DTM 2020. René Rast sacré champion pour la troisième fois, Nico Müller vice-champion

Le champion de la saison 2020 de DTM n’est autre que le champion en titre, René Rast (Audi Team Rosberg). L’Allemand a remporté, ce dimanche 8 novembre, à Hockenheim, la deuxième course du weekend. En quatre années de participation au championnat, il égale Klaus Ludwig, avec trois titres à son palmarès. Ses 24 victoires en course font de lui le pilote Audi le plus titré de l’histoire du DTM.

René Rast, vainqueur à Hockenheim. Crédit photo : DTM

Le suspens était à son comble, ce dimanche. Nico Müller (Audi Team Abt), en remportant la course 1 samedi, était toujours dans la course pour le titre. Mike Rockenfeller a pris la tête au départ, mais l’Allemand n’a pas tardé à repasser devant, grâce à une manoeuvre assez osée qui a bien failli obliger Rockenfeller à l’éjecter hors du circuit. Nico Müller a réussi, plus tard, à prendre la tête de la course. Une place que le leader du championnat n’a pas tardé à reprendre. Finalement, le champion en titre ne lui aura laissé que peu d’occasions dans cette deuxième course, s’imposant avec 10 secondes d’avance. 

« Si quelqu’un avait prédit cela il y a cinq ou six semaines, j’aurais dit qu’il ne connaissait rien du sport automobile. La course a été très émouvante. Ma voiture volait juste, c’était incroyablement bon et rapide. {…} Il y avait tellement de choses qui me traversaient l’esprit et j’entendais de nouveaux bruits encore et encore. Je priais pour que la voiture dure. Je suis tellement reconnaissant envers mes gars, mon équipe. C’est formidable ce qu’ils ont accompli. Ma future équipe de Formule E, Audi Sport Team Abt Sportline, m’a offfert un dur combat avec ses pilotes Nico Müller et Robin Frijns tout au long de la saison. »

René Rast, Audi Team Rosberg, vainqueur du championnat DTM 2020

Malgré un début de saison parfait pour le Suisse, les cinq victoires sur six courses de fin de saison de René Rast lui ont permis de prendre la tête du classement et de la garder. La victoire de Nico Müller, samedi, et sa très belle deuxième place ce dimanche, n’auront pas suffi à le sacrer champion. Son partenaire, Robin Frinjs, obtient la troisième place du championnat. Une belle performance pour le Team Abt Sportsline, qui avait déjà remporté le titre des équipes DTM 2020.

René Rast et Nico Müller à Hockenheim. Crédit photo : DTM 

Une fois n’est pas coutume, Jamie Green (Audi Team Rosberg), partenaire de René Rast, complète le podium pour la deuxième fois du weekend, puis Mike Rockenfeller, Robin Frijns et Loïc Duval. Preuve aussi de la domination sans contestation possible d’Audi, qui rafle les six premières places devant BMW. Jonathan Aberdein, septième, était le pilote le mieux placé samedi et dimanche. Sur la saison, c’est Timo Glock qui est sacré meilleur pilote BMW. 

Ce dimanche, c’est aussi une page qui se tourne pour le DTM dans sa version tourisme. Il passera, l’an prochain, aux GT3. L’ouverture de la saison du calendrier avec neuf week-ends de course est prévue à la fin du mois de mai.

« Ce fut une bonne saison pour le DTM. Malgré la pandémie, nous avons eu neuf événements réussis sans un seul cas d’infection. Les fans nous ont vraiment manqué sur les racks de course mais, néanmoins, nous avons organisé du bon sport pour eux. J’ai été impressionné par la bataille difficile mais juste pour le titre. À la fin de la saison, René Rast a renversé la situation en sa faveur. Nico Müller était à un niveau tout aussi élevé, les deux ont montré une performance impressionnante. Cette course fascinante est l’ADN du DTM et restera également le cœur de notre plateforme à l’avenir. »

Gerhard Berger, président d’ITR. 

A propos de l'auteur

Articles en relations