Yokohama 160×600
Vide

Manque de réussite pour Patric Niederhauser lors de la finale des Blancpain GT Series

Le week-end dernier, sur le tracé de Barcelone, Patric Niederhauser prenait part, pour la première fois, à une course de GT sur le circuit de Barcelone, son tracé favori. Mais, si l’objectif était de faire briller, une dernière fois la Lamborghini Gallordo du Reiter Engineering, un week-end quelque peu malchanceux n’a pas permis au pilote Bernois et ses coéquipiers Mads Siljehaug et Lenny Marioneck de faire mieux que 35ème au général et 7ème de la Silver Cup.

Patric, comment résumez-vous votre première course GT à Barcelone ?

Patric Niederhauser : « Je suis arrivé à Barcelone très enthousiaste, mais mes objectifs étaient, néanmoins, réalistes, un podium en Silver Cup étant envisageable. Une bonne course avec un peu de réussite nous aurait permis d’y parvenir. Néanmoins, l’équipe a fait du très bon travail et Mads et Lenny furent très rapides, notamment en course. »

Vous êtes parti en fond de grille, pour quelle raison ?

Patric Niederhauser : « Nous avons connu des problèmes lors de la Q2. Alors que Lenny était au volant, il y a eu un problème avec l’ABS et il est sorti dans le bac à gravier et nos qualifications furent terminés de telle sorte que je n’ai pu rouler en Q3. Aussi, nous sommes parti en queue de peloton. Mads et Leeny ont gagné des places en course et, lorsque ce fut mon tour de prendre le volant, nous étions revenus dans le top 30. »

Et vous avez ensuite reperdu quelques places, que s’est-il passé ?

Patric Niederhauser : « Nous étions dans le bon rythme en course et nous étions bien placés pour la Silver Cup, et quand je suis monté dans la voiture, je comptais bien fait ma part de travail. Mais nous avons connu un souci avec un écrou de roue lors du pit-stop. Et ,je me suis rapidement rendu compte que quelque chose n’allait pas est je suis revenu dans les stands et les mécaniciens ont poussés la voiture dans le stand. Nous avons alors perdu une dizaine de minutes. Néanmoins nous sommes repartis et avons donné notre meilleur. »

Il faudra que les choses se passent mieux lors de la finale des Blancpain GT Asia à Ningbo…

Patric Niederhauser : « Oui, le championnat est encore très ouvert, et Nico Bastian, GruppeM Racing et moi-même allons défendre nos chances pour les titres pilote et équipe. Je n’ai jamais roulé sur le tracé, mais j’ai déjà visionné beaucoup de vidéos de caméra embarquée. Je suis très motivée et je sens déjà la pression monter. Désormais, c’est tout ou rien. Mais je suis vraiment content de me battre pour le championnat, car j’ai connu beaucoup de difficultés pour en arriver là et je suis donc très motivé. »

Credit photos et citations : Patric Niederhauser

]]>

Related posts