Retour sur le Rallye International du Valais 2019 !

Nous sommes à la fin du mois d’Octobre qui rime généralement avec l’une des épreuves les plus populaires de Suisse, le Rallye International du Valais. Ce n’est plus une surprise, l’édition 2020 du Rallye International du Valais a été annulée en raison du COVID19. Pour palier ce manque, nous vous proposons un flashback sur la dernière édition. 

Mike Coppens a l’assaut de la Croix de Coeur

La dernière édition n’aura clairement pas manqué de spectacle et de suspens. Dès le jeudi, la pression montait pour tous les concurrents qui redoutait la première étape. La première journée de course était composée d’une petite spéciale sur Martigny suivi de deux gros morceaux, Les Cols et La Croix de Coeur. Ces deux spéciales se disputaient de nuit et elles ne pardonnent pas la moindre erreur. Nous savions que les retards seraient déjà importants au terme de cette première journée.

Dans la mythique spéciale des Cols, Jérémie Toedtli signe le chrono de référence devant Olivier Burri. L’écart est de 2,1 secondes à la fin des 25 kilomètres chronométrés. Dans la Croix de Coeur, la bataille est aussi rude. Le scratch est remporté par le local de la spéciale, Mike Coppens. Olivier Burri réalise le deuxième temps scratch et conserve les commandes provisoires. Le principal fait marquant de cette spéciale est l’abandon de Jérémie Toedtli suite à des ennuis mécaniques. 

Classement après étape 1

  1. Olivier Burri & Fabrice Gordon 
  2. Mike Coppens & Renaud Jamoul / +21.2 secondes
  3. Pieter Tsjoen & Eddy Chevaillier / + 37.6 secondes
Mike Coppens aura sorti la grosse attaque dans les Casernes

Dans la première boucle du vendredi, Mike Coppens s’illustre et signe deux scratchs. Le Valaisan revient à 2,5 secondes d’Olivier Burri. Le Belge Pieter Tsjoen occupe toujours la troisième place tandis qu’Ivan Ballinari se livre à une belle bagarre face à Michael Burri pour la quatrième place. 

Dans la seconde boucle, les places restent figées et Olivier Burri rentre pour la seconde fois à Sion en tant que leader provisoire. Derrière le Jurassien, nous retrouvons Mike Coppens qui ne cesse d’impressionner. Le Valaisan pointe à six secondes de retard après plus de 135 kilomètres chronométrés. Le fait marquant de cette seconde boucle est l’abandon de Pieter Tsjoen qui était confortablement installé à la troisième place. Ivan Ballinari profite de cette abandon et récupère la troisième place. Après son abandon la veille, Jérémie Toedtli repart en Superally et réalise de bons chronos. (4 Scratchs)

Classement après étape 2

  1. Olivier Burri & Fabrice Gordon 
  2. Mike Coppens & Renaud Jamoul / +6.4 secondes
  3. Ivan Ballinari & Giuseve Pagani / + 1:03.6 minute 
Michael Burri aura fait preuve une régularité irréprochable

Dans la troisième journée, la météo est encore une fois incertaine et la pluie fait son apparition dans certaines spéciales. Le double champion Suisse en titre va se faire surprendre dans la spéciale de Crans-Montana et Ivan Ballinari voit ses ambitions de podium s’envoler. Michael Burri monte sur le podium provisoire et un temps forfaitaire est attribué aux premiers concurrents. Dans les deux spéciales suivantes, Olivier Burri va faire parler son expérience et parvient à signer deux scratchs. Il repousse Mike Coppens à 18,8 secondes.

Olivier Burri s’impose !

Dans la dernière boucle du rallye, Olivier Burri accentue l’écart dans les deux premières spéciales et se rapproche d’un nouveau succès en terre Valaisanne. Au départ de la dernière spéciale, les deux hommes sont séparés de plus de 30 secondes. Olivier Burri assure et remporte une nouvelle victoire. Mike Coppens doit “se contenter” de la deuxième après un duel palpitant. Le Valaisan a signé une course remarquable. Michael Burri n’aura pas commis la moindre erreur du week-end et complète le podium du classement général. Cédric Althaus termine au pied du podium. Le Vaudois a réalisé une belle remontée tout au long du week-end. Il a pu également continuer son apprentissage de la Polo R5. Enfin Jérémie Toedtli termine meilleur performeur du rallye avec 8 scratchs. 

Classement final

  1. Olivier Burri & Fabrice Gordon 
  2. Mike Coppens & Renaud Jamoul / +30.0 secondes
  3. Michael Burri & Anderson Levratti / +2:43.0 minutes

A propos de l'auteur

Articles en relations