Boostez votre voiture de manière réversible avec BSR Tuning !

Dans le milieu de l’automobile, les amateurs désirant augmenter les performances de leur voiture sont légion. Pour autant que la voiture soit dotée d’un moteur suralimenté récent, le moyen le plus simple d’augmenter le couple et la puissance de manière significative est de faire une reprogrammation de la gestion moteur. Grâce à notre partenaire BSR Tuning, nous avons pu tester de manière réversible l’augmentation de puissance sur une Audi S1 de 2015.

Le gros avantage de BSR Tuning est de proposer un boîtier que le propriétaire peut brancher lui-même sur la prise OBD de son véhicule afin de procéder à la reprogrammation en quelques minutes. Afin d’éviter toute confusion, les spécifications complètes de la voiture sont demandées lors de la commande. Cette solution est très pratique pour ceux désirant augmenter les performances de leur voiture de manière ponctuelle, lors d’une sortie circuit par exemple. Car le boîtier contenant toujours la cartographie d’origine, l’utilisateur peut décider à tout moment de revenir en arrière en quelques instants (le boîtier est aussi disponible en français).

L’Audi S1 est équipée du moteur 4 cylindres 2.0 TFSI que l’on rencontre sur plusieurs modèles du groupe Volkswagen. Les données constructeur indiquent une puissance de 231ch et un couple de 370Nm. Sur le site de BSR Tuning, l’Audi S1 testée revendiquait 235ch pour 357Nm avant reprogrammation. Une fois reprogrammée, elle affichait une puissance de 301ch et un couple de 421Nm, soit un gain de 66ch et 64Nm !

En pratique, nous avons pu vérifier cette augmentation de performances sur une reprise de 80 à 120km/h sur le troisième rapport. Avec la reprogrammation, nous avons mesuré cet exercice à 2.87 secondes (2.86 secondes selon BSR). Nous avons ensuite répété l’exercice après avoir rebranché le boîtier BSR pour remettre la gestion moteur d’origine. Le 80 à 120km/h a été parcouru en 3.42 secondes (3.53 secondes selon BSR). Il y a donc un écart substantiel de plus d’une demi seconde !

 

Au volant, la différence n’est pas vraiment perceptible à bas régime, alors qu’elle devient flagrante au-dessus de 3’000trs/min. Ce ressenti corrobore avec la courbe de puissance affichée par BSR dont la pente est plus raide. On remarque également que passé 4’500trs/min, la puissance continue de s’accroître, alors que la courbe de puissance d’origine est aplatie. A noter que le comportement ne sera pas le même pour tous les véhicules, notamment ceux au diesel (se référer aux courbes pour avoir une idée du gain en fonction du régime).

Le site de BSR Tuning permet de vérifier rapidement si votre véhicule est compatible.

A propos de l'auteur

Articles en relations