Yokohama 160×600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600
TSM 160 X 600

24 heures du Mans – 3 voitures sous pavillon suisse

Alors que la semaine dernière l’ACO annonçait le report des 24 heures du Mans 2021 au mois d’août, hier soir tombait la traditionnelle liste des engagés dans l’épreuve sarthoise.

Et, avant le grand retour de nombreux constructeurs prévus pour 2022 et 2023, la première particularité de l’édition à venir sera l’apparition des nouvelles Hypercar dans la catégorie reine. Ainsi, 4 voitures seront engagés sur ce nouveau règlement à savoir les deux nouvelles Toyota GR010, premier constructeurs à se lancer dans la nouvelle catégorie et où l’on retrouvera Sébastien Buemi sur la n°8, et les deux Glickenhaus 007 LMH de la Scuderia Glickenhaus déjà vue aux 24h du Nürburgring. Face à ces 4 nouvelles voitures, l’Alpine A480 pourra faire son expérience au Mans puisqu’il s’agit de l’ancienne Rebellion R13 déjà vue ces dernières années Sarthe.

Forte de 25 voitures, la catégorie LMP2 verra la présence de l’équipe suisse Realteam Racing d’Esteban Garcia face à de nombreuses autres équipes expérimentés dans la catégorie tel que United Autosport (où Fabio Scherer devrait officier sur la n°22) ou G-Drive, mais aussi l’arrivée d’équipe venant du GT tel Risi Competizione ou encore WRT qui a officialisé il y a peu Louis Delétraz.

3 marques : Ferrari, Corvette et Porsche, pour 7 voitures engagées dans la catégorie GTE Pro où Neel Jani officiera sur la 911 RSR n°92.

24 voitures sont engagés en GTE Am dont deux aborderont le pavillon suisse, à savoir les Ferrari n°55 du Spirit of Race et n°57 du Kessel Racing. Et, si de nombreux sièges restent à pourvoir d’ici fin août, notons que Thomas Flohr (Ferrari AF Corse n°54) et Rahel Frey, toujours accompagnée de deux féminines sur la Ferrari n°85 d’Iron Lynx sont déjà inscrits.

Enfin, la dernière place sur la liste est réservée au projet de la filière SRT-41 qui devrait permettre de faire rouler deux pilotes en situation de handicap tel Frédéric Sausset en 2016.

Néanmoins, cette liste sera amenée à évoluer puisque de nombreux volants sont encore à pourvoir mais aussi une seconde période d’engagement vers une liste de réserviste est ouverte de ce vendredi 12 mars au 26 mars afin de suppléer à d’éventuel forfait.

La liste des engagés

Crédit photo : FIA WEC

Related posts