Vide
Jok 160X600

Le titre à Jake Dennis au volant de la Porsche 99X d’Andretti Motorsport

La 9e saison du championnat du monde de Formule E a pris fin le week-end dernier à Londres. Au terme des deux courses disputées dans la capitale anglaise, les titres mondiaux sont revenus à Envision Racing du côté des écuries et au Britannique Jake Dennis (photo) chez les pilotes. On rappellera que ce dernier court chez Andretti Motorsport qui engage deux Porsche 99X Electric privées. Les trois pilotes suisses ont tous marqué des points. Le meilleur d’entre eux a été Sébastien Buemi. En terminant 3e à la première course et 6e à la seconde, il a contribué à ce que son écurie Envision Racing remporte le titre mondial.

L’ancien pilote de F1 Michael Andretti, fils du champion du monde de F1 Mario Andretti et CEO d’Andretti Motorsport, n’a pas caché sa joie. Le fait que son pilote Jake Dennis ait remporté le titre mondial à Londres constitue en effet une très belle récompense pour son écurie qui est présente en Formule E depuis la première saison où elle avait fait notamment courir la Suissesse Simona de Silvestro.

Michael Andretti, CEO d’Andretti Motorsport : « Je ne pourrais probablement jamais remercier assez toute mon écurie qui a travaillé avec abnégation au cours de ces neuf saisons de Formule E avant de décrocher finalement le titre mondial cette année. Je tiens également à exprimer mes plus vifs remerciements aux ingénieurs de Porsche. Leur groupe motopropulseur a été tout simplement fantastique. Nous avons eu une année incroyable avec eux. Un grand merci aussi à notre sponsor Avalanche. »

Thomas Laudenbach, directeur de Porsche Motorsport : « Nous adressons toutes nos félicitations à Jake Dennis pour son titre de champion du monde chez les pilotes et nous nous réjouissons qu’Avalanche Andretti ait remporté ce titre avec la Porsche 99X Electric que nous avons développée. Ce succès est le fruit d’une collaboration qui a été très constructive tout au long de cette première saison avec une écurie partenaire. »

La satisfaction était également de mise chez Sébastien Buemi qui n’est pas celui qui a crié le moins fort lors des festivités organisées par son équipe pour fêter le titre mondial obtenu chez les teams. Il suffit de voir la photo ci-dessus pour s’en convaincre! En outre, en terminant 3e lors de la première des deux courses disputées à Londres, le pilote vaudois remontait pour la première fois sur le podium après une longue traversée du désert de plus de trois ans. Champion en 2016 et vice-champion aussi bien en 2015 qu’en 2017, Sébastien Buemi n’a pourtant rien perdu de sa pointe de vitesse comme le démontrent les deux pole-positions qu’il a signées cette année pour sa première saison chez Envision Racing. Il s’agira maintenant d’analyser les raisons pour lesquelles son coéquipier néo-zélandais Nick Cassidy a obtenu huit podiums dont quatre victoires pour une seule pole-position contre un seul podium et deux pole-positions pour le pilote suisse.

Sébastien Buemi : « Ce qui est important aujourd’hui, c’est que notre écurie Envision Racing est championne du monde chez les teams. C’était un week-end incroyable, très intense, et je remercie tous ceux qui ont contribué à l’obtention de ce titre mondial. »

Du côté des deux autres pilotes suisses, on relèvera que le Genevois Edoardo Mortara (photos), au volant de sa Maserati, a terminé 5e à la première course et 11e à la seconde. Quant au Bernois Nico Müller (Abt Cupra), il s’est classé 8e au terme de la seconde course après avoir abandonné à la première.

Résultats

Crédits des photos: Laurent Missbauer, Porsche, Andretti Motorsport, Envision Racing et Maserati

Related posts