Yokohama 160×600
Jok 160X600

Entretien avec Thibault Maret – « Continuer à apprendre et progresser »

Thibault Maret a signé une saison 2023 plutôt prometteuse avec des résultats intéressants et une belle progression. Le Valaisan repart pour une nouvelle saison en Rally2. Il aura pour but de faire un maximum de rallye et de continuer sur sa lancée en progressant course après course.

Sport-Auto.ch s’est entretenu avec Thibault Maret à la veille du Critérium Jurassien, manche d’ouverture du championnat. Il retrouvera d’ailleurs Christophe Cler à sa droite et partiront avec le numéro 3 sur les portières de leur voiture.

Sport-Auto.ch : Quel bilan dresses-tu sur ta première saison en Rally2?

Thibault Maret : « Je considère que la saison 2023 a été globalement positive, même si nous aspirons toujours à nous améliorer. Un aspect crucial est que nous avons réussi à terminer tous les rallyes auxquels nous avons participé cette année-là. C’était non seulement important pour la gestion de notre budget, mais aussi pour renforcer notre confiance et continuer notre apprentissage. Je suis conscient que je peux encore progresser pour rivaliser avec les meilleurs du championnat, mais cela exigera encore beaucoup de travail. Je suis convaincu d’être entouré des bonnes personnes, ce qui me permettra de continuer à apprendre et à progresser en vue d’obtenir de meilleurs résultats à l’avenir. »

Quelles sont tes satisfactions et déceptions sur cette saison ?

« Une des grandes satisfactions de cette année a été la possibilité de participer à cinq rallyes au volant d’une Rally2, un rêve devenu réalité en 2023 grâce au soutien indispensable de mes sponsors et au trophée Pirelli 2022 organisé par Grégoire Hotz, avec sa dotation incroyable. Notre premier podium en championnat suisse a été un moment marquant, mais je pense que décrocher la quatrième place au Rallye du Chablais était encore plus gratifiant. »

Quelles sont les prochaines étapes dans ta progression ?

« Il est essentiel de continuer à rouler avec cette incroyable Skoda Rally2 grâce au soutien de mes sponsors et de profiter pleinement de chaque instant passé dans cette voiture, car ils passent trop vite. Je suis conscient que le mental est un aspect sur lequel je dois travailler pour évoluer, tout comme la technique et mon système de prise de notes, car je suis clairement en dessous des meilleurs du championnat à l’heure actuelle. Il est donc nécessaire de se poser les bonnes questions pour progresser et atteindre mes objectifs. »

Quel programme as-tu concocté pour cette saison 2024?

« Nous allons avancer étape par étape, mais pour l’instant, les deux premières manches du championnat suisse des rallyes ainsi que le rallye du Valais sont prévus au programme. Il est important de garder à l’esprit que le budget dicte le déroulement des saisons de rallye, et qu’une simple sortie de route peut avoir des répercussions majeures sur l’ensemble d’un projet. »

On sait que tu ne t’intéresses pas uniquement qu’au rallye, quels sont tes projets à long terme ?

« Pour l’instant, mon objectif principal est de me concentrer sur le rallye, car je suis passionné par ce sport que je considère vraiment unique. Les sensations qu’il procure sont, à mon avis, difficiles à égaler dans d’autres disciplines. En tant qu’étudiant, j’ai la chance de pouvoir participer à autant de rallyes que mon budget le permet, mais je suis conscient que cela pourrait devenir plus complexe après mes études. Cependant, étant un passionné de sport automobile depuis toujours, j’aimerais explorer d’autres disciplines à l’avenir, telles que le Dakar ou le GT4. Mais avant cela, je sais que j’ai encore beaucoup à apprendre dans le domaine du rallye. »

Comment imagines-tu l’avenir du rallye suisse ?

« Je pense que le futur du rallye en Suisse s’annonce difficile. Les organisateurs doivent certainement repenser leur approche concernant la structure et la promotion de leurs événements afin de garantir les budgets nécessaires pour continuer à les organiser.Pour assurer la pérennité du championnat suisse, il est essentiel de maintenir les quatre rallyes que nous avons actuellement en Suisse. Il pourrait être bénéfique que les organisateurs se réunissent pour discuter ensemble des stratégies à adopter afin de préserver ces épreuves et envisager une collaboration plus étroite.

Du point de vue médiatique et promotionnel, je pense  qu’il y a des améliorations à apporter pour mieux promouvoir le championnat suisse des rallyes. En comparaison avec d’autres championnats nationaux européens, nous sommes en retard en termes de médiatisation. Je pense qu’Auto Sport Suisse devrait étudier de plus près cet aspect pour renforcer la visibilité et l’attrait de notre championnat. »

Quel est ton objectif pour cette saison 2024 niveau résultat performance ?

« Mon objectif principal est de perfectionner mon pilotage ; il reste tant à apprendre. Si je parviens à progresser de rallye en rallye, je considérerai cette saison comme une réussite. Il est important de se rappeler que les résultats sont la conséquence du travail ; il faudra donc se poser les bonnes questions tout au long de la saison pour assurer une amélioration continue. »

Crédit photo : Sport-Auto.ch

Related posts