Entretien avec Thibault Maret – A la découverte d’un jeune pilote Suisse

Thibault Maret fait partie des jeunes pilotes suisses que nous pouvons apercevoir sur les routes du championnat suisse des rallyes. Le jeune Valaisan a lancé sa carrière rallystique l’année dernière au Suran. Ce rallye a confirmé toute la passion qui régnait déjà en lui. Il aurait dû participer ce week-end à un rallye en Belgique mais ce dernier est annulé suite au COVID.

Sport-Auto.ch a pu s’entretenir avec Thibault Maret.

Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ?

Thibault Maret : “Je m’appelle Thibault Maret, j’ai 20ans et habite à Vollèges en Valais. Je suis étudiant en HEC à l’université de Lausanne.”

Comment es-tu arrivé dans le monde du sport automobile ?

“Depuis que je suis jeune, je suis passionné de voiture et de sport automobile mais à l’âge de 8ans j’ai rencontré Mike Coppens via le Golf Club de Verbier, où je joue encore maintenant. J’ai commencé à le suivre sur ses rallyes et ses séances de tests. Une fois mon permis en poche, je suis parti faire les cours de licence à Hockenheim et ensuite Mike m’a été d’une grande aide pour trouver une équipe qui était d’accord de prendre un jeune sans expérience. Il m’a coaché pour mon premier rallye du Suran et c’était parti !”

Comment s’est passé cette année 2020 pour toi ?

“Un peu frustrante comme pour tous les autres pilotes j’imagine !  Mais je pense que gérer une pandémie est plus important qu’organiser des rallyes et il faut savoir être patient.

Nous avons quand même pu participer au Rallye du Mont-Blanc Morzine avec mon nouveau navigateur, Andy Malfoy qui a fait un travail génial même si malheureusement nous avons subi les risques du sport mécanique avec une casse au niveau de la courroie dans la dernière spéciale du vendredi.”

Qu’est ce qui t’a motivé à passer à la nouvelle née de chez Renault ?

“J’ai eu l’occasion de la tester il y a un mois grâce à BZ Consult Sàrl. Le team italien Metior Sport avec lequel je roule vient de faire l’acquisition de cette nouvelle Clio ce qui explique mon choix pour cette nouvelle voiture.”

Tu devais rouler ce week-end en Belgique ?

“Le rallye s’annonçait super piégeux avec une météo qui avait rendu la route très sale. C’est un style de route très différent de ce que j’ai pu rencontrer auparavant mais étant assez curieux, j’avais hâte de découvrir ces spéciales ! L’objectif était de découvrir et apprendre la nouvelle Clio et finir ce rallye pour acquérir le maximum d’expérience tout en se faisant plaisir ! Petit plus, on devait avoir la chance avec Andy de bénéficier des conseils de Quentin Gilbert qui devait nous coacher ce weekend. Mais suite à une décision de dernière minute du gouvernement belge, le rallye a été annulé. On verra ce que l’on pourra faire cette année avec ce COVID…”

Tes projets pour l’an prochain ?

“Des projets il y en a, mais malheureusement dans ce sport, c’est le budget qui décide et pour ma part aussi mes dates d’examen à l’université ! Dans l’idée, j’espère pouvoir participer au Championnat Suisse Junior et au Clio Suisse Trophy.”

Crédit photo : Aurélien Vialatte

A propos de l'auteur

Articles en relations