WRC – Dani Sordo l’emporte pour une poignée de seconde

Au terme d’un rallye plein de rebondissement et de suspense, Dani Sordo et Carlos del Barrio remportaient le rallye de Sardaigne après 7 mois d’inactivité, le duo espagnol s’offrant une deuxième victoire consécutive dans l’île méditerranéenne.

Dès la première épreuve spéciale, un tournant du championnat survenait avec Ott Tänak qui était victime de problème de suspension, et le champion du monde en titre perdait 2 minutes dans la boucle matinale avant de pouvoir faire réparer à l’assistance. En revanche, ce premier chrono était l’occasion pour les Ford de Teemu Suninen et d’Essapeka Lappi de s’illustrer puisque les deux Finlandais réalisaient les deux meilleurs temps.

Mais dans le chrono suivant, Esapekka Lappi était contraint à l’abandon (sans pouvoir réparer pour le Super Rallye) en raison d’un problème moteur et laissait ainsi son coéquipier seul en tête. Et, lors de cette journée, Teemu Suninen n’allait pouvoir contenir un Dani Sordo qui effectuait son retour en WRC depuis le rallye du Mexique au mois de mars. Effectuant à deux reprises le bon choix de pneus, le pilote Hyundai allait effectuer un sans-faute le vendredi et terminer les six spéciales de cette première journée avec une avance de 17 secondes sur Teemu Suninen, lequel avait pris des gommes trop dur lors de la deuxième boucle.

Derrière les écarts étaient faits puisque Thierry Neuville, en proie à des soucis de réglages, concluait cette première journée au troisième rang, mais à plus de 30 secondes de son coéquipier, mais devant Sébastien Ogier pour quelques dixièmes, Elfyn Evans complétant le top 5, ce dernier ayant été handicapé, tout comme son coéquipier, par le balayage.

Le lendemain, la journée allait se résumer à un mano à mano entre Sébastien Ogier et Thierry Neuville les deux hommes se battant à coup de secondes ; Et, à ce jeu, le pilote de la Toyota prenait les devant puisqu’il concluait cette deuxième journée au deuxième rang devant son rival alors que Elfyn Evans, un petit ton en dessous, prenait la quatrième place à Teemu Suninen, Ott Tänak, après ses déboires de la veille complétant le top 6.

Cette deuxième journée voyait les abandons de Gus Greensmith suite à la casse d’une courroie d’alternateur, alors que Kalle Rovanperä partait à la faute et arrachait deux roues de sa Toyota, après déjà avoir connu une faute la veille.

Mais, alors que le dimanche matin Dani Sordo comptait près de 30 secondes d’avance sur son dauphin, il perdait près de la moitié de son avance dès le premier chrono du jour avant de reperdre du temps dans l’avant-dernière spéciale, au point que, au départ de la Powerstage, il ne comptait plus que 9,2 secondes d’avance sur Sébastien Ogier, Thierry Neuville pointant à 1,7 secondes de la Toyota.

Mais, malgré un rush final de Thierry Neuville, deuxième de la Powerstage derrière Ott Tänak, Dani Sordo tenait bon et terminait le rallye avec un peu plus de 5 secondes d’avance sur Thierry Neuville, ce dernier ayant pris l’avantage sur Sébastien Ogier dans l’ultime chrono pour une seconde. Mais malgré cette victoire, Dani Sordo ne laissait pas exploser sa joie à l’arrivée, en hommage à sa jeune compatriote copilote Laura Salvo, décédé la veille dans un rallye au Portugal.

Dani Sordo : « C’est un résultat incroyable et je suis vraiment très heureux de remporter ma deuxième victoire pour Hyundai et sur les mêmes lieux que la première l’an passé. Cet endroit est vraiment spécial et nous avons pu observer de bonnes performances de toute l’équipe. Aujourd’hui je ne suis pas vraiment satisfait de mon rythme. Nous avions une belle avance ce matin, mais je ne suis pas parvenu à faire les mêmes temps que Thierry Neuville et Sébastien Ogier et c’était un peu trop proche à l’arrivée de la Powerstage. Néanmoins nous avons fait le travail et permis à Hyundai de prendre la tête du classement constructeur. Enfin je voudrais profiter de l’occasion pour adresser, en mon nom et celui de Carlos, nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis de Laura Salvo. Nous la garderons en mémoire. »

Quatrième, Elfyn Evans s’assurait des gros points au championnat mais sans avoir su jouer les premiers rôles sur cette épreuve. Teemu Sunin complétait le top 5 devant Ott Tänak et Pierre-Louis Loubet. Huitième au général, Jari Huttunen remportait la catégorie WRC 3 devant Kajetan Kajetanowicz, alors que Pontus Tidemand, dixième au général, s’imposait en WRC 2. Quant à la catégorie Junior WRC, elle était remportée par Tom Kristensson après une domination du pilote Suédois.

Reparti en super-rallye après un accident le vendredi, Takamoto Katsuta connaissait une grosse sortie de route ce dimanche matin et était contraint à l’abandon définitif. Enfin, notons que Petter Solberg, avec Andreas Mikkelsen en tant que copilote (qui avait pris le volant de la C3 lors du shakedown), ouvrait la Powerstage au volant d’une C3 WRC, le duo Norvégien devant tester les pneu Pirelli avant leur introduction en WRC l’an prochain.

Classement final

  1. D. Sordo C. del Barrio Hyundai i20 Coupe WRC 2:41:37.5
  2. T. Neuville N. Gilsoul Hyundai i20 Coupe WRC +5.1
  3. S. Ogier J. Ingrassia Toyota Yaris WRC +6.1
  4. E. Evans S. Martin Toyota Yaris WRC +1:02.3
  5. T. Suninen J. Lehtinen Ford Fiesta WRC +1:33.9
  6. O. Tänak M. Järveoja Hyundai i20 Coupe WRC +2:27.5
  7. P. L. Loubet V. Landais Hyundai i20 Coupe WRC +4:43.8
  8. J. Huttunen M. Lukka Hyundai i20 R5 +8:41.7
  9. K. Kajetanowicz M. Szczepaniak Škoda Fabia R5 +10:02.9
  10. P. Tidemand P. Barth Škoda Fabia R5 +10:20.9

Powerstage

  1. O. Tänak M. Järveoja Hyundai i20 Coupe WRC
  2. T. Neuville N. Gilsoul Hyundai i20 Coupe WRC
  3. S. Ogier J. Ingrassia Toyota Yaris WRC
  4. E. Evans S. Martin Toyota Yaris WRC
  5. D. Sordo C. del Barrio Hyundai i20 Coupe WRC

Classement championnat pilote

  1. E. Evans 111
  2. S. Ogier 97
  3. T. Neuville 87
  4. O. Tänak 83
  5. K. Rovanperä 70
  6. T. Suninen 44
  7. E. Lappi 38
  8. D. Sordo 26
  9. C. Breen 25
  10. S.Loeb 24

Classement championnat constructeur

  1. Hyundai Shell Mobis World Rally Team 208
  2. Toyota Gazoo Racing World Rally Team 201
  3. M-Sport Ford World Rally Team 117
  4. Hyundai 2C Competition 8

Crédits photos : Hyundai Motorsport, Toyota Gazoo Racing, M-Sport Ford, Skoda Motorsport, Red Bull content pool

A propos de l'auteur

Articles en relations