IMSA Petit Le Mans – Marcel Fässler au pied du podium en GTLM

Toujours très intenses, les courses en IMSA se jouent souvent dans les dernières minutes comme cela fut encore vérifié ce week-end lors du Petit Le Mans.

Ainsi, la Cadillac n°10 pilotée par Renger Van der Zande, Ryan Briscoe et Scott Dixon (Wayne Taylor Racing) récupérait les lauriers de la victoire après l’accrochage dans les dernières minutes (ce qui provoquait une arrivée sous régime de safety car) entre Pipo Derani et Ricky Taylor, ces deux derniers luttant pour la première place.

Dans la catégorie GTLM, là encore, les écarts furent très minces et la lutte durait jusqu’à la ligne d’arrivée entre la Porsche n°911 qui s’imposait, la Corvette n°3, la BMW n°24 et la Corvette n°4 de Marcel Fässler.

Pour le pilote suisse, la course ne fut pas de tout repos puisque son coéquipier Oliver Gavin, handicapé par une chute en vélo plus tôt dans la semaine, n’allait pouvoir rouler longtemps en course et le pilote Schwytzois et Tommy Milner étaient contraints de réaliser presque toute la course à 2. De plus, Marcel Fässler avouait à l’arrivée avoir connu quelques difficultés avec les pneumatiques :

Marcel Fässler : « Mon premier relais fut plutôt réussi, mais je pense que j’ai trop attaqué car sur la fin mes pneumatiques étaient usés, et j’ai dû lutter pour être dans le rythme. Et, si le deuxième relais fut bon, la nuit fut compliquée, car je n’arrivais pas à faire travailler les pneus avant. Et ce fut très problématique, car j’ai perdu beaucoup de temps dans le trafic. Néanmoins, la Corvette C8.R a démontrée qu’elle est rapide. Les pit-stop furent excellents et toute l’équipe a fait une bonne affaire au championnat. Maintenant, j’attends Sebring avec impatience et j’espère que nous serons de retour sur le podium avec la Corvette N°4. »

Également au départ de la classique d’endurance, Simon Trummer et ses coéquipiers du Mathiasen Motorsport semblaient bien partis pour remporter la catégorie LMP2, l’équipage de l’Oreca n°52 ayant mené la catégorie 8 heures durant. Malheureusement, à 30 minutes de l’arrivée une casse de la suspension obligeait l’équipage à renoncer et la catégorie revenait à l’Oreca n°8 du Tower Motorsport by Starworks. Enfin, notons la victoire en catégorie GTD de la Ferrari n°63 de la Scuderia Corsa.

Credit photo et citation : Corvette Racing.

A propos de l'auteur

Articles en relations