GT World Challenge – Raffaele Marciello sur le podium à Magny-Cours

En tentant un coup de poker lors de la deuxième course du week-end du GT World Challenge, le natif de Zurich Raffaele Marciello et son coéquipier Russe Timur Boguslavskiy héritaient de la tête de l’épreuve, mais la volonté de victoire à domicile de l’équipage de l’Audi Sainteloc fut la plus forte.

Ainsi, après avoir pris le départ, Raffaele Marciello se maintenait à la deuxième place mais sans pouvoir menacer l’Audi n°26 de Simon Gachet en tête, mais tout en se maintenant devant la Mercedes n°4 d’HRT. Effectuant son arrêt aux stands à la limite de la fenêtre, Raffaele Marciello laissait le volant à son coéquipier Timur Boguslavskiy qui ressortait des stands en tête de al course.

Mais, Steven Palette, qui avait pris le volant de l’Audi n°26 allait mettre la pression sur le pilote russe, et, deux tours plus tard, ce dernier sortait large du virage d’Estoril, et le pilote de Sainteloc en profitait pour s’infiltrer. Ensuite, Steven Palette creusait l’écart alors que Timur Boguslavskiy se retrouvait sous la pression de Luca Stolz au volant de la Mercedes n°4, mais le pilote Akka asp parvenait à garder sa position, les deux Mercedes complétant le podium.

Raffaele Marciello : « Avec Simon, nous avions un rythme très proche. J’ai essayé de rester au plus prés et ensuite nos mécaniciens ont fait un superbe pit-stop. Déjà ils avaient travaillé jusqu’à six heures du matin pour réparer notre voiture. Ils n’ont pas dormi et ils ont fait un arrêt aux stands incroyable. De plus la voiture était performante et je dois les remercier. »

Classement course 1

Sur la Lamborghini n°14 du Emil Frey Racing, Norbert Siedler et Mikaël Grenier prenait la septième place alors que l’autre voiture de l’équipe suisse (Giacomo Altoé – Albert Costa) se classait douzième.

La veille, la course était disputée en nocturne. Et, malgré l’intervention de la voiture de sécurité, rien n’allait entraver la course vers la victoire de Luca Stolz et Maro Engel sur la Mercedes n°4, le duo de l’équipe HRT menant l’épreuve du départ à l’arrivée. Deuxième, Norbert Siedler et Mikaël Grenier sur la Lamborghini d’Emil Frey Racing réalisaient, eux aussi, un sans-faute pour monter sur la deuxième marche du podium devant l’Audi n°32 de WRT. Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy se classaient au huitième rang alors que Giacomo Altoé et Albert Costa étaient contraints à l’abandon dès le début de course.

Classement course 2

Prochaines manches pour le GT World Challenge du 25 au 27 septembre prochain à Zandvoort

Credit photo : citation et GT World Challenge

A propos de l'auteur

Articles en relations