Vide
Jok 160X600

Coupe KENNOL GT Endurance – La dernière pour la Mercedes de Racetivity, le titre scratch pour la Ferrari de Visiom

La course de la Coupe KENNOL GT Endurance de l’Ultimate Cup Series est toujours l’un des moments les plus attendus à chaque week-end de compétition, d’autant plus ce week-end avec les multiples titres en jeu dans le Var.

A la veille de la course, samedi, les qualifications ont été une nouvelle fois dominées par la Mercedes-AMG GT3 n°83 de Racetivity, avec une la pole décrochée grâce à la meilleure moyenne réalisée par Charles-Henri Samani et Emmanuel Collard. Les deux hommes ont excellé dans cet exercice en s’adjugeant tout simplement chacune des pole positions en jeu cette année.

Avec la 2e place du premier duo de l’écurie Akkodis ASP Team Nicolas Chartier/Vincent Capillaire, deux Mercedes monopolisent la première ligne de la grille de départ. Les leaders du championnat sur la Ferrari 488 GT3 Evo n°2/Visiom se classement 3e, devant la seconde Mercedes/Akkodis ASP et la Renault RS01 d’AB Sport Auto.

Les 18 voitures engagées pour cette ultime épreuve de la saison s’alignent sur la grille de départ pour la sixième et dernière fois de la saison. C’est à 8h15 que le drapeau vert est présenté aux pilotes qui s’élancent pour une course de 4 heures, sous l’impulsion de Charles-Henri Samani. Le poleman conserve l’avantage dans ces premiers instants au volant de la Mercedes n°83. Comme à son habitude, David Hallyday se montre particulièrement efficace lors des premiers tours et parvient à prendre les commandes dès le 3e tour, après s’être élancé de la 3e place.

Malgré une première intervention de la Safety Car quelques minutes plus tard – qui s’avèrera être sa seule intervention – et des écarts réduits à néant, le pilote de la Ferrari 488 GT3 Evo reprend son rythme de croisière à la relance et tente aussitôt d’accroître son avance. Améliorant successivement le record du tour en course, l’artiste-pilote entretient son matelas d’avance.

La fin de la première heure est synonyme de première vague d’arrêts aux stands, notamment pour les protagonistes de la catégorie UGT3A. David Hallyday cède ainsi le volant de la Ferrari et le leadership à Jean-Paul Pagny pendant qu’Emmanuel Collard grimpe à bord de la Mercedes n°83 en deuxième position, tandis que Vincent Capillaire est désormais au volant de la Mercedes n°88. Le duel entre les deux voitures de tête reprend de plus belle, d’abord à distance puis en confrontation directe. Manu Collard, le nouveau leader, franchit le cap de la mi-course avec une minute et 30 secondes d’avance.

La deuxième partie de course voit les équipes adopter des stratégies différentes pour tenter de réaliser les arrêts aux stands obligatoires et les différents relais des pilotes. A une heure de l’arrivée, c’est la Ferrari n°2 qui pointe aux avant-postes, mais justement, en termes d’arrêts aux stands, cette dernière doit encore en effectuer trois, contre deux pour la Mercedes-AMG n°83. Sur le papier, cette dernière a donc l’avantage comme le confirme la hiérarchie à 20 minutes de la présentation du drapeau à damier. Alors en tête, Manu Collard écope d’un drive through pour un arrêt aux stands plus court de quelques centièmes de seconde, mais grâce à l’écart construit précédemment, il parvient à rester devant la Ferrari n°2 pour s’imposer sur la ligne d’arrivée, au terme de 105 tours, dont 35 en tête.

Charles-Henri Samani et Manu Collard remportent leur deuxième victoire de la saison, après Navarra, pour le compte de la Mercedes n°83, avec 19 secondes d’avance sur David Hallyday, Jean-Paul Pagny et Jean-Bernard Bouvet, sur la Ferrari n°2. Le podium est complété par le duo de la Mercedes n°88, composé de Nicolas Chartier et Vincent Capillaire, tandis que la seconde Mercedes d’Akkodis ASP, la n°61 de Mauro et Benjamin Ricci et la Renault RS01 n°30 d’AB Sport (Benjamin Monnay, Alexandre Leroy et Betrand Rouchaud) complètent le top 5.

Le résultat de cette course varoise revêtait une importance capitale pour octroyer les différents titres en jeu. En terminant deuxième ce dimanche, l’équipage de la Ferrari n°2 de Visiom est sacré champion de la Coupe KENNOL GT Endurance au scratch avec deux victoires et quatre autres podiums. Au classement par catégorie, le titre UGT3A revient à Charles-Henri Samani et Emmanuel Collard. Les deux hommes font triompher l’écurie Racetivity au classement par équipe face à Visiom.

La catégorie Porsche Cup a vu s’imposer pour la cinquième fois consécutive la Porsche 911 GT3 Cup type 992 n°94 de Martinet by Alméras, confiée à Joffrey Dorchy et Julien Froment, accompagnés par Cédric Mezard ce week-end. Le duo rempote le titre par catégorie haut la main.

Les honneurs de la catégorie UGT3B reviennent à la Vortex n°702, emmenée par Vincent Congnet, Pierre Fontaine et Christophe Decultot. Sur la voiture sœur n°701, Lucas Sugliano empoche le titre.

Pour sa toute première participation en Ultimate Cup Series, Rédélé Compétition s’offre la victoire en UGTC4A grâce à l’excellente course réalisée par l’équipage de son Audi R8 LMS GT4 n°18, composé d’Anthony Beltoise, Grégoire Demoustier et Jean-Charles Rédélé, le fils de Jean Rédélé, fondateur de la mythique marque Alpine. Le duo Arraou/Billon de l’Audi n°64/Milan Compétition termine 2e de la catégorie et s’octroye le titre sans difficulté.

Résultats

Communiqué Ultimate Cup Series ; Crédits photos : Davy Delien

Related posts