout au tout premier succès, le 10 août 1969, de la fabuleuse Porsche 917. Avec l’Allemand Kurt Ahrens à ses côtés, Jo Siffert avait alors offert à Porsche la toute première victoire de celle qui allait être élue un peu plus de 30 ans plus tard «voiture de course du siècle».

En 1970, Jo Siffert, associé cette fois-ci au Britannique Brian Redman, offrait une nouvelle victoire à la Porsche 917 sur l’Österreichring, à nouveau dans le cadre du championnat du monde des constructeurs. Enfin, le 15 août 1971, celui que ses amis appelaient affectueusement Seppi remportait, au volant d’une BRM P160, le Grand-Prix d’Autriche de F1 de façon magistrale. Qualifié en pole-position et auteur du record du tour en course, Jo Siffert, en tête du premier au 54e et dernier tour, s’imposait devant la Lotus 72 d’Emerson Fittipaldi. Il s’agira là de sa toute dernière victoire car il allait être victime d’un accident mortel le 24 octobre 1971, sur le circuit de Brands Hatch, lors d’une course de F1 ne comptant pas pour le championnat du monde.

 

Jo Siffert

Natacha Gachnang

 

 

Aujourd’hui, afin de rendre hommage à son père, Philippe Siffert dessine et commercialise les montres «Jo Siffert». Parmi ces dernières, figurent également les dix exemplaires de la montre «Jo Siffert Endurance Limited Edition Natacha Gachnang». C’est entre autres pour cette raison que la pilote vaudoise porte les couleurs des «Jo Siffert Swiss Watches» sur sa combinaison, des couleurs très en vue sur le podium de la 3e épreuve de l’European Le Mans Series au Red Bull Ring. Natacha Gachnang, associée au pilote français Franck Mailleux, s’y est en effet classée au 3e rang du classement général au volant de la Morgan-Judd de l’écurie fribourgeoise Morand Racing. C’est grâce à l’excellent coup de volant de Natacha et de Franck que Jo Siffert, en quelque sorte, a effectué son retour sur l’Österreichring un peu plus de 41 ans après sa dernière victoire en F1. Pour la petite histoire, on relèvera qu’Olivier Gachnang, le père de Natacha et l’oncle de Sébastien Buemi, commercialise à l’enseigne de Warson-Motors plusieurs t-shirts, polos et autres vestes qui rendent hommage à Jo Siffert.

 

Jo Siffert

Natacha Gachnang

 

 

En parcourant dimanche dernier le paddock du Red Bull Ring, nous avons rencontré Andreas Jenzer, le patron du Jenzer Motorsport, dont plusieurs monoplaces participent au World Series by Renault. Comme beaucoup de personnes de bon goût, Andreas Jenzer arborait à son poignet gauche une «Jo Siffert Swiss Watches, Série 22». Ce nombre 22 renvoie bien entendu à la première victoire remportée en F1 par Jo Siffert en 1968 à Brands Hatch. Sa Lotus 49 arborait alors le numéro 22.

 

Andreas Jenzer: J’adore cette montre et je connais bien Philippe Siffert. C’est d’ailleurs au sein de mon écurie qu’il a disputé une de ses premières courses à l’étranger, en l’occurrence une épreuve du championnat d’Allemagne de formule Ford sur le circuit de Singen.»

 

]]>

Related posts