Rallye d’Autun Sud Morvan 2020 – Les Suisses n’auront pas été épargné !

C’est du côté de la Bourgogne-Franche-Comté que certains équipages suisses ont poursuivi leur saison 2020. Un bilan d’ensemble mitigé puisque quelques-uns de nos représentants helvétiques auront abandonné et les autres auront pu rallier l’arrivée.

Engagé sur la Polo R5, Olivier Burri n’aura pas eu de réussite. Le Jurassien signe le quatrième chrono dans la première spéciale avant de crever dans la seconde spéciale et de recrever dans la troisième. N’ayant plus de roue de secours, Olivier Burri n’a pas d’autres choix que d’abandonner. Le quadruple champion de suisse des rallyes repart tout de même en super rallye pour faire des kilomètres ainsi que de tester d’autres réglages.

Jonathan Michellod et Stéphane Fellay terminent leur premier rallye en R5 à la 15ème place du classement général. Une première encourageante pour les champions de suisse junior en titre qui ont amélioré leurs temps de presque une seconde au kilomètre au fil des passages.

David Erard découvrait lui aussi la nouvelle Clio 5. David Erard parvient lui aussi à rallier la ligne d’arrivée finale et aura affiché une belle amélioration au fil des spéciales. Ils terminent à la 53ème du classement général.

Didier Postizzi et Nicolas Blanc sortent de la route de la spéciale 10 alors qu’ils occupaient la 44ème place du classement scratch.

Xavier Craviolini et Yannick Micheloud subissent malheureusement le même sort en sortant dans la cinquième spéciale. Un week-end compliqué pour les Valaisans qui avait déjà connu des coupures moteurs lors des premières spéciales.

Michael Burri et Anderson Levratti abandonnent avant le départ de la deuxième étape. Sport-Auto.ch a pu s’entretenir avec le Jurassien après un week-end spécial pour lui. 

Michael Burri : Nous avons donc commencé avec les traditionnelles reconnaissances. Vendredi matin, j’ai reçu un appel de ma femme qui m’annonçait que j’étais papa pour la seconde fois. J’ai donc pas hésité une seconde et pris ma voiture afin d’aller retrouver ma famille. Je suis finalement revenu à deux heures du matin le samedi pour faire le rallye. 

Nous avons rencontré premièrement quelques soucis de direction. Dans la dernière spéciale de la première étape, un support anti couple de la boîte à vitesse a cassé ce qui provoqué la casse de l’admission au niveau de l’entrée de la culasse. Nous sommes tout de même parvenus à rentrer sur trois cylindres à l’assistance. Nous avons finalement pris la décision de ne pas repartir pour éviter toutes complications.

Jacqueline Favez et Alexianne Dubois évient tous les pièges et terminent le rallye à la 96ème place du classement général.

Crédit photo : Pleine Corde et Nicolas Millet

A propos de l'auteur

Articles en relations