Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Bénédiction finale pour le championnat « autobau » de karting !

Cette fois la messe est dite et toutes les églises remisent au milieu du village ! L’autobau de karting a donc béni tous ses Champions de Suisse le samedi 8 octobre au Kart Bahn de Wohlen… Un véritable chemin de croix que cette tortueuse et piégeuse piste bordée de tas de terre par endroit que les enfants de choeur ne maitrisent pas trop ! Car il faut du coeur en effet, de la détermination sans avoir froid aux yeux, voire même beaucoup de culot et savoir prendre des risques parfois pour briller sur le béton argovien sans se faire prier…

Situé sur la commune de Bremgarten, fief de l’équipe Spirit, le circuit de Wohlen, qui fête ses 60 ans d’existence, mesure 825 mètres et est comparé aux pistes italiennes très court, avec une minuscule ligne droite qui permet tout juste aux pilotes de « zieuter » leur bible qu’est l’Alfano et reste le plus court du Championnat suisse. Mais il existe un endroit où la piste est encore plus réduite, à Biesheim que les pilotes helvètes connaissent bien avec ses 725 mètres qui en fait un des plus grands de la région alsacienne !

Notons que la ville de Wohlen, presque 17’000 habitants, se situe à 421 mètres d’altitude dans la campagne argovienne et que pour la première fois en Suisse, en 1820, des troupes militaires de divers cantons se sont rencontrées pour des exercices communs avant qu’un deuxième camp fédéral soit mis sur pied à Bière encore connue actuellement pour sa place d’armes des troupes mécanisées légères comme le centre d’instruction des blindés et de l’artillerie…

Et 68 fidèles pilotes avaient fait le déplacement de l’autre côté de la fameuse barrière de röstis chez nos sympathiques voisins et cousins germains pour ce dernier sermon ! De la petite structure comme celles de Sebastian KRAFT ou d’Evan VANTAGGIATO en KZ2 avec le pilote et son mécano-préparateur sous la tente ou des grandes écuries comme KartBox.ch d’Aarberg/BE avec 7 pilotes, Exprit Kart Team Innovate Competition de Sirnach/TG et ses 11 pilotes et un peu dans sa paroisse le Spirit-Racing.ch de Bremgarten/AG qui comptait 20 pilotes dont le VIP et champion suisse de la montagne à sept reprises Eric BERGUERAND qui faisait chanter son inimitable accent valaisan dans le paddock !

Dan ALLEMANN était déjà sacré chez les Supermini et il manquait un petit point à Kilian STREIT pour le titre, la célébration semblait bien plus que promise… Mais toutes les courses furent palpitantes, captivantes, et les spectateurs supporters ne les ont pas suivies religieusement ma « foi », mais avec ferveur et croyance pour ses favoris ! La compétition a été follement débridée et déchainée, carrément haletante et presque stupéfiante avec les cieux qui avaient déversé tant d’eau dès le début de l’après-midi… Et quel suspense tant en Junior qu’en KZ2, où le titre de champion de Suisse changeait pratiquement à chaque passage sous la banderole et que les 3 points du meilleur tour aurait pu sacrer un pilote ! Dingue et simplement vibrant…

Supermini (25 pilotes)

En première manche, le déjà champion couronné Dan ALLEMANN abandonne sur une casse mécanique et il laisse son team mate Matt CORBI faire la course. Et pour sa dernière apparition en Supermini Matt n’a pas fait dans la demi-mesure ! Pas de quête pour demander son reste, il est parti, seul au monde pratiquement, comme un ermite, et terminer la seconde manche puis la finale, les deux courses sous la pluie, avec presque un demi-tour d’avance sur la concurrence qui n’a rien pu faire. Dan ALLEMANN a bien tenté de revenir sur le devant de la « cène » mais, même s’il est capable de remontée d’anthologie, le peloton bien tassé ainsi que le circuit n’ont pas permis qu’il remette son Parolin sur les premiers rangs. Notons la 3ème place du protégé de Neel JANI Yu YAO qui courre également pour le team Spirit.
1) Matt CORBI
2) Albert TAMM
3) Yu YAO
Champion Suisse : Dan ALLEMANN (Spirit-Racing.ch)

OK Junior (13 pilotes)

Incroyable dénouement pour le titre ! Tout d’abord avec Kevin RABIN qui fait la pole, gagne la course 1 et la 2 avec maestria et qui en finale se fait piéger dans la cuvette du deuxième virage en compagnie de son coéquipier Tiago LIARD auteur lui aussi de courses très solides et régulières, avec un double abandon pour le Team Spirit qui se partageait les deux premières lignes, avec les frères ZIEGLER, de la dernière course bénéficiant de l’exclusion de la deuxième manche pour un souci avec le règlement technique, une mauvaise lecture de celui-ci probablement, de Chiara BÄTTIG, Elia EPIFANIO et Timéo RUPPEN… Et en finale alors que le titre n’était, de loin, pas encore joué, et qu’Elia avait encore 7 points d’avance sur Chiara, le pilote d’Exprit Kart fut pris en sandwich juste avant la première épingle du circuit alors qu’il roulait devant la jeune pilote du KartBox.ch ! « Chaos debout » pour Elia, c’était tapis rouge pour cette « bête » de course qu’est Chiara BÄTTIG qui devenait championne de Suisse !
1) T. RUPPEN
2) C. BÄTTIG
3) S. HIRSCHI
Championne Suisse : Chiara BÄTTIG (KartBox.ch)

