Vide
Jok 160X600

Yoan Loeffler passe le cap !

Après quelques saisons en championnat suisse junior, Yoan Loeffler passera un nouveau cap en 2023. Le Vaudois fera ses premiers rallyes avec une R5. Il aura même la chance de pouvoir faire quelques piges en Skoda Fabia et d’autres avec la Citroën C3. Il s’est confié à Sport-Auto.ch avant le début de sa saison.

Sport-Auto.ch : Que gardes-tu de ta saison 2022 ?

Yoan Loeffler : « Cette saison a été très bénéfique pour moi. Je voulais travailler sur ma régularité et augmenter mon rythme. Ces objectifs ont été dans le fond atteint. La saison n’avait pourtant pas bien débuté avec deux abandons. Le bilan final de 2022 est satisfaisant. Il y a encore du travail mais j’ai l’impression d’avoir déjà franchi un premier pallier. »

Peux-tu nous parler de ton programme 2023 ?

« Il commencera dans une semaine au Rallye Piemonte (ex Rally di Alba). Ma saison se poursuivra avec le Rallye Valle Intelvi. Ces deux courses se feront en Skoda avec HK Racing. Le but sera de se familiariser avec la catégorie.

J’enchainerai ensuite avec trois manches du championnat suisse, le Rallye du Chablais, Rallye du Tessin et le Rallye International du Valais mais cette fois-ci avec une Citroën C3. Si la saison se déroule sans accroc, je participerais peut-être au Rallye du Mont-Blanc Morzine. »

Pourquoi tester les deux R5?

« J’ai un partenaire qui est prêt à s’engager si je roule en Citroën. Je n’ai pas mis beaucoup de temps à réfléchir. De l’autre côté, Je roule depuis 3 années chez HK Racing. L’entente est vraiment bonne avec tout le team. Nous parlions depuis quelques temps de se lancer en R5. Nous avons en plus trouvé un bon accord pour rouler en Italie avec une Skoda Fabia R5. »

Comment est-ce que tu t’es décidé de passer à la Rally2 ?

« J’ai fait plusieurs années en junior et en deux roues motrices. Ces saisons m’ont permis d’évoluer et je me sens prêt à découvrir la catégorie reine du championnat suisse des rallyes. Ce sport demande beaucoup de sacrifices et d’engagement, donc quitte à repartir pour une année, pourquoi ne pas le faire en Rally2 ?

J’adore les nouveaux défis et j’ai envie de découvrir ces voitures. »

Que représente ces voitures pour toi ?

« C’est plus qu’un rêve. Je me souviens encore des premières R5 qui sont arrivées sur le marché. Je garde de magnifiques souvenirs lorsque je voyais par exemple Craig Breen avec la Peugeot 208 T16 au Rallye International du Valais ou encore Sébastien Carron avec sa superbe Ford Fiesta jaune du Team Balbosca.

J’étais un vrai fan. Je prenais ma petite moto 50cc et je me rendais sur les courses avec plein de rêves en tête. Aujourd’hui, c’est mon tour de rouler avec une telle voiture, quelle fierté. »

Quels seront tes objectifs ?

« D’engranger de l’expérience et de progresser au fil des kilomètres. Je suis un compétiteur donc je vais tout donner pour être de plus en plus performant tout en respectant le temps d’apprentissage nécessaire.

Je compte bien profiter de chaque mètre que je vais parcourir avec ces voitures. Je crois que je ne réalise pas encore ce que je m’apprête à vivre. »

Related posts