Entretien avec Cédric Forestier – une voiture enfin homologuée

Cédric Forestier a débuté le rallye en 2000. Après une pause de 9 ans, Cédric Forestier a décidé de faire son grand retour lors du Chablais 2016. Cette année, il a participé au Rallye du Mont-Blanc mais le rallye s’est malheureusement fini prématurément à cause d’un abandon mécanique. Sport-Auto.ch s’est entretenu avec Cédric Forestier.

Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ?

Cédric Forestier : “Je m’appelle Cédric Forestier, j’ai 44 ans, marié et papa de deux filles. Je suis menuisier de formation.”

Comment es-tu arrivé dans le monde du sport automobile ?

“Je suis passionné de sport mécanique et me suis dirigé vers le rallye en 2000 après avoir vu un certain Olivier Gillet sur une Williams Gr.n faire des passages d’anthologie au Valais 1995 !”

Peux-tu nous parler de ta voiture ?

“Je suis un fan inconditionnel des Clio Williams et me suis fait plaisir pour mes 40 ans en m’en offrant une vrai Gr.a que je suis allé dénicher en Italie.”

Quelle est la situation actuelle de son homologation ?

” En 2017, l’homologation ISA se terminait et nous n’avions pas d’information sur une date d’admission en VH. Après quelques téléphones, mail, pétition mais surtout l’aide du comité rallye au sein de la CSN, nous avons à nouveau le droit de rouler en Championnat Suisse depuis le 1er janvier de cette année.”

Comment s’est passé le Mont-Blanc ?

“Le rallye avait plutôt bien commencé, avec Coline Althaus à mes côtés pour son premier rallye, nous réalisons un scratch IS Suisse dans la première spéciale et 3 scratchs A7, malheureusement le moteur rendait l’âme sur la ligne d’arrivée de la 3ème spéciale.”

Quels sont tes futurs projets ?

“Nous allons passer l’hiver à refaire le moteur pour, je l’espère, pouvoir prendre le départ du Rallye du Chablais et certainement aller conjurer le sort du côté de Morzine !”

Crédit photo : Baptiste Aebi – Gérard Bronimann

A propos de l'auteur

Articles en relations