Yokohama 160×600
Vide

Dakar – Carlos Sainz et Audi dominent la première semaine

Elle faisait peur et était annoncé comme le tournant de cette première semaine, et elle n’a pas failli. La fameuse étape de 48h, disputé ces jeudi et vendredi clôturait cette première semaine du Dakar 2024 et elle aura joué un grand rôle dans cette édition.

Deux jours dans les dunes, avec une pause nocturne sans assistance, tel était le défi de cette sixième étape, et au retour au bivouac en vue de la journée de repos à Riyadh, le classement est chamboulé. En tête au départ ce jeudi, Yazeed Al Rajhi partait à la faute dans la première partie de la spéciale et était contraint à l’abandon, la Toyota étant irréparable. Vainqueur le mercredi, et donc ouvrant la route, Nasser Al-Attiyah perdait beaucoup de temps dans les dunes en faisant la trace avant, ce vendredi, de connaître des soucis de direction l’obligeant à attendre son assistance et ainsi toute chance de bon résultat.

Le mercredi, Sébastien Loeb et son coéquipier Fabian Lurquin tentaient un coup de poker en prenant une pénalité de 15 minute en manquant un waypoint, ce qui les rejetait loin au classement de l’étape, et leur permettait ainsi de rouler avec des traces. Débarrassé de la contrainte de navigation, le duo de Prodrive remportait cette fameuse étape et Sébastien Loeb s’avouyait satisfait de cette stratégie :

Sébastien Loeb : « C’était une bonne étape pour nous. Nous avons commencé l’étape en tant que 35ème voiture et nous l’avons terminée en tant que septième voiture à franchir la ligne d’arrivée. C’était le plan que nous avions pour cette étape et c’est bien d’avoir pu fais-le fonctionner. »

Néanmoins, cette stratégie n’a pas été aussi payante que l’on pourrait le croire. Ainsi, si le Prodrive Hunter n°203 est remonté au troisième rang au général, l’équipage n’a repris que deux minutes sur Carlos Sainz sur l’ensemble de l’étape 6 alors que la lors de la cinquième, avec la pénalité reçu, ils en avaient perdu 11 sur le pilote Audi.

Et, dans ces conditions, Carlos Sainz et Luca Cruz pointe donc en tête à la fin de cette première semaine de course :

Carlos Sainz : « Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, mais nous sommes satisfaits pour le moment. C’était une piste très difficile pour tout le monde, la spéciale était vraiment difficile physiquement. »

Deuxièmes à 20 minutes, Mattias Ekström et Emil Bergvist complète le bon résultat des Audi en ayant, eux aussi, réussi un bon résultat sur cette fameuse étape 6 en réussissant le troisième temps malgré un terrain où il ne se sent pas être le meilleur :

Mattias Ekström : « C’était une étape épuisante, pas tant physiquement que mentalement. Les dunes ne sont pas mon terrain, je suis plus habitué à la neige et à la glace ! Il y avait beaucoup de dunes pointues et du sable mou donc c’était facile de faire une faute. »

Mais le clan germanique n’a pas été indemne de cette fameuse étape 6 puisque Stéphane Peterhansel perdait de nombreuses heures en raison de soucis mécaniques. Notons aussi, les déboires de Romain Dumas, au sein de l’équipe Rebellion, qui perdait beaucoup de temps un peu plus tôt dans la semaine, lors de la casse d’un élément de suspension.

Derrière le trio de tête, Lucas Moraes se retrouve en tête des Toyota, mais déjà à une heure des leaders alors que Grégoire De Mevius, qui effectue son premier Dakar dans la catégorie reine, conclue cette semaine à une belle cinquième place avec une victoire d’étape.

  1. C. SAINZ (ESP) AUDI 24:27:58
  2. M. EKSTROM (SWE) AUDI +20:21
  3. S. LOEB (FRA) PRODRIVE +29:31
  4. L. MORAES (BRA) TOYOTA +1:04:00
  5. G. DE MEVIUS (BEL) TOYOTA +01:09:47

Dans les autres catégories, Ricky Brabec est en tête en Moto, Manuel Andujar mène la catégorie Quad, Yasir Seaidan la catégorie SSV et Martin Macik pointe en tête du classement camion.

Après une journée de repos ce samedi, la lutte reprend ce dimanche avec une étape considérée comme l’étape clé par Nasser Al-Attiyah.

Crédits photos : Red Bull Content Pool ; citation : Red Bull Content Pool

Related posts