Michaël Burri cinquième et vainqueur du groupe F2000 au rallye Centre Alsace

Disputé vendredi et samedi, le rallye Centre Alsace allait permettre à Michäel Burri et Anderson Levratti de s’offrir leur première victoire dans le groupe F2000 avec de la Saxo construite durant l’hiver.

Mais pour le duo de la Saxo n°67 le rallye n’allait pas être de tout repos comme en témoigne Michaël Burri :

Michaël Burri : « On est parti de nuit dans la première spéciale et c’était difficile, car on ne connaissait pas, et avec le numéro 67 on partait très loin. Et on faisait le onzième temps scratch, donc on était très content. Ensuite on pensait perdre des positions et au fur et à mesure on grappillait des secondes en particulier sur les locaux. Par contre on a connu quelques soucis de tenu de route, car la voiture glisse beaucoup et on doit régler ce problème, au point que à certains moments la voiture est presque inconduisible. Mais avec les nouveaux pneus on est parvenus a faire des chronos parmi les meilleurs au point que au regroupement avant la dernière boucle nous étions quatrième du général et premier de groupe, premier de classe. Nous voulions assurer lors de la dernière boucle et dans la première de cette boucle nous faisions un bon chrono. Par contre dans l’avant-dernière spéciale, dans un virage, j’ai cru que nous étions victimes d’une crevaison, car la voiture est partie dans une grande glissade, mais en fait c’est l’amortisseur arrière gauche qui a cassé et nous avons dû finir les deux dernières spéciales avec la suspension cassée, et à haute vitesse c’était impossible de rouler. On perd une minute mais, heureusement, qu’une seule place au classement puisqu’on termine cinquième et vainqueur du groupe et de la classe. Maintenant on va essayer de réparer la voiture car dans 15 jours nous avons le Plaines et Cimes au programme. Mais le problème c’est que la pièce qui a cassé n’est plus fabriqué et donc il va falloir les faire refabriquer. Aussi on espère que notre préparateur arrive à faire des miracles et puisse nous renvoyer l’amortisseur à temps. Mais on va devoir, également, se pencher sur le train avant qui nous pose beaucoup de problème. »

Devant, après une première spéciale remportée par David Edel, Eric Mauffrey remportait ensuite les neuf autres spéciales au programme du rallye pour s’imposer avec plus d’une minute d’avance sur David Edel.

Crédit photo : Sylvain Henry/pleine corde ; propos recueillis par Baptiste Aebi/Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations