Rallye du Mont-Blanc 2020 – Les bagarres auront été rudes !

Unique manche du championnat de suisse des rallyes pour cette année, le Rallye du Mont-Blanc aura accueilli une trentaine de suisses au départ. Sans trop de surprise, la victoire helvétique est revenue à Sébastien Carron et Lucien Revaz sur la Polo R5 du Team Balbosca.

On s’y attendait un peu, Sébastien Carron n’a pas eu de véritable adversaire suisse pour cette unique manche. Le Valaisan a pris la tête dès la première spéciale jusqu’à l’arrivée finale. Ils terminent à la neuvième place du classement général. Un rallye qui aura permis au Valaisan de tester plusieurs types de setup ainsi que de continuer son apprentissage de la Polo R5. Le podium est complété par les deux autres R5 inscrites, Jonathan Scheidegger et Alan Blaser.

Dans la catégorie historique, Pascal Perroud se sera battu tout le week-end et termine finalement deuxième du classement général et premier suisse. Le Vaudois doit s’avouer vaincu pour six petites secondes alors qu’il a occupé quasiment tout le samedi la première place. Pascal Bachmann est le second suisse et finit à la quatrième place du classement général. Guy Trolliet et Sébastien Moulin finissent sixième du classement scratch et à la troisième place des suisses. Ils remportent également leur catégorie.

Dans le Trophée Michelin, le suspens aura été présent jusqu’à la ligne d’arrivée finale. Ismaël Vuistiner et Florine Kummer remportent la première manche. Ils devancent Sergio Pinto et Sophie Barras. Le Valaisan sera monté en puissance et échoue à 11 secondes des vainqueurs. Le podium est complété par Sacha Althaus et Lisiane Zbinden.

En R3T Alps Trophy, la victoire est revenue à Mathieu Walter et Thibault Raincourt. L’équipage aura gagné une bataille qui aura duré tout le week-end face à Henri Venturini et Sabrina de Castelli. Pour une première au volant de la R3T, John Laroche et Maxime Vilmot réussissent à monter sur le podium à la troisième place.

Engagé sur la nouvelle Peugeot, la chance n’aura pas souri à Aurélien Devanthéry. Le Valaisan aura crevé à deux reprises et sera sorti de la route. Malgré cet incident, il a réussi à finir la spéciale mais le radiateur d’huile a cassé. Aurélien Devanthéry est tout de même reparti en Rally2 afin d’engranger de l’expérience et de tester quelques réglages.

Crédit photo : Sport-Auto.ch – Baptiste Aebi

A propos de l'auteur

Articles en relations