Yokohama 160×600
Jok 160X600

F1 – GP du Mexique: Ambiance de folie pour les héros Verstappen et Pérez

ImageMax Verstappen domine la course de la tête et des épaules pour s’imposer devant Lewis Hamilton et Sergio Pérez. Kimi Räikkönen termine 8ème et ramène quatre points pour Sauber.

Seulement classé troisième la veille, Max Verstappen s’élance de la deuxième ligne pour se retrouver en tête après le premier virage de la course. Les deux Mercedes ont manqué leur envol et Valtteti Bottas s’est ensuite fait percuter par Daniel Ricciardo. Sergio Pérez en profite pour remonter à la troisième place et mettre la pression sur Lewis Hamilton.

Hamilton le premier à s’arrêter

Ce trio ne va pas se lâcher, bien que le Néerlandais soit incontestablement le plus rapide et s’échappe petit à petit. Lewis Hamilton va tenter de s’arrêter en premier pour chausser des gommes dures au 30ème tour. Gagnant quelques secondes au passage, il est imité par Verstappen cinq tours plus tard. Pérez choisit lui de rester en piste pour être le premier Mexicain à mener son Grand-Prix à domicile. Il passe aux stands au 40ème tour et manque une opportunité de passer ainsi Hamilton.

Peu de spectacles sur la piste, ambiance de folie en tribunes

Si la fin de course va se résumer à un rouage en solitaire pour Verstappen, Pérez va revenir sur le septuple champion du monde britannique. La foule en délire va le pousser jusqu’à ce qu’ils retrouve dans les échappements de la Mercedes. Mais le Mexicain ne passera point. Qu’à cela ne tienne, les plus de 300’000 spectateurs vont fêter « Checo » en scandant son nom et Red Bull tout au long du podium. Ambiance de folie pour tous les Mexicains et Verstappen. Mine abattue pour Hamilton et ses 19 points de retarda u championnat.

ImageKimi Räikkönen marque des points pour Alfa Romeo Sauber

Deux semaines après avoir manqué sa fin de course Kimi Räikkönen s’est fait pardonner en terminant 8ème et apportant 4 points supplémentaires à Hinwil. Pas assez pour repasser devant Williams mais de quoi lancer une belle fin de saison. Son coéquipier Antonio Giovinazzi finit 11ème à la porte des points après un départ spectaculaire et un 7ème rang provisoire.

L’avis de Sport-Auto.ch

Ce qui a fait débat : le départ des Mercedes
Valtteri Bottas voulait trop protéger Lewis Hamilton et le laisser passer. Il a ainsi manqué son affaire et s’est fait rattraper par Ricciardo qui n’a pu l’éviter. Il aurait mieux fallu se concentrer chacun sur son départ et jouer aux stratèges en cours d’épreuve. 

La palme d’or de Sport-Auto.ch : le Mexique
Comme souvent, l’épreuve mexicaine s’est termine dans une ambiance de folie. Un show, un dj et un mexicain sur le podium. Pérez et sa famille ne pouvaient être plus contents et les spectateurs plus communicatifs. Très belle image pour le pays et la Formule 1.

Image

Le mauvais élève de Sport-Auto.ch : les dépassements
Si l’ambiance était au rendez-vous, les dépassements n’ont pas été légions dans cette course longue de 71 tours. Comme le circuit d’Abu Dhabi, ce tracé ne donne pas la part belles aux manœuvres folles. Heureusement qu’il y a le stadium.

La Formule 1 va voyager au Brésil cette semaine pour une nouvelle épreuve sprint et un Grand-Prix les 13 et 14 novembre. Un rythme fou pour une fin de championnat passionnante. 

Image
Crédits Photos: @Steve Domenjoz, @SD Motorsport Images, @FIA Formula 1, @Alfa Romeo Sauber

Related posts