Yokohama 160×600
Vide

F1- GP d’Espagne : Max Verstappen et les autres

Le champion du monde a fait une véritable démonstration pour s’imposer en Catalogne.

Le pilote néerlandais a dominé ce Grand Prix d’Espagne, de la tête et des épaules. Il remporte la course devant les deux  Mercedes et son coéquipier « Checo » Perez. Ce dernier commence d’ailleurs à souffrir de plus en plus et ses ambitions de titre s’envolent aussi vite que l’est son chef de file chez Red Bull. Côté suisse, on se réjouit de revoir enfin une Alfa Romeo dans les points, avec la 9ème place de Guanyu Zhou.

Les Mercedes en embuscade

Max Verstappen partait une nouvelle fois en tête et n’aura pas à forcer son talent pour remporter la 40èmevictoire de sa carrière et la 5ème de la saison en 7 courses…

Derrière cependant, cela a été bien plus animé. Carlos Sainz partait deuxième, devant son public mais malgré une belle tentative d’attaque au premier virage sur Max Verstappen, le pilote ibérique se faisait rapidement distancer. A quelques encablures de ce duo de tête, Lando Norris, surprenant 3ème sur la grille, touchait la Mercedes de Lewis Hamilton au deuxième virage et se voyait contraint à faire un petit détour par les stands pour réparer sa McLaren.

Lewis Hamilton s’en sortait bien et rendait une copie parfaite, menant une course solide qui l’amènera jusque sur la deuxième marche du podium. Mercedes place d’ailleurs son autre pilote, George Russell, en 3ème position finale et ceci en dépit d’un départ effectué depuis la 11ème place. Le jeune pilote britannique a parfaitement géré les 66 tours de l’épreuve catalane et termine juste derrière le septuple champion du monde. Un magnifique résultat d’ensemble pour la firme de Stuttgart et de belles promesses en vue de la suite de la saison.

Nouvelle course laborieuse pour Ferrari

Du côté de la Scuderia, c’est à nouveau une course à oublier, ou presque. Bien que parti 2ème, Carlos Sainz ne réussira pas à faire mieux que 5ème. Outre un manque de rythme, l’équipe de Maranello ne semble toujours pas être capable de trouver les bonnes stratégies en course.

Quant à Charles Leclerc, son calvaire se terminera en 11ème position…. Parti dans les profondeurs du classement, le pilote monégasque ne sera même pas capable de ramener des points. On sent un certain malaise chez Charles Leclerc. Espérons que l’équipe pourra se mobiliser et retrouver une meilleure dynamique pour les prochaines courses.

Alfa Romeo, retour dans les points

Le pilote chinois Guanyu Zhou redonne le sourire à l’équipe suisse. Auteurs de jolis dépassements, le sociétaire de l’écurie d’Hinwil termine la course en 9ème position. Une belle et juste récompense qui fera sans doute du bien chez Alfa Romeo.

L’avis de Sport Auto

On espérait que Red Bull ne tuerait pas trop le suspens, mais il semble de plus en plus compliqué pour la concurrence de combler son retard.

Qu’on aime ou pas Max Verstappen, force est de constater qu’il est actuellement sur une autre planète. Sa domination a été outrageuse et personne ne peut lui résister. Il a désormais une voie royale pour aller cueillir un 3ème titre mondial. Son coéquipier, Sergio Perez, semble souffrir. Ses erreurs récurrentes à Monaco et en Espagne ne sont pas bonnes pour son moral. Il est à souhaiter pour le pilote mexicain qu’il puisse se ressaisir et revenir rapidement à un niveau plus constant.

Prochaine course, le Grand Prix du Canada du 16 au 18 juin

Credit photos: @Pirelli @RedBull-Getty Images / Red Bull Content Pool @Press Alfa Romeo F1 Team Stake

Related posts