Débriefing avec Cédric Betschen sur sa première en R5

Cédric Betschen participait pour la première fois à un rallye au volant d’une R5. Dès les premiers kilomètres, le Valaisan a directement constaté le potentiel de la voiture mais comme nous le savons, il faut énormément de roulage pour exploiter tout le potentiel de la voiture. Malgré une petite sortie de route, le bilan reste satisfaisant pour Cédric Betschen qui aura signé des chronos dans le Top 10.

Sport-Auto.ch a pu s’entretenir avec Cédric Betschen.

Sport-Auto.ch : Comment s’est passé cette première ?

Cédric Betschen : “On s’est éclaté tout en apprenant tout le week-end. J’ai fait qu’une seule erreur lors de cet apprentissage. J’étais trop concentré sur la voiture et j’ai négligé les pneus froids. Je me suis fais surprendre sur le deuxième freinage de la spéciale. Nous nous sommes posés plusieurs minutes sur un talus avant de pouvoir repartir grâce aux spectateurs.”

Était-ce la meilleure voiture avec laquelle tu as roulé ?

“La meilleure en terme de performance que j’ai pu tester sans doute. L’approche est différente car j’ai déjà pris tout autant de plaisir au volant d’une N3 ou une R3 Max. Tout est une question de passion.”

Qu’est ce qui t’a impressionné ?

“J’ai été impressionné par les détails dans l’habitacle comme le pédalier, la position de conduite. En terme de conduite, c’est l’efficacité de manière générale, par exemple l’étagement de la boîte à vitesse très court mais une 5ème très longue qui n’a quasiment aucun rupteur.”

A quand la prochaine ?

“Pour 2020, c’est terminé. Concernant 2021, on va essayer de faire un régional en Kit Car en seconde partie de l’année. Pour le moment, rien n’est encore bouclé.”

Crédit photo : Patrick Trocelli et Christophe Cornevaux

A propos de l'auteur

Articles en relations