VW GOLF GTI CLUBSPORT
vs
PEUGEOT 308 GTi

Le duel Sport-Auto.ch du 9 janvier 2017

Rédaction : Bob de Graffenried, Sébastien Moulin
Photographies : Arno Murith, Sébastien Moulin, Bob de Graffenried

GTI ou GTi ?

Pour notre premier essai comparatif, nous opposons deux des tractions les plus performantes du moment : la VW Golf GTI Clubsport et la Peugeot 308 GTi. Ces deux voitures ont déjà fait l’objet d’essais complets à retrouver en cliquant sur les liens ci-dessous.

VW Golf GTI Clubsport

0-100km/h : 6.0s
Vmax : 250km/h
traction
4 cyl. 2.0L turbo
265ch / 350Nm
1’395kg

Peugeot 308 GTi

0-100km/h : 6.0s
Vmax : 250km/h
traction
4 cyl. 1.6L turbo
270ch / 330Nm
1’205kg

Look

Extérieurement, la VW Golf GTI Clubsport est une déclinaison à part entière qui affiche plus de sportivité que la Golf GTI, souvent considérée comme trop discrète. Bouclier avant plus agressif, spoiler arrière plus prononcé, et inscriptions Clubsport au-dessus des bas de caisse marquent le coup. La Peugeot 308 GTi a plus conservé de son élégance née. Elle se démarque principalement par sa teinte « Coupe franche »  (CHF 2’000.-) et ses superbes jantes 19′, alors que l’allemande se contente de jantes 18′ de série. A l’intérieur, les superbes semi-baquets présents dans notre Golf GTI Clubsport (CHF 1’620.-) et le volant en alcantara permettent à cette dernière de prendre aussi l’avantage sur la 308 GTi au niveau de la présentation, même si la qualité de finition de la française n’a rien à envier à l’allemande.

VW : 4/5

Peugeot : 3/5

Position de conduite           

Le maintien des sièges est perfectible dans la Peugeot 308 GTi, et son petit volant placé en-dessous des compteurs ne sera pas du goût de tous. La VW Golf GTI Clubsport prend l’avantage encore ici grâce à ses sièges semi-baquets optionnels dont le maintien est excellent.

VW : 4/5

Peugeot : 3/5

Ergonomie des commandes           

A l’intérieur, l’allemande se repose sur ses bases solides en termes d’apparence et d’instrumentation, alors que la française joue la carte de la révolution avec ses compteurs surélevés et son habitacle moderne et épuré. Son grand écran tactile est très réactif, mais la logique est globalement moins aboutie et nécessite un plus grand temps d’adaptation que dans la Golf où toutes les commandes tombent sous la main.

VW : 5/5

Peugeot : 3/5

Modes de conduite           

VW : 5/5

Peugeot : 3/5

La Peugeot 308 GTi est pourvue d’un mode sport qui modifie la cartographie de la pédale des gaz, la dureté de la direction et la sonorité. La VW Golf GTI Clubsport offre quant à elle 4 modes de conduite dont un mode personnalisable. Mais surtout, il y a les suspensions adaptatives DCC (CHF 1’600.-), sans équivalence dans le catalogue des options de la Peugeot.

Habitabilité       

VW : 4/5

Peugeot : 5/5

L’habitabilité est similaire entre les deux véhicules qui offrent un espace tout à fait convenable à l’arrière pour la catégorie. La Peugeot 308 GTi prend l’avantage de par son coffre plus généreux d’une vingtaine de litres.

Sonorité          

VW : 3/5

Peugeot : 4/5

Dans les deux voitures, la sonorité est amplifiée artificiellement via une enceinte dans l’habitacle, selon le mode de conduite choisi. Le rendu est assez réussi et bien dosé dans les deux autos mais la française prend l’avantage grâce aux sympathiques claquements lâchés par son échappement lors des changements de vitesses.

Toucher de route          

Avec son amortissement réglable, la VW Golf GTI Clubsport semble à première vue plus polyvalente. Mais le compromis trouvé par Peugeot est assez remarquable : le châssis semble plus ferme que celui de la Golf en mode dur, mais n’est pourtant jamais inconfortable, tandis que dans ce mode la Golf sautille sur les mauvais revêtements. Alors, voiture bien réglée ou voiture bien réglable ? La Peugeot permet à son pilote de jouer des transferts de masse grâce à son train arrière joueur, alors que celui de la Golf reste rivé au sol. Les deux voitures se sont montrées endurantes sur leur freinage, mais sur circuit, on peut imaginer que la Peugeot tirerait mieux son épingle du jeu de par son freinage assisté par des étriers fixe à 4 pistons, alors que la Golf se contente d’étriers flottants. Elles sont toutes deux équipées de différentiel à glissement limité mécaniques, une nécessité vu le couple distribué sur les roues avant. En pratique, la Peugeot creuse encore un peu l’écart dans ce chapitre avec une efficacité supérieure, le train avant venant littéralement souder à l’intérieur de la corde lors des relances en sortie de virage.

VW : 6/10

Peugeot : 9/10

Agrément moteur/boîte         

Les commandes de boîte et d’embrayage sont plus fermes dans la 308 Peugeot GTi. Mais dans cette dernière, la commande boîte a tendance à accrocher quelque peu lors de certains passages de rapports et son guidage est moins précis que dans la Golf. La française propose un surcroît de puissance de 5 chevaux, mais l’allemande, elle, reçoit un bloc de 2.0L alors que la française se contente d’un petit 1.6L ! Le moteur de la Golf est donc sans surprise plus coupleux (350Nm dès 1’700trs/min contre 330Nm dès 1’900trs/min). Sur la route, les deux voitures livrent des prestations assez proches en termes d’agrément, la française rattrapant cet écart par un poids plus avantageux de près de 200kg. Au final, il est difficile de les départager dans ce chapitre.

VW : 8/10

Peugeot : 8/10

Prix/équipements         

VW : 8/10

Peugeot : 7/10

La Peugeot 308 GTi est disponible à partir de CHF 42’500.-, soit environ CHF 1’000.- de plus que la Golf GTI Clubsport. Elle se distingue par son accès sans clé et son système de navigation présents de série. Cependant, la Golf propose des sièges semi-baquets à coque rigide et les suspensions adaptatives DCC, options pertinentes qui ne font pas exploser la note, puisque notre modèle d’essai s’affiche à CHF 46’970.- contre CHF 45’000.- pour la Peugeot 308 GTi. Étonnamment, malgré une réputation devenue au fil des ans presque élitiste, la VW Golf GTI Clubsport l’emporte ici légèrement dans le rapport prix/équipements.

TOTAL

47/60

VW Golf GTI Clubsport

45/60

Peugeot 308 GTi
L’avis de Sport-Auto.ch

L’une comme l’autre, ces deux voitures sont de très bonnes sportives et parmi les tractions les plus performantes du moment avec l’Honda Civic Type R. Le choix sera principalement dicté par les goûts personnels, leurs tarifs étant très proches. La Golf GTI Clubsport semble globalement plus pertinente et plus exclusive avec son look charismatique qui la démarque des autres versions GTI. Cependant, en conduite dynamique, la Peugeot 308 GTi distille plus de sensations de par son châssis plus joueur et sa meilleure motricité. A vous de choisir !

bob[@]sport-auto.ch / sebastien[@]sport-auto.ch

 

Avis complets, photos exclusives et informations techniques dans les essais respectifs :

Essai Golf GTI Clubsport / Essai Peugeot 308 GTi