IAME X30 Challenge Suisse (17 pilotes)

Kilian STREIT est arrivé à Wohlen, blessé au pied gauche, suite à une chute en moto et afin qu’il puisse rouler il a bénéficié d’une semelle en carbone pour le soulager des douleurs ! Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’est pas venu en mode « retraite spirituelle » ! Une mise en route tout en douceur avec le 8ème temps aux essais et ensuite une remontée dans les manches avant de mettre tout le monde en contrition et de de dominer sans coup férir la finale, une véritable mise au « poing » sous les yeux et les cris de la cohorte de ses partisans qui s’étaient déplacé en nombre pour faire la fête et il l’on fait !
1) K. STREIT
2) N. MÜHLEBACH
3) N. SZABO
Champion suisse : Kilian STREIT (Spirit-Karting.ch)

OK Senior (13 pilotes)

Fabio SCHERER, ancien champion Suisse de karting, qui roule actuellement en championnat du Monde d’Endurance n’est pas venu à Wohlen pour faire du tourisme. A l’aise sur le mouillé avec son BirelArt il a mis tout le monde d’accord rapidement en finale ! Il faut dire que Lyon MATHUR, qui avait enfin laissé son chat noir dans la sacristie, a fait preuve d’une sacré maturité, en faisant signe à Fabio de le passer alors qu’il roulait en tête lors de la dernière manche, évitant tout risque inutile pour se parer du titre de champion de Suisse et « avoir » la peau de ce pas très vieux lion qu’est Patrick NÄSCHER, auteur du meilleur tour en finale ! Le jeune Lyon qui apprend vite…
1) F. SCHERER
2) L. MATHUR
3) P. NÄSCHER
Champion Suisse : Lyon MATHUR (Exprit Kart Team Innovate Competition)

KZ2 (7 pilotes)

Alors qu’on s’attendait à un duel entre Sebastian KRAFT et Ethan FRIGOMOSCA, tous deux sur un Maranello, pour la victoire dans la catégorie dite reine, celle des karts à boîte à vitesses, c’est bien Evan VANTAGGIATO qui est sorti du chapeau et de l’eau ! Imbattable ce samedi sur son Drago Corse dont le patron d’Art Kart Alessio CARNELLO faisait à merveille la mécanique, Evan a été sans conteste la grand vainqueur de cette course marquée par une dramaturgie pour le titre presque incroyable et dantesque ! En effet, Ethan FRIGOMOSCA, toujours en route pour le titre, a, par deux fois, été victime d’un accrochage malheureux avec Mike MULLER qui revenait à ses premiers amours sans trop de succès sur le coup ! Et une terrible déception pour le pilote tessinois qui ne pouvait pas y croire, deux fois mis au tapis, le glas avait sonné ! Deux abandons et le titre filait dans les bras de Sebastian bien que celui-ci ait capitulé sur casse moteur en finale.. Une absolution de dingue quoi ! Et avec tout ça, bin c’est le vétéran de Martigny, 47 ans, qui brille avec sa Formule 2 aux couleurs de la station d’Anzère, sur les courses de côte, Eric BREGUERAND qui fini sur la troisième marche du podium, invité par l’ASS avec le deuxième meilleur tour, comme le vélo, ça s’perd pas !

Il racontait ses douleurs aux mains, aux avant-bras, aux épaules et au cou que de vouloir suivre tout ses adversaires qui pouvaient être ses gamins et surtout au volant de son Parolin mis à disposition par l’équipe Spirit de Ken ALLEMANN et il a tenu à faire la finale à fond pour le plus grand bonheur de son papa, de ses supporters et de son mécanicien Tobias BOREL qui n’y croyait pas en soulevant son pilote pour la pesée qui n’est visiblement pas encore prêt pour les « Histokarts » qui, en passant, ont fait pêter, trembler et enfumer le Kart Bahn comme on aime ! Pourtant tous ces sourires et ces joies ne peuvent cacher le fait que cette catégorie KZ2 est bien pauvre en pilotes depuis quelques saisons… Y-t-il des solutions pour faire revenir des jeunes anciens tels Quentin VORIA, André REINHARDT, Sven MUELLER, Nicolas ROHRBASSER, Sébastien et Simon LUISIER, les frangins WEIBEL, Arnaud NUSSBAUM, Isabelle VON LERBER, les internationaux frères LUYET, Loic VINDICE ou des tous jeunes puisque ceux-ci peuvent déjà intégrer la catégorie dès l’âge de 15 ans ! Apparement ces derniers sont rapidement happés pour monter en monoplace s’ils bénéficient d’un budget…

1) E. VANTAGGIATO
2) K. WÄLTI
3) E. BERGUERAND
Champion Suisse : Sebastian KRAFT (Dieter Kraft)

Teddy PADDINGTON

Related posts