DTM – Sheldon Van Der Linde comme un poisson dans l’eau à Assen

Après une course disputée la veille sur une piste quasiment sèche, c’est, cette fois, sur une piste détrempée que la course dominicale s’élançait, au point que la direction de course retardait l’heure du départ et les premiers tours de course étaient disputés derrière la voiture de sécurité. Néanmoins, et malgré le chronomètre de la course déjà lancé, le départ était donné arrêté après quelques tours sous safety car.

Au départ Loïc Duval prend le meilleur envol et passe en tête devant le poleman René Rast et Robin Frinjs lors que Nico Müller se fait dépasser par Ferdinand Habsbourg après un superbe départ de l’Autrichien depuis la quatrième ligne.

Mais, après avoir survolé les premiers tours Loïc Duval connaissait une rapide perte d’efficacité de ses pneumatiques et Robin Frinjs revenait au contact du français alors que, dans le même temps, Nico Müller dépassait Ferdinand Habsbourg.

Le pilote Suisse revenait ensuite sur René Rast ce dernier étant gêné par Loïc Duval, ce dernier ayant perdu la tête de la course face au vainqueur de la veille. Et, si le double champion parvenait à passer rapidement le français, il n’en était pas de même pour Nico Müller et ce dernier se retrouvait alors sous la pression de Timo Glock avant que les deux hommes ne dépasse l’Audi du français.

Alors que Robin Frinjs montait son avance à 10 secondes, Nico Müller revenait puis dépassait René Rast, mais Timo Glock suivait le Bernois comme son ombre, et le pilote de la BMW jaune trouvait l’ouverture sur le Suisse.

Retardant son arrêt au maximum dans l’espoir de passer en pneus slicks, Robin Frinjs s’arrêtait au 23ème tour mais ne ressortait pas en tête puisque Sheldon Van Der Linde, qui s’était arrêté plus tôt avait profité d’une piste claire et de pneus neufs pour refaire son retard et le pilote de la BMW prenait la tête devant le pilote Néerlandais, alors que Nico Müller repassait Timo Glock à la suite des arrêts aux stands.

Fabio Scherer tentait lui, comme d’autre pilote, de passer en pneus slicks mais le retour des intempéries allaient être fatal pour le jeune suisse qui partait à la faute sur une piste détrempée et provoquait l’entrée de la voiture de sécurité et même du drapeau rouge.

Au restart, Sheldon Van Der Linde conservait magnifiquement la première place devant Robin Frinjs et Nico Müller alors que Loïc Duval repassait au quatrième rang en prenant le meilleur sur Timo Glock, ce dernier perdant ensuite la cinquième place face à René Rast.

La fin de course allait être marquée par le duel entre Loïc Duval et René Rast pour la quatrième place, lutte qui fut remporté par le français pour quelques millièmes sur la ligne d’arrivée. Devant Sheldon Van Der Linde offrait à BMW sa deuxième victoire cette saison devant Robin Frinjs et Nico Müller qui prenait, une nouvelle fois, des gros points au championnat avec son septième podium en huit course.

Classement

01. Sheldon van der LInde (RSA), BMW M4 DTM, 31 tours en 1:13.27,930
02. Robin Frijns (NED), Audi RS 5 DTM, + 2,621
03. Nico Müller (SUI), Audi RS 5 DTM, + 3.658
04. Loic Duval (FRA), Audi RS 5 DTM, + 9,414
05. René Rast (GER), Audi RS 5 DTM, + 9,455
06. Timo Glock (GER), BMW M4 DTM, + 9,870
07. Ferdinand Habsburg (AUT), Audi RS 5 DTM, + 11,048
08. Marco Wittmann (GER), BMW M4 DTM, + 11,666
09. Philipp Eng (AUT), BMW M4 DTM, + 12,436
10. Lucas Auer (AUT), BMW M4 DTM, + 13,033

Crédit photo : DTM

A propos de l'auteur

Articles en relations